Navigation – Plan du site

AccueilNuméros52DossierQualifier et poursuivre la pédocr...

Dossier

Qualifier et poursuivre la pédocriminalité des clercs dans l’Italie des xvie et xviie siècles

Vincenzo Lagioia
Traduction de Christiane Klapisch-Zuber
p. 69-92

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Le crime de viol d’enfant et son histoire
Le contexte social du crime dans la criminalistique
Histoires de crimes
Le maître d’école et la nièce de l’archevêque
Le camerlingue du monastère des Saints Côme et Damien

Aperçu du texte

Qu’elles soient d’Église ou d’État, les archives italiennes recèlent une documentation rapportant des cas de violences perpétrées par des clercs sur des pueri, c’est-à-dire des enfants ou des préadolescents. Bien que ce crime n’ait pas été inhérent au milieu clérical, de nombreux membres du clergé furent impliqués dans des affaires de crimes « odieux », délits « énormes » et agissements violents à l’époque moderne. Dans les procès, c’est la formation des enfants et des jeunes et leur proximité avec les clercs, ces adultes célibataires auxquels ils étaient confiés, qui constituent le cadre où leur violence s’exerçait.

Cet essai étudie quelques procès qui révèlent les modalités de leur conduite et cherche à rendre compte de la matière judiciaire qui y est traitée : le sujet qui a subi la violence, la typologie des délits et l’établissement de la violence comme circonstance aggravante. Du crime de stupro pueri, seu Sodomia (crime « de viol d’enfant autrement dit de sodomie »), nous savo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vincenzo Lagioia, « Qualifier et poursuivre la pédocriminalité des clercs dans l’Italie des xvie et xviie siècles », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 52 | 2020, 52 | 2020, 69-92.

Référence électronique

Vincenzo Lagioia, « Qualifier et poursuivre la pédocriminalité des clercs dans l’Italie des xvie et xviie siècles », Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 52 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 17 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/clio/18671 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.18671

Haut de page

Auteur

Vincenzo Lagioia

Vincenzo Lagioia est spécialiste de l’histoire de la société et de la famille. Il enseigne l’histoire moderne à l’Université de Bologne (Campus Ravenna). Il est membre de la SIEFAR (Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime) et du groupe des SEIM (Estudios Interdisciplinarios de la Mujer de la Universidad de Malaga). Parmi ses publications récentes : « La verità delle cose ». Margherita Luisa d’Orléans: donna e sovrana d’ancien régime, Rome, Edizione Storia e Letteratura, 2015 ; avec Cesarina Casanova (dir.), Genere e Storia: percorsi, Bologne, BUP 2014 ; avec G. P. Romagnani et U. Grassi (dir.), Tribadi, sodomiti, invertite e invertiti, pederasti, femminelle, ermafroditi. Per una storia dell’omosessualità, della bisessualità e delle trasgressioni di genere in Italia, Pise, ETS, 2017 ; avec F. Alfieri (dir.), Infami macchie. Sessualità maschili e indisciplina in età moderna, Rome, Viella, 2018 ; avec M. P. Paoli et R. Rinaldi (dir.), La fama delle donne. Pratiche femminili e società tra Medioevo ed Età moderna, Rome, Viella, 2020. vincenzo.lagioia2[at]unibo.it

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search