Navigation – Plan du site

AccueilNuméros55DossierCallisto et Arcas, ou la maternit...

Dossier

Callisto et Arcas, ou la maternité inaccomplie de l’ourse

Callisto and Arcas, or the unfinished motherhood of the she-bear
Alessandra Scaccuto
p. 23-46

Résumés

Cet article vise à étudier les intersections entre genre, animaux et animalité dans le mythe grec antique de Callisto et Arcas, tel qu’il est raconté par plusieurs textes grecs et latins, dont Ovide, qui est la source privilégiée de notre enquête. Le mythe est analysé à la lumière des représentations et des significations symboliques que les cultures grecque et romaine associaient à l’animal en question, l’ourse, et plus particulièrement à sa maternité, afin de voir si certaines des caractéristiques qui lui sont attribuées dans la zoologie ancienne peuvent offrir de nouvelles pistes de compréhension du mythe de Callisto. La plasticité habituelle des mythes anciens se mélange, en effet, à la polysémie de la figure de l’ourse-mère, donnant ainsi lieu à des versions différentes du même mythe, qui partagent tout de même une caractéristique. En effet, la mère et l’enfant sont toujours séparés : par conséquent, l’histoire de Callisto et d’Arcas se configure comme une histoire de maternité inaccomplie.

Haut de page

Notes de l’auteur

Une première version de cette contribution a été présentée au sein de la Journée d’études « L’enfant et l’animal : prédateur ou protecteur » à la Maison de la Recherche de l’université Bordeaux-Montaigne, le 5 février 2019, organisée par Sophie Coussemacker et Mathilde Dalbion, que je remercie. Ce travail a été inspiré par le séminaire « Histoire de l’animal dans l’Antiquité » (ENS Paris, 2018) de Jean Trinquier, que je remercie aussi pour sa relecture attentive et pour ses conseils essentiels. Je remercie également Cristiana Franco pour sa relecture et ses conseils. Mes remerciements vont enfin à tout le groupe constitué pour ce numéro de Clio, pour les échanges précieux, enrichissants et bienveillants qui ont eu lieu au cours de nos rencontres.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Une histoire d’ourse et de maternité
La beauté humaine de Callisto et la forma de l’ourse
La rencontre avec le jeune chasseur
Arcas, enfant humain ou animal 
Les interruptions de grossesse de l’ourse
Pourquoi l’ourse ?

Aperçu du texte

L’histoire de Callisto, chasseresse, ourse et enfin constellation, constitue l’un des plus célèbres mythes grecs. Callisto est, selon certaines sources, la fille de Lycaon, un personnage lié à l’Arcadie (région située au centre du Péloponnèse) qui subit aussi une métamorphose en animal. Elle fait partie de l’entourage d’Artémis et est, comme la déesse, une vierge chasseresse, qui vit dans les bois tout en évitant les hommes. Malgré cela, Zeus, qui est épris d’elle, la viole. Callisto cache cet épisode à Artémis, mais enceinte, elle est découverte par la déesse. La jeune fille est alors transformée en ourse par une divinité, selon les différentes sources : soit par Zeus/Jupiter (chez Pseudo-Apollodore) qui veut ainsi cacher cette liaison, soit par Héra/Junon (chez Pausanias, Ovide, Hygin et Servius), épouse fâchée à cause des aventures adultérines de son mari, ou encore par Artémis/Diane, afin de la punir pour la perte de sa virginité (dans la version que le texte de Pseudo-Ératosthè...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alessandra Scaccuto, « Callisto et Arcas, ou la maternité inaccomplie de l’ourse »Clio. Femmes, Genre, Histoire, 55 | 2022, 23-46.

Référence électronique

Alessandra Scaccuto, « Callisto et Arcas, ou la maternité inaccomplie de l’ourse »Clio. Femmes, Genre, Histoire [En ligne], 55 | 2022, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 27 novembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/clio/21329 ; DOI : https://doi.org/10.4000/clio.21329

Haut de page

Auteur

Alessandra Scaccuto

Alessandra Scaccuto est doctorante en Sciences de l’Antiquité et Archéologie, en cotutelle internationale (Université Côte d’Azur, Université de Pise, Université de Sienne). Elle a également enseigné le grec à la Faculté de Lettres de Nice. Sa thèse porte sur les représentations de la sexualité des animaux dans les textes zoologiques de l’Antiquité, entre science, morale et imagination. alessandra.scaccuto@phd.unipi.it

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Belin
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search