Navigation – Plan du site

#23 | 2018
Que pense le jeu vidéo ?

Dialogue(s) entre sciences humaines et vidéo-ludique
Sous la direction de Alain Zind et Antoine Rocipon
Penser le jeu vidéo
Informations sur cette image
Crédits : Alain Zind
Notes de la rédaction

Ce numéro de Conserveries mémorielles espère repenser la relation entre sciences humaines et jeux vidéo au regard de la production vidéoludique actuelle et de l’état de la recherche sur la question des images animées. Sans renier le travail d’importance opéré par les game studies depuis de nombreuses années il nous semble que les préoccupations de plus en plus sérieuses et informées des acteurs de l’industrie du jeux vidéo appellent à de nouvelles propositions de la part des chercheurs. Constatons par exemple que l'Histoire ne constitue aujourd'hui plus un simple décor riche en anecdotes et en costumes pour les équipes de développement mais qu'elle est véritablement investie, travaillée, réécrite, et ce par le biais d’un dispositif très spécifique. Il nous semble donc nécessaire de dire du jeu vidéo ce que d’autres avant nous ont dit du cinéma ou de la peinture : à savoir qu’une image et ce qui l’entoure (son cadre, sa pratique…) ne sont pas de simples illustrations d'un temps passé ou les reflets d’un contexte de production, mais qu’ils sont des formes de pensée et d’écriture à part entière. Les jeux vidéos peuvent et doivent donc devenir des sources pour le chercheur : loin du débat clivant art/divertissement, c’est d’abord la relation sujet/objet que ce numéro vise à retravailler.

 
 
  • Logo CELAT - Centre interuniversitaire d'études sur les lettres, les arts et les traditions
  • Logo IHTP - Institut d'histoire du temps présent
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals