Navigation – Plan du site
DOSSIER

L’indigence des espaces publics de football dans la zone urbaine de Port-au-Prince : reflet des difficultés d’établir une conscience collective ?

Yohann Benmalek
p. 215-243

Résumés

Le football est considéré comme le sport populaire par excellence. À l’occasion d’une expérience de solidarité internationale menée en Haïti, dont l’un des projets était de permettre à de jeunes garçons d’accéder à une pratique de ce sport allant au-delà du football de rue, nous nous sommes livrés à une analyse des clubs de football de Port-au-Prince, mais aussi de sa pratique au quotidien dans la capitale. En Haïti, la volonté de pratiquer sa passion et le rêve de devenir un jour professionnel se heurte à une réalité économique et sociale très difficile, malgré quelques avancées. À partir d’une étude de terrain menée en 2016-2017, l’article montre comment le football est bien présent en Haïti, ce qui est une réalité forte, mais permet aussi de saisir l’état de structuration de la Fédération et de ses clubs ainsi que l’opposition entre un monde qui se veut professionnel et celui, plus informel mais tout aussi important. Le manque de moyens des clubs, l’archaïsme et la faible capacité des stades révèlent un autre aspect de la situation critique que connait la zone urbaine de Port-au-Prince.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
Un point sur les infrastructures : un état des lieux qui ne reflète pas la compétence sportive au plus haut niveau
Les stades de football ne font pas le plein de spectateurs
Le prix des places n’est pas à la portée de toutes les bourses
Un milieu « professionnel » mais qui peine à se démarquer économiquement
Le football de rue en Haïti : un besoin de jouer au football
Le football comme sport, un domaine où les autres disciplines ont bien des difficultés à exister
Du sport et des armes
Une faiblesse en nombre malgré un séisme ravageur mais solidarisant
Le Gouvernement haïtien versus « la République des ONG »
Et demain ?

Aperçu du début du texte

Port-au-Prince, créée par les Français en 1749, s’est développée dans ses périphéries, au point que l’aire urbaine définie selon l’Institut Haïtien de Statistique et d’Informatique (IHSI) dépasse aujourd’hui largement la structure en damier coloniale. La capitale haïtienne rassemble entre 800 000 et 900 000 habitants mais, avec l’aire urbaine, il faut compter plus de 3 millions d’habitants, soit près du tiers de la population totale du pays. Selon le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), en 2017, Haïti, pays le plus pauvre du continent américain, occupait le 168e rang sur 189 pays en ce qui concerne l’Indice de Développement Humain. Dans ce pays des Caraïbes, grand comme la Bretagne ou la Belgique, la misère et la désorganisation, non résorbées après le tremblement de terre meurtrier du 12 janvier 2010, se retrouvent dans la faiblesse des infrastructures sportives de football et des clubs.

À Delmas, commune limitrophe de Port-au-Prince, la passion des jeunes garço...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yohann Benmalek, « L’indigence des espaces publics de football dans la zone urbaine de Port-au-Prince : reflet des difficultés d’établir une conscience collective ? », Les Cahiers d’Outre-Mer, 279 | 2019, 215-243.

Référence électronique

Yohann Benmalek, « L’indigence des espaces publics de football dans la zone urbaine de Port-au-Prince : reflet des difficultés d’établir une conscience collective ? », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 279 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 04 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/com/10176 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.10176

Haut de page

Auteur

Yohann Benmalek

Docteur en Géographie. Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, ancien Éducateur en Volontariat de Solidarité Internationale en Haïti. Courriel : yohann.benmalek(at)yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals