Navigation – Plan du site

AccueilNuméros280VariaLe milieu scolaire : un terrain p...

Varia

Le milieu scolaire : un terrain privilégié de l’enseignement et/ou de l’éducation aux risques naturels dans les territoires d’outre-mer ?

Annaig Oiry et Delphine Grancher
p. 567-598

Résumés

Cet article interroge les velléités institutionnelles d’éducation aux risques naturels au sein du milieu scolaire des territoires d’outre-mer. D’une part, un rapport sénatorial de juillet 2018 insiste sur l’importance du milieu scolaire comme terrain privilégié de l’éducation aux risques. D’autre part, les pouvoirs publics affichent depuis le début des années 2000 une volonté forte d’adapter les programmes scolaires nationaux aux départements et régions d’outre-mer afin de répondre à leurs spécificités locales. Jusqu’à quel point ces deux injonctions institutionnelles sont-elles compatibles et conciliables dans des régions très exposées aux risques naturels ? L’article permet de questionner l’articulation entre le modèle scolaire national et les réalités locales, mais aussi entre les savoirs scientifiques, les savoirs gestionnaires et opérationnels et les savoirs vernaculaires locaux, à partir d’une analyse des manuels scolaires et d’enquêtes de terrain réalisées en Polynésie française et à Saint-Martin.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Quel discours institutionnel en milieu scolaire face aux risques naturels dans les territoires d’outre-mer ?
Les logiques de l’éducation aux risques naturels
L’arrière-plan politique de l’adaptation des programmes
Quelle place pour l’étude des risques naturels dans les territoires d’outre-mer au sein des programmes nationaux et des manuels ?
L’enseignement des risques naturels dans les outre-mer sur le terrain
Quelles ressources académiques disponibles pour les enseignants dans les territoires d’outre-mer ?
Les adaptations plurielles et ambiguës réalisées par les enseignants
Expliquer les adaptations contrastées : l’hypothèse du turn-over des enseignants et du manque de maîtrise des contextes géographiques locaux
Discussion : jusqu’où faut-il éduquer aux risquesnaturels dans les outre-mer ? Quels types de savoirs l’école doit-elle véhiculer ?
Savoirs scientifiques versus savoirs opérationnels et gestionnaires
Les savoirs scientifiques véhiculés par l’école sont-ils compatibles avec les savoirs vernaculaires locaux ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Le rapport sénatorial de juillet 2018 sur les risques naturels majeurs dans les outre-mer rappelle que le milieu scolaire doit être pensé comme un terrain privilégié de l’éducation aux risques. Les établissements scolaires doivent être à la fois des lieux de gestion de l’urgence en cas d’évènement (les rectorats prévoient ainsi des « plans particuliers de mise en sûreté » de tous les établissements pour les élèves et les personnels), des lieux de refuge pour la population (en cas de cyclone par exemple) et des lieux d’éducation à la prévention des risques (Arnell et al., 2018). En matière d’éducation aux risques, le rapport cible particulièrement les jeunes générations comme acteurs vers lesquels doit se déployer une culture du risque sur le long terme. La littérature scientifique souligne également le rôle central de l’éducation aux risques pour réduire l’impact des catastrophes (Muttarak et Lutz, 2014). En milieu scolaire, les expériences se multiplient pour tenter de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annaig Oiry et Delphine Grancher, « Le milieu scolaire : un terrain privilégié de l’enseignement et/ou de l’éducation aux risques naturels dans les territoires d’outre-mer ? », Les Cahiers d’Outre-Mer, 280 | 2019, 567-598.

Référence électronique

Annaig Oiry et Delphine Grancher, « Le milieu scolaire : un terrain privilégié de l’enseignement et/ou de l’éducation aux risques naturels dans les territoires d’outre-mer ? », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 280 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 26 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/com/10693 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.10693

Haut de page

Auteurs

Annaig Oiry

Docteure-PRAG en Géographie, ESPE Paris-Est Créteil, UMR 8591 Laboratoire de Géographie Physique. Courriel : annaig.oiry(at)gmail.com

Delphine Grancher

Ingénieure de recherche CNRS, UMR 8591 Laboratoire de Géographie Physique. Courriel : delphine.grancher(at)lgp.cnrs.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search