Navigation – Plan du site

AccueilNuméros281DossierAdaptations agroécologiques et mo...

Dossier

Adaptations agroécologiques et mobilités face aux aléas hydromorphologiques et aux contraintes foncières dans la plaine alluviale du Brahmapoutre (Assam – Inde)

Émilie Cremin
p. 219-248

Résumés

Cet article questionne les processus d’adaptations agroécologiques et les mobilités des communautés paysannes face aux aléas hydro-morphologiques et aux contraintes foncières imposées par l’État dans la plaine alluviale du Brahmapoutre en Assam (Inde). En effet, les États qui ont gouverné successivement la plaine alluviale du Brahmapoutre (royaume Ahom, Britanniques, Inde indépendante) ont aménagé des digues afin de maîtriser le fleuve et d’assurer l’intensification des productions rizicoles. Or, ces aménagements bouleversent les dynamiques fluviales. Les paysans adaptent leurs pratiques agricoles en développant notamment différents types de cultures du riz. Néanmoins, ils doivent aussi faire face aux inondations suite à des ruptures de digues imprévues. Leurs terres disparaissent érodées par le fleuve ou enfouies sous les dépôts de sable. Par conséquent, ils déplacent leurs villages sur les digues, les bourrelets alluviaux et s’approprient des terres agricoles souvent sans droits ni titres. Les contraintes foncières imposées par l’État limitent ces pratiques et la mobilité des jeunes vers les espaces urbains apparaît comme une nouvelle alternative pour les communautés rurales de cette plaine densément peuplée.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Des pratiques agricoles adaptées au milieu dynamique de la plaine alluviale
Un milieu dynamique
Des savoirs et des pratiques agroécologiques pour s’adapter au rythme du fleuve
Une diversité d’agroécosystèmes rizicoles pour s’adapter aux aléas hydro-climatiques et à la variabilité des crues
Des pratiques agricoles contraintes par une gestion figée des territoires et une demande croissante d’intensification des productions
Des exploitations familiales aux surfaces limitées
Des productions rizicoles paysannes exposées à la pression du marché
Une adaptation au travers de nouvelles pratiques pour les communautés paysannes dépossédées de leurs terres par l’érosion du fleuve
Un fleuve contrôlé par l’endiguement ?
Face à la sédentarisation imposée par l’État, une appropriation illégale des terres
De l’appropriation illégale de terres à l’émigration vers les villes
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Contrairement aux pays les plus riches, la paysannerie est loin d’avoir disparu en Inde, où plus de 60 % de la population dépend toujours des activités agricoles pour sa subsistance (Dorin et Landy, 2009 ; Dev, 2015). En Assam, plus de 80 % des habitants de la plaine alluviale du Brahmapoutre vivent de l’agriculture, et pour la plupart d’une agriculture de subsistance, familiale et paysanne. Ces paysans sont des producteurs agricoles, attachés à un territoire, à une terre, héritiers de savoirs locaux, porteurs de valeurs spécifiques (Wolfer, 2010).

De sa source au Tibet jusqu’à son delta au Bangladesh, le Brahmapoutre « fils de Brahma », ainsi nommé en Assam, parcourt 2 880 kilomètres, traversant la Chine, l’Inde et le Bangladesh. Il sillonne l’État d’Assam, au nord-est de l’Inde, où vivent de l’agriculture paysanne plus de 25 millions d’habitants (recensement de 2011). Les crues sont bénéfiques, mais elles peuvent également provoquer d’importants dommages lorsque l’eau i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Émilie Cremin, « Adaptations agroécologiques et mobilités face aux aléas hydromorphologiques et aux contraintes foncières dans la plaine alluviale du Brahmapoutre (Assam – Inde) »Les Cahiers d’Outre-Mer, 281 | 2020, 219-248.

Référence électronique

Émilie Cremin, « Adaptations agroécologiques et mobilités face aux aléas hydromorphologiques et aux contraintes foncières dans la plaine alluviale du Brahmapoutre (Assam – Inde) »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 281 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 03 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/com/11263 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.11263

Haut de page

Auteur

Émilie Cremin

Docteur en Géographie de l’Université Paris 8 Saint-Denis. UMR 7533 LADYSS. UPR 299 Centre d’études himalayennes. Post-doctorante à l'Université de Glasgow. Courriel : emilie.cremin(at)gmail.com.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search