Navigation – Plan du site

AccueilNuméros282DossierLa ville nouvelle d’Ali Mendjeli ...

Dossier

La ville nouvelle d’Ali Mendjeli à l’épreuve des modes d’habiter

Lakehal Ahcène
p. 81-114

Résumés

Cet article appréhende le devenir de la ville nouvelle d’Ali Mendjeli par le prisme des modes d’habiter qui l’animent depuis presque 20 ans. Les formes spatiales de la ville nouvelle, toujours instables et mal-fixées, produites en partie par le haut, sont ici à l’épreuve du temps et des habitants. Nous partons de l’hypothèse que les modes d’habiter sont significatifs d’une compétence habitante : une compétence de pratiquer l’espace mais aussi et surtout d’en parler. Ce travail repose sur l’observation et la description des changements intervenus dans l’urbanisation de la ville nouvelle, mais aussi et surtout sur l’analyse d’un corpus d’entretiens effectués entre septembre 2018 et décembre 2019, qui a été mis en comparaison et en résonance avec les travaux que nous avons réalisés sur le même terrain, il y a une dizaine d’années.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le développement continu de la ville nouvelle d’Ali Mendjeli
Échelles de l’habiter à Ali Mendjeli : du logement à la ville
Triomphe de la vie casanière
Avec le quartier, une relation à géométrie variable pour les habitants
Le quartier moribond ou la fin du quartier à Ali Mendjeli
Une relation forte avec le quartier
Le quartier, un échelon pragmatique
Le polycentrisme d’Ali Mendjeli, les prémisses d’une ville au choix
Images et discours sur la ville nouvelle : un portrait ambivalent !
La figure du « non-fini »
La figure de la dévalorisation sociale
La figure de l’insécurité
La figure du changement
La figure de l’espoir
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les recherches les plus récentes qui se sont intéressées aux formes de territorialisation se déployant dans la ville nouvelle d’Ali Mendjeli (Lakehal, 2013 ; Ballout, 2014) soulignent que la formation et la transformation de l’urbanité d’Ali Mendjeli expriment le grand décalage qui existe entre la ville offerte et la ville pratiquée, entre « la version idéelle et la version réelle » (Ballout, 2014) de cette expérience urbaine. Ce décalage, qui relève de ce que Semmoud appelle « la réception sociale de l’urbanisme » (Semmoud, 2007), atteste, sans nul doute, du poids des initiatives privées dans la fabrique d’Ali Mendjeli, en particulier celles des citadins ordinaires.

Les transformations qui ont affecté au cours des dix dernières années Ali Mendjeli ne sont pas en effet sorties de ce cadre qui oppose, de façon encore plus tranchée, deux catégories d’acteurs et deux logiques d’action. Ali Mendjeli continue à se construire sous le coup de l’opposition entre les pouvoirs publ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lakehal Ahcène, « La ville nouvelle d’Ali Mendjeli à l’épreuve des modes d’habiter »Les Cahiers d’Outre-Mer, 282 | 2020, 81-114.

Référence électronique

Lakehal Ahcène, « La ville nouvelle d’Ali Mendjeli à l’épreuve des modes d’habiter »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 282 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2023, consulté le 30 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/com/12098 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.12098

Haut de page

Auteur

Lakehal Ahcène

Faculté d’Architecture et d’Urbanisme, Université de Constantine 3, Lakehal.ahcene@yahoo.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search