Navigation – Plan du site

AccueilNuméros283DossierLe Nord de l’Afrique : un marché ...

Dossier

Le Nord de l’Afrique : un marché éphémère pour le vin italien (1890-1914)

North-Africa: an Ephemeral Market for Italian Wine (1890-1914)
Nessim Znaien
p. 45-66

Résumés

À la fin des années 1880, les viticulteurs italiens sont confrontés à une saturation des marchés de consommation de vin en Europe, particulièrement en France métropolitaine, qui constituait une destination d’exportation assurée depuis le début de l’épidémie de phylloxéra, dans les années 1860. Le marché nord-africain est alors envisagé comme un débouché potentiel, alors même que la majorité de la population y est musulmane et ne consomme en théorie pas de boissons alcoolisées. En s’appuyant sur les sources des autorités consulaires et coloniales au sud de la Méditerranée, et les sources des administrations diplomatiques et commerciales au nord de la Méditerranée, cet article vise à comprendre comment des acteurs diplomatiques et commerciaux italiens théorisent et tentent de mettre en œuvre un circuit commercial de vin à destination des territoires nord-africains. Il s’agit ici de rendre compte de la concurrence commerciale dans le domaine du vin entre des acteurs espagnols, français, italiens, voire proche-orientaux à la fin du xixe siècle. Dans un premier temps, je viserai à comprendre les origines et la mise en œuvre du projet d’exportation des vins italiens outre-mer. Dans un second temps, j’analyserai le déroulé de l’enquête du ministère de l’agriculture italien, afin de mesurer la réalité de ces exportations de vins. Je ferai une typologie des marchés plus ou moins investis par la métropole italienne. Enfin, j’essayerai de comprendre les raisons de l’échec du projet d’exportation en masse des vins italiens dans le monde arabe et musulman.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les années 1890 : la fermeture du marché métropolitain français pour les vins italiens
Des marchés fermés : le Maroc et l’Égypte, la Turquie et la Palestine
Des marchés semi-ouverts : l’Algérie et la Tripolitaine
La Tunisie, marché idéal ?
L’échec final : la fermeture du marché nord-africain après la Première Guerre mondiale
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Avec l’avènement de l’ère industrielle, la plupart des pays de la rive sud de la Méditerranée deviennent des marchés à conquérir pour des entreprises européennes encouragées par les États colonisateurs. La constitution des Empires coloniaux est en effet concomitante de l’accélération de la production en Europe. Cela vaut notamment pour l’Italie, qui fait de son empire colonial, principalement composé d’espaces dans le nord et la corne de l’Afrique, un débouché commercial (Labanca, 2002 ; Novati, 2018). Ce phénomène, bien étudié pour les industries lourdes, est moins connu pour les productions agricoles, alors même que celles-ci connaissent un accroissement de leur rendement et des quantités produites. Le vin en particulier connaît une spectaculaire augmentation de sa production à partir des années 1850, notamment dans les deux pays producteurs que sont la France et l’Italie. L’amélioration des capacités de transport et la baisse de la fiscalité sont les principaux facteu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nessim Znaien, « Le Nord de l’Afrique : un marché éphémère pour le vin italien (1890-1914) »Les Cahiers d’Outre-Mer, 283 | 2021, 45-66.

Référence électronique

Nessim Znaien, « Le Nord de l’Afrique : un marché éphémère pour le vin italien (1890-1914) »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 283 | Janvier-Juin, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 17 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/com/12742 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.12742

Haut de page

Auteur

Nessim Znaien

Docteur en histoire, chercheur associé TELEMMe/IRMC. Courriel : nessimznaien@yahoo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search