Navigation – Plan du site

AccueilNuméros286DossierProfessionnels du désordre et vio...

Dossier

Professionnels du désordre et violences organisées durant l’épidémie d’Ebola du Kivu (2018-2020)

Professionals of disorder and organized violence during the Kivu Ebola outbreak (2018-2020)
Jules Villa
p. 489-521

Résumé

Cet article propose une lecture politique des violences organisées contre les équipes chargées de lutter contre l’épidémie d’Ebola du Kivu (2018-2020). Plutôt que de considérer ces violences comme le révélateur de croyances culturelles ou d’une compréhension fautive de la situation, ces violences sont comprises comme le produit d’une situation politique particulière. Elles s’inscrivent dans la continuité de rapports brutaux et inégaux avec l’autorité qui ont marqué l’histoire de la région. L’attention portée à la lutte contre l’épidémie d’Ebola a ainsi constitué une opportunité inédite d’envoyer un message contestataire dépassant le seul cadre sanitaire. Mais ces éléments n’expliquent pas à eux seuls les violences qui ont caractérisé cette épidémie : ils ne constituent qu’un terreau fertile. Ces violences organisées et planifiées servent les intérêts d’élites impliquées dans l’« Ebola business » qui ont exploité ce climat de méfiance et mobilisé la violence comme mode d’action. Dans ce contexte, la mise en place des « leçons apprises » et de séances de « renforcement des capacités » ne suffisent pas à stopper des violences qui sont organisées pour servir des intérêts.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Introduction : un « échec systématique et catastrophique qui a fait des milliers de morts »
Une généalogie de la défiance
Des rapports à la biomédecine
Perceptions de l’action internationale
Des suspicions d’une politique d’élimination délibérée
Des opportunités inédites pour la contestation
Une demande de sécurité en rupture avec le régime actuel
Des cadets sociaux mobilisés
Un dispositif nocif
Des violences à réinsérer dans leur économie politique
Forces d’(in)sécurité
Défendre des marchés, préserver des intérêts
Assauts démagogues
Conclusion : Angoisses populaires et intérêts d’élites

Aperçu du texte

Introduction : un « échec systématique et catastrophique qui a fait des milliers de morts »

Entre 2018 et 2020, une épidémie d’Ebola a frappé les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri dans l’Est de la République démocratique du Congo occasionnant 2.280 décès parmi les 3.444 malades. Il s’agit ainsi de la seconde épidémie d’Ebola la plus importante jamais enregistrée après celle de l’Afrique de l’Ouest entre 2014 et 2016 à l’origine de plus de 11.000 décès (BBC, 2020).

Cet « échec systématique et catastrophique qui a fait des milliers de morts » selon MSF (Roberts, 2021) était inattendu. En effet, par rapport à 2014, les progrès de la recherche médicale étaient considérables. Un vaccin et des traitements expérimentaux ont été déployés massivement. L’utilisation des tests rapides et les possibilités de séquençage du génome du virus sur le terrain constituaient aussi une innovation majeure. Un budget important (estimé à un milliard de dollars pour toute la durée de la réponse) a été mobil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jules Villa, « Professionnels du désordre et violences organisées durant l’épidémie d’Ebola du Kivu (2018-2020) »Les Cahiers d’Outre-Mer, 286 | 2022, 489-521.

Référence électronique

Jules Villa, « Professionnels du désordre et violences organisées durant l’épidémie d’Ebola du Kivu (2018-2020) »Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 286 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 26 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/com/14204 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.14204

Haut de page

Auteur

Jules Villa

Doctorant, Sciences Po Médialab. Courriel : jules.villa@sciencespo.fr

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search