Skip to navigation – Site map
Dossier

Les paysanneries des Suds face à une modernisation polymorphe

Perspectives récentes en Asie du Sud-Est
Jean-Philippe Peemans
p. 171-194

Abstracts

This contribution presents two themes of critical reflection articulated around the same question: what future for the peasant world in the South in the ever more accelerated transformations of the relations between rural and urban areas? A first theme is the place that the peasantry and rural and urban areas received and continues to receive in the paradigm of modernization. A second theme is that there are new avenues of reflection which renew completely the way to look at the peasantry and at rural and urban territories in the South. That includes highlighting the historical and current role of popular actors role in the production of these territories. We refer especially to the recent experience of Southeast Asia. In the concluding remarks one tries to situate some implications of the reflections proposed for the search of a rural andurban development path, a little less unsustainable than the current dominant trends.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

La modernisation nationale, la néo-modernisation globale et la place de l’agriculture, des paysanneries dans la construction territoriale
Face aux apories de la modernisation : les multiples voies d’une redécouverte de la paysannerie comme acteur du développement rural
La question du rapport entre la paysannerie et le rural comme territoire : le cas de l’Asie du Sud-Est
L’émergence d’une nouvelle paysannerie intégrée aux réseaux de l’économie populaire entre le rural et l’urbain
La place d’une « économie politique » et d’une « socio-morphologie » du développement dans la recomposition des rapports ville-campagne dans les Suds
Conclusion

Text / first lines

Pour répondre aux défis de la croissance démographique, de l’urbanisation et du développement, les agricultures, les paysanneries et les campagnes du Sud ont été sommées de « se moderniser ». Quel sens attribuer à cette injonction ? Quelles places cette modernisation développementaliste a-t-elle accordées à l’agriculture, aux paysanneries et aux espaces ruraux mais aussi urbains ? Malgré la violence de la modernisation par le haut et à cause de ses apories, ces paysanneries ont déployé de multiples stratégies pour rester les acteurs du développement local. Quelles sont-elles ? Quels sont les rôles des acteurs populaires dans la production de ces territoires ? On essaiera finalement de situer quelques implications des réflexions proposées pour la recherche d’un développement un peu moins insoutenable que les tendances dominantes actuelles.

La modernisation nationale, la néo-modernisation globale et la place de l’agriculture, des paysanneries dans la construction territoriale

Entre 1945...

Top of page

References

Bibliographical reference

Jean-Philippe Peemans, « Les paysanneries des Suds face à une modernisation polymorphe », Les Cahiers d’Outre-Mer, 273 | 2016, 171-194.

Electronic reference

Jean-Philippe Peemans, « Les paysanneries des Suds face à une modernisation polymorphe », Les Cahiers d’Outre-Mer [Online], 273 | Janvier-Juin, Online since 01 January 2019, connection on 17 August 2018. URL : http://journals.openedition.org/com/7733 ; DOI : 10.4000/com.7733

Top of page

About the author

Jean-Philippe Peemans

Centre d’études du développement, DVLP-IACCHOS-UCL, Université catholique de Louvain, Place Montesquieu 1, L2.08.03, B-1348 Louvain-la-Neuve, Belgique, jean-philippe.peemans@uclouvain.be

Top of page

Copyright

© Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals