Navigation – Plan du site
Dossier

De la mobilité des vivants à celle des morts : permanences et mutations du rituel funéraire guajiro dans les cimetières de Maracaibo, Venezuela

From the mobility of the living to that of the dead : constancies and transformations of the guajiro funerary ritual in the cementeries of Maracaibo, Venezuela
Camille Varnier
p. 207-234

Résumés

De la mobilité des vivants croisée à celle des morts, cet article propose une réflexion concernant les modes d’appropriation de l’espace par les Guajiros, un peuple amérindien d’origine arawak, au sein des cimetières urbains de Maracaibo au Venezuela. Dans un contexte socio-économique où les Guajiros émigrent de plus en plus de leur territoire ancestral − la péninsule de la Guajira − pour venir vivre au sein des espaces urbains, l’accent est mis sur la question de leurs permanences et transformations sociales et culturelles au travers d’un événement particulier : la pratique de leur rituel funéraire. Si la mort est perçue par les Guajiros comme un événement double (mort du corps et mort de l’âme), leur rituel funéraire est matérialisé par un double enterrement réalisé en deux temps et dans deux espaces différents : le premier à proximité de l’ancien lieu de vie du défunt, le second dans la Guajira. Ainsi, à l’heure où les Guajiros enterrent leurs morts dans des cimetières municipaux, cet article vise à comprendre la place qu’ils occupent au sein de ces espaces, et, plus généralement, au sein de la société vénézuélienne.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Territoires et mobilités des Guajiros
La Guajira, un territoire ancestral transfrontalier
Entre migrations urbaines à Maracaibo et mobilités territoriales
Le rituel funéraire guajiro : une dynamique en deux temps, deux espaces
De Jepira au Mas Allá, la première et la seconde mort
Temps et déplacements au sein du rituel funéraire guajiro
Premier velorio, premier enterrement
De l’exhumation des restes mortuaires à leur (ré)enterrement
Entre marquages symboliques et pratiques rituelles funéraires : l’appropriation du cimetière urbain par les Guajiros
Le cimetière du Corazón de Jesús à Maracaibo, un cimetière multiculturel
Entre résistance et adaptation : politiques publiques et rituel funéraire guajiro
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

De la mobilité des vivants croisée à celle des morts, cet article propose une réflexion concernant les modes d’appropriation de l’espace par les Guajiros − ou Wayúu − peuple amérindien d’origine arawak, au sein des cimetières urbains de Maracaibo au Venezuela. Le travail de terrain mobilisé a été réalisé durant la période 2011-2013 entre la péninsule de la Guajira, territoire ancestral des Guajiros situé à la frontière colombo-vénézuélienne, et la ville de Maracaibo, capitale régionale de l’État du Zulia.

Entre nomadisme et migration, la frontière est mince lorsqu’il s’agit de définir la mobilité des Guajiros au cours des siècles passés. Autrefois présents exclusivement dans la Guajira, ils ont souvent été décrits comme des chasseurs-cueilleurs, des pêcheurs, puis des pasteurs nomades (Picon, 1983 ; Gutierrez, 2010 ; Giraldo, 2016) se déplaçant sporadiquement sur l’ensemble de ce territoire au climat semi-désertique à la recherche de ressources en eau et en pâturage (Góme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Varnier, « De la mobilité des vivants à celle des morts : permanences et mutations du rituel funéraire guajiro dans les cimetières de Maracaibo, Venezuela », Les Cahiers d’Outre-Mer, 274 | 2016, 207-234.

Référence électronique

Camille Varnier, « De la mobilité des vivants à celle des morts : permanences et mutations du rituel funéraire guajiro dans les cimetières de Maracaibo, Venezuela », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 274 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/com/7854 ; DOI : 10.4000/com.7854

Haut de page

Auteur

Camille Varnier

Doctorante en Géographie, Laboratoire ESO-Caen (UMR 3690), Université de Caen Normandie, camille.varnier@unicaen.fr.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals