Navigation – Plan du site
Dossier

L’espace du pèlerinage comme « territoire circulatoire » : Sehwan Sharif sur les rives de l’Indus

Pilgrimage space as “circulatory territory” : Sehwan Sharif on the Indus river
Rémy Delage
p. 77-102

Résumés

Par sa double nature religieuse et circulatoire, le pèlerinage constitue l’un des modèles clés du mouvement-déplacement. À côté du grand pèlerinage à La Mecque prescrit par un islam normatif, de nombreuses visites sont rendues dans des lieux de culte secondaires, abritant le plus souvent le tombeau d’un saint ou ses reliques. Comment décrire l’espace du pèlerinage à l’aune des mobilités ? Il s’agit d’évaluer ici l’apport de la notion de « territoire circulatoire », telle que définie par le sociologue Alain Tarrius à propos de migrants, dans l’étude d’un pèlerinage de masse au Pakistan. La petite ville de Sehwan s’envisage alors comme carrefour de mobilités et comme espace de médiation des rapports à l’altérité.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Islamisation, circulations et enracinement d’un saint soufi
Sehwan comme carrefour de mobilités
Le pèlerinage comme lieu de médiation du rapport à l’altérité
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Quelle que soit sa religion de référence et ses lieux d’ancrage, la pratique du pèlerinage se donne à voir à travers d’importants déplacements de population, parcourant différents types d’espaces géographiques avec en ligne de mire un lieu singulier abritant, entre autres cas possibles, le tombeau ou les reliques d’un saint, la statue d’une ou plusieurs divinités. Les pèlerinages ne sont-ils pas « de grands producteurs d’espace par la masse des migrations qu’ils entraînent, par les relais et les cheminements qu’ils exigent ou ont exigés, par les commerces qu’ils entretiennent autour des lieux de culte » (Brunet, Ferras et Théry, 1992 : 376) ? Cette définition, en extension si le pèlerinage se limitait à une simple addition de lieux formant un itinéraire, ne doit pas occulter le fait que le phénomène pérégrin est aussi, à côté de sa double nature religieuse et circulatoire, éminemment social, porteur d’une double dimension individuelle et collective dont l’articulation pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rémy Delage, « L’espace du pèlerinage comme « territoire circulatoire » : Sehwan Sharif sur les rives de l’Indus », Les Cahiers d’Outre-Mer, 274 | 2016, 77-102.

Référence électronique

Rémy Delage, « L’espace du pèlerinage comme « territoire circulatoire » : Sehwan Sharif sur les rives de l’Indus », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 274 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 22 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/com/7863 ; DOI : 10.4000/com.7863

Haut de page

Auteur

Rémy Delage

Chargé de recherche, CNRS, CEIAS, UMR 8564, delage.remy@gmail.com.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals