Navigation – Plan du site
Dossier

La construction d’un espace bouddhique vietnamien en France

The construction of a Vietnamese Buddhist space in France
Jérôme Gidoin
p. 235-257

Résumés

La pagode vietnamienne d’Évry, l’un des plus grands édifices bouddhiques d’Europe, est non seulement un espace de reterritorialisation du religieux en terre d’exil, mais également, en tant que symbole de la « vietnamité », un lieu de lutte symbolique pour la maîtrise de la mémoire collective légitime. Cet article propose une analyse socio-anthropologique du phénomène prenant en compte la diversité des acteurs engagés (laïcs, moines, associations antigouvernementales…) et leurs relations d’interdépendance contradictoires, ainsi que l’interconnexion du religieux avec les dimensions politique, culturelle et mémorielle, dans une perspective transnationale et diachronique. Nous montrons comment l’institutionnalisation du bouddhisme vietnamien, amorcée au Vietnam au xxe siècle, et poursuivie en exil dans les différents pays de la diaspora, résulte d’une autonomisation du religieux par rapport à la tutelle de l’État, et se caractérise par sa dimension transnationale. Le bouddhisme vietnamien est ainsi amené à jouer un rôle prépondérant, via l’espace de la pagode, dans le devenir de la communauté vietnamienne exilée, quelles que soient les tentatives d’instrumentalisation dont il peut faire l’objet, notamment de la part d’associations militantes antigouvernementales et anticommunistes nostalgiques de l’ancienne République du Vietnam.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La pagode vietnamienne en France : un pôle d’attraction cultuel, socioculturel, politique et mémoriel
Espace religieux et enjeux mémoriels
L’autonomisation du bouddhisme vietnamien par rapport à la tutelle de l’État comme prémisse de son caractère transnational
Un espace bouddhique tourné vers l’avenir
La structuration d’une communauté religieuse transnationale via un « bouddhisme engagé »
La confrontation du territoire national aux enjeux transnationaux
Conclusion : vers un modernisme bouddhique

Aperçu du début du texte

La pagode vietnamienne en France : un pôle d’attraction cultuel, socioculturel, politique et mémoriel

En France, le bouddhisme vietnamien s’institutionnalise comme un lieu du patrimoine culturel vietnamien à partir des années 1970-1980, avec l’arrivée des premières grandes vagues de réfugiés vietnamiens qui fuient le régime communiste. Ce bouddhisme s’organise en réseaux associatifs nationaux et transnationaux, deux principalement, dont le plus influent, sur lequel nous avons longuement enquêté dans les années 2000, est celui de l’Église bouddhique du Vietnam unifiée (EBVU). Cette dernière a été créée au Vietnam en 1964, dans un contexte de guerre, et succède à l’Association générale des bouddhistes du Vietnam, en réunissant tous les bouddhistes du Sud, qu’ils en soient originaires ou qu’ils soient réfugiés du Nord, qu’ils soient moines ou laïcs. Acteurs incontournables soutenus par des millions de partisans ou sympathisants, les bouddhistes vietnamiens veulent offrir une voie altern...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Gidoin, « La construction d’un espace bouddhique vietnamien en France », Les Cahiers d’Outre-Mer, 274 | 2016, 235-257.

Référence électronique

Jérôme Gidoin, « La construction d’un espace bouddhique vietnamien en France », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 274 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/com/7904 ; DOI : 10.4000/com.7904

Haut de page

Auteur

Jérôme Gidoin

GSRL – UMR 8582 – Groupe Sociétés Religions Laïcités, CNRS/EPHE. Programme de recherche au sein du GSRL : « Dieu change à Paris ». Les mutations religieuses dans l’agglomération parisienne

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals