Navigation – Plan du site
Dossier

Le mythe de l’autosuffisance en riz en Guinée. Le paradoxe des politiques face aux stratégies locales

Pascal Rey et Marine Rétif
p. 93-114

Résumés

L’autosuffisance en riz est un mythe persistant en République de Guinée. Depuis l’époque coloniale, cet objectif a été continuellement repris par les différentes Républiques qui se sont succédées, au point d’être encore encouragé de nos jours par des bailleurs qui interviennent dans le développement agricole. Cependant, le contexte mondialisé, l’importation de riz d’Asie, l’organisation sociale locale, les itinéraires techniques et les stratégies économiques des ménages rendent peu justifiable cette volonté. Cet article propose de mettre dans une perspective diachronique ces politiques et de les confronter aux réalités locales pour questionner leur pertinence, en se basant sur un ensemble de travaux réalisés en Guinée Maritime entre 2003 et 2016.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les origines du mythe
Origines du mythe de l’autosuffisance en riz
Évolution de la perception de la production rizicole de mangrove au cours du xxe siècle
Un glissement de la riziculture de rente vers le vivrier
La réalité de la place du riz au niveau local
Riziculture inondée et stratégies économiques des ménages
Riziculture et stratégies villageoises pour la durabilité des ressources
Itinéraires techniques locaux de la riziculture inondée
Le décalage des politiques rizicoles nationales
Stratégies locales versus politiques de développement
Itinéraire technique, le fantasme de l’aménagement lourd
Évolutions récentes des politiques rizicoles nationales : vers des approches techniques et stratégiques plus adaptées
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Depuis près d’un siècle, la République de Guinée n’a cessé de positionner le riz au cœur de sa stratégie nationale de développement. L’histoire des systèmes agraires de Guinée maritime, une des quatre Régions Naturelles du pays, est d’ailleurs étroitement liée à la production de riz, en particulier le riz de mangrove. Si le riz est resté un élément essentiel des stratégies socio-économiques sur le littoral, sa promotion ne représente plus le même intérêt sur le plan national et international que lors de son développement important au milieu du xxe siècle.

Figure 1 - Les Régions Naturelles de la République de Guinée naturelles de la Guinée

Figure 1 - Les Régions Naturelles de la République de Guinée naturelles de la Guinée

Delotter, 2018

Tandis que les gouvernements successifs, soutenus par les bailleurs de fonds, ont continué pendant de nombreuses années à promouvoir l’autosuffisance de la Guinée sur ses besoins en riz, d’autres éléments comme le contexte mondialisé, l’importation de riz d’Asie, l’organisation sociale locale, leurs...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Rey et Marine Rétif, « Le mythe de l’autosuffisance en riz en Guinée. Le paradoxe des politiques face aux stratégies locales », Les Cahiers d’Outre-Mer, 275 | 2017, 93-114.

Référence électronique

Pascal Rey et Marine Rétif, « Le mythe de l’autosuffisance en riz en Guinée. Le paradoxe des politiques face aux stratégies locales », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 275 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2020, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/com/8054 ; DOI : 10.4000/com.8054

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals