Navigation – Plan du site
Rubriques
Les COM des concours

L’agro-tourisme à travers le système des « Eco-Farms » : une fonctionnalité renouvelée pour les marges de l’archipel philippin ? (à partir de l’exemple de Biliran)

Catherine Guéguen
p. 525-539

Résumé

Le développement des Eco-farms constitue une des formes de développement rural promue par le gouvernement philippin depuis 2016. Toutefois, les vecteurs d’innovation dans le milieu rural insulaire comme sur l’île de Biliran témoignent d’initiatives locales dans un environnement soumis aux risques naturels et constituant une marge dans le contexte de l’archipel philippin. Éloignée des métropoles et desservie de manière médiocre par les transports en général, l’île de Biliran semble adopter un modèle de développement participant à l’agro-tourisme, une diversification lui permettant d’émerger économiquement dans la région des Visayas Orientales.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
L’acceptation d’un constat de « marge » et l’autonomie d’un développement rural promouvant les espaces ruraux insulaires
Sur l’île de Biliran, un réseau d’Eco-Farms endogène soutenu par les autorités publiques
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Les études concernant les îles « tropicales » traitent majoritairement de l’insularité et de leur dépendance multiple vis-à-vis de l’extérieur avec le tourisme (Redon M., 2019). Les Philippines voient certaines de ses îles se dégrader avec le tourisme « de masse » à l’image de l’île de Boracay fermée pendant six mois de novembre 2018 à avril 2019 afin de réaliser les aménagements nécessaires à l’évacuation des déchets et au traitement des eaux usées. À l’échelle de l’archipel philippin, d’autres formes de tourisme associées à l’agriculture voient le jour. L’étude de Biliran concerne une forme de développement émergente dans l’archipel philippin avec le système des « Farms » ou des fermes produisant de l’agriculture biologique et à but récréatif. Dès l’année 2016, le président Aquino décréta le Farm Tourism Development Act. Une centaine de « fermes » avaient pu bénéficier d’une labellisation gouvernementale. L’initiative partait d’un constat selon lequel de nombreuses fer...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Guéguen, « L’agro-tourisme à travers le système des « Eco-Farms » : une fonctionnalité renouvelée pour les marges de l’archipel philippin ? (à partir de l’exemple de Biliran) », Les Cahiers d’Outre-Mer, 278 | 2018, 525-539.

Référence électronique

Catherine Guéguen, « L’agro-tourisme à travers le système des « Eco-Farms » : une fonctionnalité renouvelée pour les marges de l’archipel philippin ? (à partir de l’exemple de Biliran) », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 278 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 25 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/com/9586 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.9586

Haut de page

Auteur

Catherine Guéguen

Géographe, associée à PRODIG (UMR 8586) et à l’ICM (Institut Convergences Migrations), Île de Boracay, catherinegueguen(at)hotmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals