Navigation – Plan du site
Dossier

Comores : colonisation, insularité et imaginaire national

Comoros: Colonization, insularity and national imagination
Adjimaël Halidi
p. 403-432

Résumés

Face aux difficultés de déploiement sur l’ensemble de son territoire, l’État comorien cherche à travers différentes Constitutions à impulser une stratégie de développement qui pourrait concilier les disparités géographiques et les aspirations identitaires des populations de chaque île, dans l’objectif de prévenir et limiter les effets de l’insularisme, lequel constitue une conséquence de l’histoire coloniale et de la situation géographique du pays. Il se manifeste au travers de revendications politiques à visée autonomiste, séparatiste ou irrédentiste, qui compromettent foncièrement le développement socio-économique de l’archipel. L’objet de cet article1 est de mettre en lumière les difficultés spécifiques que rencontre la réflexion sur les concepts de colonisation et de postcolonialisme, appliqués aux cas des Comores.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

L’envers et le revers de l’insularité
Sociogenèse de l’insularité
Les manifestations de l’insularité
L’îléité
L’insularisme
Le rapport à la symbolique
Le rapport au corps
Conclusion

Aperçu du début du texte

D’une surface de 2 033 km2, situé dans l’océan Indien, au nord du Canal de Mozambique, à équidistance de Madagascar et des côtes orientales d’Afrique, l’archipel des Comores (voir carte 1) connaît des crises sociales et politiques récurrentes (Blanchy, 2002 ; Taglioni, 2009) qui contraignent son développement. Appartenant à la catégorie des Petits États ou territoires insulaires (PETI), l’insularité, la petite taille et l’archipélité (Voisset, 2003 ; Gombaud, 2007) peuvent être considérées comme des facteurs du développement. Dans cette perspective, la compréhension des crises sociopolitiques aux Comores nécessite de mobiliser l’histoire, et, conjointement, la géographie et la sociologie.

Carte 1 – Archipel des Comores

Carte 1 – Archipel des Comores

Oubeidillah, 2018

En raison de leur isolement et de leur éloignement des unes des autres, chacune des îles des Comores conserve une certaine singularité qui s’explique par son expérience historique, culturelle et économique, bien que le subs...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Adjimaël Halidi, « Comores : colonisation, insularité et imaginaire national », Les Cahiers d’Outre-Mer, 278 | 2018, 403-432.

Référence électronique

Adjimaël Halidi, « Comores : colonisation, insularité et imaginaire national », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 278 | Juillet-Décembre, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 24 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/com/9692 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.9692

Haut de page

Auteur

Adjimaël Halidi

Doctorant en sociologie, Université Laval, courriel : adjimael-ibrahim.halidi.1(at)ulaval.ca

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals