Navigation – Plan du site
DOSSIER

Entre patrimoine et enclave touristique, la difficile mise en tourisme du Nord Est d’Haïti

Jusline Rodné-Jeanty et Michel Desse
p. 51-68

Résumés

Les îles de la Caraïbe constituent un bassin touristique important et une partie de l’activité et des retombées économiques permettent le développement local et influencent les aménagements. Dans ce contexte, Haïti demeure une exception, même pour les espaces qui apparaissent les plus attractifs comme le Nord-Est de l’île. Les richesses patrimoniales et environnementales y sont importantes et pourraient permettre un véritable développement local. Pourtant, depuis plusieurs décennies, les autorités ont fait le choix de privilégier l’enclave touristique de Labadie qui concentre les 800 000 croisiéristes qui la fréquentent sans en sortir. La pauvreté de l’état impacte sur la pauvreté générale de la région et la faiblesse des équipements de base. Tout ceci rend difficile la diffusion de l’activité touristique.

Haut de page

Note de l’auteur

Les auteurs de l’article remercient Benoît Bérard (Professeur en archéologie précolombienne à l’Université des Antilles) pour ses précieux conseils.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le Nord d’Haïti, une région patrimoniale
La variété du patrimoine de nature
Le cœur historique d’Haïti
Un patrimoine immatériel fruit du palimpseste historique et social
Une mise en tourisme ancienne
Labadie, la seule ouverture touristique mais des retombées économiques faibles
Les faiblesses structurelles de la région Nord rendent la mise en tourisme difficile
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Les îles de la Caraïbe constituent un bassin touristique dynamique et en constante évolution, irrigué par la clientèle nord américaine et par les flux européens qui se portent chacun vers leurs anciennes possessions. En 2015, 25 millions de touristes internationaux (pour un total de 192,7 millions pour l’ensemble des Amériques) se sont rendus dans la Caraïbe (OMT, 2017). L’activité touristique apparaît comme un moteur dynamique du développement territorial insulaire offrant toute la palette des possibles et s’adressant aux clientèles locales et régionales des pays de niveau intermédiaire, aux touristes issus de l’émigration, aux touristes internationaux les plus exigeants (Desse et Rodné, 2018).

Dans ce contexte dynamique, Haïti demeure en reste, accueillant quelque 200 000 touristes essentiellement membres d’organisations humanitaires qui, à l’occasion d’une mission, visitent un lieu donné, ou des touristes de la diaspora haïtienne de Miami ou des DROM français. Le touri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jusline Rodné-Jeanty et Michel Desse, « Entre patrimoine et enclave touristique, la difficile mise en tourisme du Nord Est d’Haïti », Les Cahiers d’Outre-Mer, 279 | 2019, 51-68.

Référence électronique

Jusline Rodné-Jeanty et Michel Desse, « Entre patrimoine et enclave touristique, la difficile mise en tourisme du Nord Est d’Haïti », Les Cahiers d’Outre-Mer [En ligne], 279 | Janvier-Juin, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 03 juin 2020. URL : http://journals.openedition.org/com/9852 ; DOI : https://doi.org/10.4000/com.9852

Haut de page

Auteurs

Jusline Rodné-Jeanty

Doctorante en géographie. Enseignante à l’Université d’État d’Haïti, Campus Henry Christophe de Limonade. Université de Nantes, UMR 6454 LETG. Courriel : jusline.rodne(at)univ-nantes.fr ou rodnejusline12(at)yahoo.fr

Michel Desse

Professeur de géographie à l’Université de Nantes. UMR 6454 LETG. Courriel : michel.desse(at)univ-nantes.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals