Navigation – Plan du site

AccueilNuméros17Parages littéraires de René Maran...René Maran et les écrivains haïtiens

Parages littéraires de René Maran. Documents commentés

René Maran et les écrivains haïtiens

Éloges de Jacques Roumain et Edris Saint-Amand
Yves Chemla

Résumés

René Maran salue la publication en France de deux romans haïtiens majeurs : Gouverneurs de la rosée (1946, Éditeurs Français Réunis) de Jacques Roumain ; Bon Dieu rit (1952, Domat) d’Edris Saint-Amand.

Haut de page

Texte intégral

1Voici quelques phrases que Maran avait rédigées lors de la publication en France de deux romans haïtiens majeurs : Gouverneurs de la rosée (1946, Éditeurs Français Réunis) de Jacques Roumain ; Bon Dieu rit (1952, Domat) d’Edris Saint-Amand (ces documents conservés à la bibliothèque universitaire de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar sont accessibles via le site internet de la BU).

2Pour le premier, Maran développe une longue reformulation de l’œuvre d’un écrivain dont il reconnaît en même temps ne pas bien connaître l’œuvre antérieure au roman posthume, qu’il reconnaît comme étant un chef d’œuvre.

La plus belle joie que puisse avoir un écrivain est celle qu’il tire soudain de la certitude d’avoir découvert un grand livre. Je dois à Gouverneurs de la rosée d’avoir éprouvé cette joie-là. Depuis lors, je regrette que le hasard ne m’ait jamais mis autrefois en présence de l’auteur de ce roman où la virilité de la pensée s’allie à l’émotion de la qualité la plus secrète.

  • 1 René MARAN, « Le mouvement littéraire aux Antilles et à la Guyane », De West-Indische Gids, vol. 33 (...)
  • 2 Jacques Roumain, Œuvres complètes, sous la coordination de Léon-François Hoffmann et Yves Chemla, P (...)
  • 3 Ibid., p. 1185.

3Dans son article de 1952, Maran revient encore sur le roman « du sol et de l’eau » et considère Roumain comme un des écrivains les plus importants de la Caraïbe1. Les Œuvres complètes de Roumain2 ne mentionnent guère Maran, sinon dans un éloge de La Montagne ensorcelée (1931), souvent considéré comme les prolégomènes à Gouverneurs de la rosée, écrit par Louis Diaquoi (1909-1932), journaliste et essayiste nationaliste, proche de François Duvalier et Lorimer Denis. La Montagne ensorcelée est un « livre qui rappelle par la forme, on dirait aussi par le fond Batouala de René Maran3 ». Puis plus rien, sinon dans des références bibliographiques qui associent les deux écrivains. Mais on peut aisément supposer que Roumain connaît l’œuvre de Maran et Maran lui-même.

4La référence au roman de Saint-Amand est piquante : Maran rapproche les deux textes en raison du travail sur la langue des deux auteurs et des thématiques paysannes.

On retrouve, dans Bon Dieu rit, le romain haïtien que M. Edris Saint-Amand, écrivain haïtien, vient de publier, aux éditions Domat, exactement les mêmes thèmes que feu M. Jacques Roumain a développés dans ses Gouverneurs de la Rosée.

  • 4 Henri Micciollo, « Modernité dans Bon Dieu rit » ; Didier Maule, « À propos de Bon Dieu rit. L’Espa (...)

5Or les œuvres sont plutôt dissemblables. Saint-Amand avait conçu son roman comme l’inverse critique de celui de Roumain, comme le refus même de la posture héroïque et tragique relativement commune dans le roman de tradition haïtienne. Henri Micciollo et Didier Maule ont traité de cette question, que plusieurs conversations privées avec Edris Saint-Amand (entre 1982 et 1984) ont confirmée4.

  • 5 Florence Martin, « René Maran lecteur », dans Claude Julien (dir.), Regards croisés sur les Afro-Am (...)

6Les deux manuscrits sont mentionnés par Florence Martin dans « René Maran lecteur »5.

Haut de page

Notes

1 René MARAN, « Le mouvement littéraire aux Antilles et à la Guyane », De West-Indische Gids, vol. 33, KITLV, Royal Netherlands Institute of Southeast Asian and Caribbean Studies, Brill], 1952, pp. 12–22, http://www.jstor.org/stable/41848743. Comme on l’a signalé plus haut, Saint-Amand publie son roman précisément en 1952.

2 Jacques Roumain, Œuvres complètes, sous la coordination de Léon-François Hoffmann et Yves Chemla, Paris, CNRS Éditions, 2018.

3 Ibid., p. 1185.

4 Henri Micciollo, « Modernité dans Bon Dieu rit » ; Didier Maule, « À propos de Bon Dieu rit. L’Espace d’un roman », Conjonction, Revue franco-haïtienne, Institut français d’Haïti, n° 157, mars 1983 ; p. 13-20 & 21-45.

5 Florence Martin, « René Maran lecteur », dans Claude Julien (dir.), Regards croisés sur les Afro-Américains, Mélange en l’honneur de Michel Fabre, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. « GRAAT 27 », 2003, p. 277-291, disponible sur Internet : http://books.openedition.org/pufr/4199.ISBN:9782869064690. DOI : https://doi.org/10.4000/books.pufr.4199.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yves Chemla, « René Maran et les écrivains haïtiens »Continents manuscrits [En ligne], 17 | 2021, mis en ligne le 13 octobre 2021, consulté le 04 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/coma/7763 ; DOI : https://doi.org/10.4000/coma.7763

Haut de page

Auteur

Yves Chemla

Yves Chemla est critique littéraire et docteur de l’Université de La Sorbonne. Il publie des articles consacrés à la littérature haïtienne et aux littératures du Sud. Il enseigne les techniques d’expression à l’Université Paris Descartes et a mené des interventions dans diverses institutions d’enseignement supérieur (Université Saint-Joseph de Beyrouth, École Normale Supérieure et Université d’État d’Haïti, Faculté des études romanes de Varsovie, Université Jagellon de Cracovie). En 2018, il est invité à l’Université de Parme, pour enseigner la littérature haïtienne contemporaine. Il est membre de l’équipe Manuscrits Francophones de l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (CNRS-ENS). Il préside l’association Île en île qui fête ses 20 ans en 2018 (https://www.gofundme.com/deja-20-ans) et dont l’objet est de faciliter la gestion du site www.ile-en-ile.org, la base de données qui répertorie les littératures francophones des îles.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Continents manuscrits – Génétique des textes littéraires – Afrique, Caraîbe, dispora   est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Institut des textes et Manuscrits modernes (ITEM)
  • Logo École normale supérieure
  • Logo EUR Translitterae
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search