Navigation – Plan du site

AccueilLa revueComité d'expert.e.s

Comité d'expert.e.s

Scientific committee

Garant de l’espace scientifique que Comicalités entend explorer, le comité d'expert.e.s détermine la politique éditoriale de la revue : il valide toutes les propositions de « thématiques ». Ses membres appartiennent de droit au comité de lecture.

  • Maaheen Ahmed
    Maaheen Ahmed

    Professeure agrégée (hoofddocent) à l’université de Gand (Belgique), j’ai soutenu ma thèse à la Jacobs University Bremen en 2011, sur les manifestations du roman graphique dans diverses sphères culturelles (anglophone, francophone, germanophone, scandinave) en 2011. Elle a été publiée sous le titre Openness of Comics : Generating Meaning across Flexible Structures (University Press of Mississipi, 2016).

    J'ai depuis travaillé en post-doctorat pour l'Université catholique de Louvain et l'université de Gand, tout en étant à l'instigation du projet COMICS. Une autre partie de mes recherches a permis de retracer les éléments venant de la littérature et de la culture visuelle romantique dans les "gentils" monstres des BDs alternatives tels que Swamp Thing, Hellboy et Monstre. Ces recherches font objet d’un livre qui paraitra aux University Press of Mississipi en décembre 2019 : Monstrous Imaginaries : The Legacy of Romanticism in Comics. J'ai également co-édité The Cultural Standing of Comics/Le statut culturel de la BD, avec Stéphanie Delneste et Jean-Louis Tilleuil (Academia/L’Harmattan, 2017) et, plus récemment, Comics Memory, avec Benoît Crucifix (Palgrave, 2018).

    Dans mes recherches actuelles, je me penche, d'une part sur la mémoire culturelle et sa représentation, son impact et ses rapports avec la BD contemporaine. D'autre part, je mène un projet sur l’histoire de la BD européenne à travers les représentations des enfants dans les bandes dessinées depuis la fin du XIXe siècle et qui interroge l’infantilisme associé à la BD

    -

    I am associate professor at Ghent University and principal investigator of the COMICS project. I obtained my PhD (with distinction) from Jacobs University Bremen in 2011. Since then, I have held postdoctoral positions at the Université catholique de Louvain (Marie Curie co-fund) and Ghent University (FWO).
    I often work on contemporary, alternative graphic novels and comics in English and in French. My interests are wide: I have written and presented on superheroes, autobiographical comics, the representation of war in comics and, more recently, children in comics.
    My first book, Openness of Comics: Generating Meaning within Flexible Structures was published by the University Press of Mississippi in 2016. A second book, Monstrous Imaginaries: The Legacy of Romanticism in Comics will be published in December 2019 by the same press. I have also co-edited volumes such as The Cultural Standing of Comics/Le statut culturel de la BD, with Stéphanie Delneste and Jean-Louis Tilleuil (Academia/L’Harmattan, 2017) and, most recently, Comics Memory with Benoît Crucifix (Palgrave, 2018).

    Liste de publications

  • Viviane Alary
    Viviane Alary

    Viviane Alary est Professeure des Universités, hispaniste et directrice de l’équipe « Écritures et Interactions Sociales » (EIS) du Centre de Recherche sur les Littératures et la Sociopoétique (CELIS) de l’Université Clermont Auvergne. Ses travaux portent sur les formes qui associent texte fictionnel et image fixe, littérature et arts visuels. Les corpus étudiés sont principalement hispaniques (romans graphiques, bande dessinée, livres illustrés, peinture, romans de Juan Marsé). Mais ils sont internationaux pour ce qui concerne la bande dessinée et le roman graphique. Les thématiques actuelles explorées portent sur la mémoire de la guerre civile espagnole et du franquisme dans la bande dessinée (histoire culturelle et narratologie visuelle, esthétiques et discours) et les scénariographies de la catastrophe naturelle dans une perspective écocritique et socio-culturelle. Elle est co-coordinatrice du projet pluriannuel interdisciplinaire inteRRsoc (Interactions Risques et Représentations Socioculturelles, 2018-2021), dans le cadre du Challenge 4 « Risques naturels catastrophiques et vulnérabilité socio-économique », de l’I-SITE CAP 20-25. Elle est également membre fondatrice de la plateforme PACE, (plataforma Académica sobre el Cómic en español).

  • Raphaël Baroni
    Raphaël Baroni

    Raphaël Baroni est professeur associé de didactique à l’École de français langue étrangère de l’Université de Lausanne, où il enseigne depuis plusieurs années un cours d’introduction à l’étude de la bande dessinée. Avec les autres membres du Groupe d’étude sur la bande dessinée (GrEBD), il organise aussi régulièrement des cours de Master sur diverses thématiques en rapport avec la bande dessinée. Dans ses recherches, il est particulièrement intéressé par les approches fondées sur un comparatisme intermédial, la confrontation entre les récits graphiques et les concepts narratologiques développés dans le creuset des études littéraires permettant d’élargir la portée de ces outils et d’en redéfinir la nature et le fonctionnement. Il a publié plusieurs monographies : La tension narrative (Seuil, 2007), L’œuvre du temps (Seuil, 2009) et Les rouages de l’intrigue (Slatkine, 2017). Il a aussi codirigé une douzaine d’ouvrages collectifs ou de numéros de revue, parmi lesquels Introduction à l’étude des cultures numériques (Armand Colin, 2020), Les avatars du chapitre en bande dessinée (Cahiers de narratologie, n° 34, 2018), Narrative Sequence in Contemporary Narratology (OSU Press, 2016) et Le savoir des genres (PUR, 2007). En 2017, il a créé le Réseau des narratologues francophones (RéNaF) et le Pôle de narratologie transmédiale (NaTrans). Depuis 2019, il codirige un projet de recherche financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (Sinergia CRSII5_180359) portant sur les reconfigurations de la bande dessinée par les technologies numériques.

    -

    Raphaël Baroni is a member of the Groupe d'étude sur la bande dessinée (GrEBD). He is the author of La Tension narrative (Seuil 2007) and directed with Anaïs Goudmand the journal issue "Les avatars du chapitre en bande dessinée" of Cahiers de narratologie (n° 34, 2018). Specialized in transmedial narratology, he is associate professor of didactics at the University of Lausanne.

    Page officielle/ Official Website

  • Jean-Paul Gabilliet

    Jean-Paul Gabilliet est notamment l’auteur de Des Comics et des hommes. Histoire culturelle du comic books aux Etats-Unis (Éditions du Temps, 2005) et a dirigé avec Bart Beaty le dossier « Comic Book » de la revue Transatlantica (revues.org, n°1, 2010). Spécialiste de l’histoire culturelle de l’Amérique du Nord et de la bande dessinée, il est Professeur des universités en civilisation nord-américaine à l’université Bordeaux 3.

    -

    Jean-Paul Gabilliet is the author of Des Comics et des hommes. Histoire culturelle du comic books aux Etats-Unis (Éditions du Temps, 2005) and directed with Bart Beaty the journal issue "Comic Book" of Transatlantica (revues.org, No. 1, 2010). Specialized in the cultural history of North America and the comic, he is an University Professor in North American civilization at the University of Bordeaux 3.

  • Henri Garric
    Henri Garric

    Henri Garric, professeur en littérature comparée à l’Université de Bourgogne, étudie les rapports entre littérature et arts. Il a d’abord travaillé sur la représentation de la ville dans les discours contemporains – Les Portraits de villes. Marches et cartes : la représentation urbaine dans les discours contemporains (Honoré Champion, 2007). Il a publié un essai consacré aux expressions silencieuses, Parole muette, récit burlesque (2015). Il travaille sur la bande dessinée et ses moyens esthétiques propres – il a publié L’Engendrement des images en bande dessinée (2013) et a organisé en 2016 un colloque consacré à la « Destruction des images en bande dessinée ». Membre du CPTC, il y dirige l’axe « LmM » (Littérature arts mineurs, arts Majeurs), consacré aux rapports de dominations dans le champ artistique.

  • Jean-Matthieu Méon
    Jean-Matthieu Méon

    Jean-Matthieu Méon est docteur en science politique et maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lorraine (Metz, France). Il y est membre du Centre de recherche sur les médiations (Crem), au sein duquel il a été co-responsable pendant plusieurs années de l’équipe Praxitèle (arts, cultures, médiations). Il est membre du comité de rédaction de la revue Questions de communication. Ses travaux portent principalement sur les pratiques et les formes culturelles (bande dessinée, pratiques musicales amateurs, pornographie) et sur les logiques sociales, politiques et institutionnelles de leur qualification et disqualification. Sur la bande dessinée, ses recherches s’attachent notamment aux modalités et aux enjeux des expositions de bande dessinée et au parcours et aux usages de l’étiquette « graphic novel / roman graphique ».
    Il est le co-auteur, avec V. Dubois et E. Pierru, de l’ouvrage Les mondes de l’harmonie. Enquête sur une pratique musicale amateur (La Dispute, 2009, traduit en anglais chez Ashgate Publishing en 2013). Il a co-dirigé les ouvrages collectifs suivants : Discours savants, discours militant : Mélange des genres (avec P. Hamman et B. Verrier, L’Harmattan, 2002), Les mises en scène de la sexualité et leur (dis)qualification. Obscénité, pornographie et censure (XIXe-XXIe siècles) (avec R. Beauthier et B. Truffin, Éd. de l’Université de Bruxelles, 2010) et Dispositifs artistiques et culturels : création, institution, public (avec C. Bardin et C. Lahuerta, Le Bord de l’Eau, 2011).
    Une liste de ses travaux est consultable en ligne sur les archives ouvertes de l’université de Lorraine.

    Jean-Matthieu Méon has a PhD in political science and is senior lecturer in media and communication studies at the University of Lorraine. He is a member of the Centre de Recherche sur les Médiations (Crem). He has published extensively on censorship, musical amateur practices and popular culture (comic books, pornography). His work on comics explores, in particular, the social, political and institutional dimensions of their qualification and disqualification. A list of his publications can be found online in the open archives of the Université de Lorraine.

     

  • Marie Pruvost-Delaspre
    Marie Pruvost-Delaspre

    Après avoir travaillé sur l’histoire de l’industrie du dessin animé en Asie, Marie Pruvost-Delaspre a soutenu en novembre 2014 sa thèse à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, « Pour une histoire esthétique et technique de la production animée : le cas de la Tôei Dôga (1956-1972) », sous la direction de Laurent Creton. Elle avait auparavant étudié la langue japonaise et avait été accueillie en 2010 dans le cadre d’un échange à l’université Keio de Tokyo. Ses travaux de recherche portent sur l’histoire des techniques et des métiers du cinéma d’animation, dans une approche socio-technique croisée mêlant un intérêt pour les processus de fabrication, l’histoire de la production et des studios, et le contexte socio-économique. Après de nombreux travaux portant sur le cinéma d’animation japonais des années 1950 à 1970, elle a ouvert de nouveaux chantiers de recherche du côté de la production animée française au tournant de l’ère numérique, autour d’un projet examinant la transition du dessin à la main vers la tablette graphique dans le dessin animé français. Elle participe également à plusieurs projets collectifs, des activités scientifiques de l’association NEF Animation aux travaux du groupe « Cinéma et Création Collective ».

  • Catherine Saouter
    Catherine Saouter

    Professeure à l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal, Catherine Saouter est spécialiste des médiations par l’image et des images dans les médias. Sa thèse de doctorat en sémiologie a porté sur la bande dessinée québécoise et a donné le point de départ de son champ de spécialisation. Elle a ainsi engagé ses recherches, pour la part épistémologique, sur les relations entre mise en image, représentation et médiation visuelle et, pour la part thématique, sur les fonctions et enjeux des expressions visuelles, particulièrement la photographie, le dessin, la bande dessinée, le dessin animé, dans les déclinaisons du territoire culturel, du patrimoine et des conflits. Son intérêt porte de façon prépondérante sur l’image documentaire, et accorde une attention particulière au BDreportage et à la dite bande dessinée du réel. Auteure du Langage visuel (trois éditions) et de Images et sociétés - le progrès, les médias, la guerre, elle a récemment co-dirigé un numéro spécial de la revue Voix et images consacré à la bande dessinée québécoise contemporaine.

  • Logo DOAJ – Directory of Open Access Journals
  • Logo Université Paris 13 | Villetaneuse - Bobigny - Saint-Denis
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search