Navigation – Plan du site

AccueilDossiers thématiquesCe que le numérique fait à la ban...2022

Ce que le numérique fait à la bande dessinée | 2022

Sous la direction de Gaëlle Kovaliv et Olivier Stucky

En tant que forme d’expression dont l’une des propriétés essentielles est de déployer une séquence temporelle dans un espace graphique, la bande dessinée est sensible aux supports de publication pour lesquels elle est conçue. Avec l’évolution du paysage médiatique, la diversification des supports conduit la bande dessinée à se réinventer sans cesse et à se redéployer vers de nouvelles formes (Robert 2018). Depuis la fin des années 1990, la progression des productions numériques, les options formelles prises par ces productions et les réseaux professionnels et économiques qu’elles engagent (cf. Baudry 2018) relancent la réflexion sur l’identité du médium. Par ailleurs, les études sur la bande dessinée se voient elles-mêmes bouleversées par l’influence de plus en plus marquée des pratiques issues des humanités numériques. Comme objet culturel, la bande dessinée, dans ses formes de production comme de réception, est ainsi travaillée par l’épistémè numérique de notre XXIe siècle.

Ce dossier a été rendu possible grâce à un financement du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), dans le cadre du projet Sinergia « Reconfiguring Comics in our Digital Era » (CRSII5_180359).

2023 | 2022
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search