Navigation – Plan du site

AccueilLes numéros61DossierL’intervention « douce » ou le ch...

Dossier

L’intervention « douce » ou le choix gagnant de l’intervention dans l’ombre

« Soft intervention » or the winning choice of intervention in the shadows
Isabelle Comtet
p. 51-64

Résumés

L’intervention douce offre la possibilité d’agir « à la façon du cheval de Troie » : dès lors qu’un alternant est en poste dans une organisation, le chercheur a la possibilité (qui d’ailleurs ne lui est pas toujours donnée) d’intervenir, d’interagir, de proposer, par la voix de l’alternant, pour faire avancer les problématiques communicationnelles. L’objet de notre propos est ici de montrer dans quelle mesure le fonctionnement réussi de la triade « entreprise-alternant-chercheur » favorise une intervention acceptée du chercheur en communication organisationnelle à partir du moment où, dans le cadre de la formation des alternants, un réel échange existe.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

L’intervention avec les alternants : de quoi parlons-nous ?
Méthodologie
Éléments de discussion

Aperçu du texte

La question de l’intervention des chercheurs dans les organisations fait débat depuis de nombreuses années, notamment à propos de la posture à adopter, de la légitimité du chercheur, de la crédibilité à obtenir (Comtet 2014). Le thème ici proposé par la revue Communication & Organisation nous donne l’occasion de poursuivre l’analyse réflexive sous un angle moins dogmatique, en prenant plutôt le parti d’une utile intervention « douce » du chercheur par le biais de l’alternance des étudiants. Nous entendons par-là, la possibilité d’agir, de jouer un rôle, d’obtenir un effet dans un processus. Nous sommes dans la lignée de ce que l’on nomme la recherche-intervention (Merini et Ponté, 2008, Aggeri 2016). Néanmoins, nous envisageons ici l’intervention, non pas par le biais de l’extériorité et « du travail sur des « données froides », mais bien par l’interaction de l’alternant avec le terrain (David 2012). À la manière des anthropologues (de façon beaucoup plus modeste), il s’agit d’être ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Comtet, « L’intervention « douce » ou le choix gagnant de l’intervention dans l’ombre »Communication et organisation, 61 | 2022, 51-64.

Référence électronique

Isabelle Comtet, « L’intervention « douce » ou le choix gagnant de l’intervention dans l’ombre »Communication et organisation [En ligne], 61 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2026, consulté le 17 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/10937 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.10937

Haut de page

Auteur

Isabelle Comtet

Isabelle Comtet est maîtresse de conférences HDR, ses recherches lui ont permis de travailler sur les pratiques des dispositifs sociotechniques au sein des activités professionnelles et sur la formation du lien sociæal au travers d’une communication médiatisée par des systèmes collaboratifs. Isabelle Comtet est également enseignante en IUT, responsable notamment d’une formation en alternance et chef du département information-communication de Lyon 3.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search