Navigation – Plan du site

AccueilLes numéros61Varia(Ré)organisation de la presse ?

Varia

(Ré)organisation de la presse ?

Questions de méthode pour l’analyse de contenu et traitement médiatique d’un contexte sociopolitique spécifique
(Re)organization of the written press? Methodological issues for content analysis and media treatment of a specific context
Billel Aroufoune et Feriel Bouzid
p. 155-173

Résumés

Cet article propose d’ouvrir une réflexion méthodologique sur la mise en œuvre d’une analyse instrumentée de contenu. Une réflexion qui est envisagée au travers d’une étude comparée des logiciels Tropes et IRaMuteQ. Les organisations médiatiques, comme la presse, peuvent être appréhendées de différentes manières. Le choix des auteurs a été de travailler sur un corpus regroupant l’ensemble des publications de deux quotidiens français, Libération et Le Figaro, entre 2014 et 2019. Les textes portent sur le dernier mandat de l’ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika. L’étude révèle, entre autres, que Tropes permet d’identifier les disparités sémantiques dans le choix des mots utilisés et que IRaMuteQ permet de contextualiser les discours au-delà des statistiques et des calculs réalisés.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Cadre théorique et éléments méthodologiques
Présentation du corpus
Une approche lexico-textométrique via IRaMuteQ
La Classification Hiérarchique Descendante (CHD) : les conflits politiques historiques comme représentations médiatiques dominantes
Libération : entre mémoire collective, politique et mobilisations sociales
Le Figaro : entre mémoire collective et pouvoir politique multipartite
L’analyse Factorielle des Correspondances (AFC) : des représentations médiatiques en opposition 
Le Figaro : les mobilisations sociales comme catalyseur d’une transition politique
Libération : une mobilisation sociale qui suscite l’intérêt 
L’analyse via Tropes : une approche sémantique
Position et engagement énonciatifs
Le discours des quotidiens
Le mouvement populaire entre « rassemblement » et « attroupement »
Conclusion

Aperçu du texte

Cadre théorique et éléments méthodologiques

La presse écrite est une organisation (De Ceglie) au sein de laquelle des acteurs travaillent à la construction et à l’élaboration de discours et de produits médiatiques. C’est une industrie qui a connu des mutations socioéconomiques et techniques (Eveno). Parmi ces mutations on peut souligner la numérisation de la « filière presse » (Miège) et celle de l’information plus globalement. Selon Krieg, le discours de presse est un objet de recherche qui suscite un intérêt remarquable en sciences humaines et sociales. Lire et analyser la presse écrite sur un support numérique peut constituer d’emblée un biais méthodologique ou simplement placer le chercheur dans une situation radicalement différente du lecteur lambda et « en caricaturant un peu la situation, on peut dire que ce que lit l’analyste n’est pas ce que lit le lecteur » (Krieg).

Cette recherche se propose d’apporter quelques modestes jalons à l’analyse de contenu d’un discours émanant d’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Billel Aroufoune et Feriel Bouzid, « (Ré)organisation de la presse ? »Communication et organisation, 61 | 2022, 155-173.

Référence électronique

Billel Aroufoune et Feriel Bouzid, « (Ré)organisation de la presse ? »Communication et organisation [En ligne], 61 | 2022, mis en ligne le 02 janvier 2023, consulté le 17 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/11225 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.11225

Haut de page

Auteurs

Billel Aroufoune

Billel Aroufoune enseigne à l’UFR Ingémédia et réalise ses recherches doctorales sur les formes d’expression audiovisuelle de la radicalité au Liban, au sein du laboratoire IMSIC-Toulon. Il s’intéresse également à la mobilisation et à l’expression citoyennes observables au cours des mouvements de contestation dans l’espace méditerranéen arabo-berbère.

Feriel Bouzid

Feriel Bouzid est docteure en Sciences de l’Information et de la Communication. Membre associé du laboratoire IMSIC-Toulon, ses recherches portent notamment sur les dynamiques sociales et politiques relatives aux usages et pratiques d’Internet et de la téléphonie mobile en Tunisie.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search