Navigation – Plan du site

AccueilLes numéros64DossierLa revanche de la billetterie

Dossier

La revanche de la billetterie

Comment le logiciel revalorise la place de la billetterie dans le spectacle vivant subventionné
The revenge of the box office. How software revalorizes the role of box office in subsidized live performance
Pascal Quidu
p. 83-96

Résumés

Cet article étudie les effets du développement de ce que nous appelons une « billetterie intelligente » au sein du spectacle vivant subventionné. A partir d’une vingtaine d’entretiens, d’une enquête par questionnaire et d’observations de terrain, il montre qu’elle occupe désormais une place centrale au sein des structures culturelles, en particulier parce qu’elle produit des données sur l’activité des lieux de spectacle et sur les comportements des spectateurs. La mise en forme de ces données suscite des attentes considérables, en particulier du fait des difficultés que traverse le secteur (baisse de fréquentation, difficultés à diversifier les publics). À défaut de pouvoir les surmonter, cette focalisation sur la production et l’exploitation de datas sert d’opérateur de compromis entre des acteurs qui ne partagent pas la même conception de leur mission culturelle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2028.
Consulter cet article

Plan

La billetterie, l’histoire d’une revalorisation par le numérique
Vers une « billetterie intelligente »
Un investissement de forme au service de la « circularité du savoir »
À la recherche du public perdu ; la billetterie, nouvel enjeu des politiques publiques de la culture
Des attentes impossibles à satisfaire
Le culte de la data, médiateur de compromis dans les lieux du spectacle vivant subventionné
Conclusion

Aperçu du texte

La billetterie du spectacle vivant, à l’instar de celle du cinéma, répond historiquement à une exigence légale (fiscale) et comptable. Elle a longtemps été reléguée à une fonction supplétive et dévalorisée (tenir la caisse), le billet remplissant alors un rôle de récépissé. Le développement de logiciels aptes à informatiser le billet et par là-même à automatiser la collecte d’informations sur le spectateur a reconfiguré la fonction billetterie et la place qu’elle occupe dans les structures de spectacle vivant. Si les structures privées ont été rapides à adopter les logiciels CRM (Customer Relationship Management) et autres outils de la relation client, il n’en a pas été de même pour les structures dont le financement peut être qualifié de public. Ce que nous appelons la « billetterie intelligente » affecte en effet de manière significative les institutions subventionnées du spectacle vivant notamment du théâtre.

Si la manière dont ces organisations mettent en œuvre le paramétrage d’o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascal Quidu, « La revanche de la billetterie »Communication et organisation, 64 | 2023, 83-96.

Référence électronique

Pascal Quidu, « La revanche de la billetterie »Communication et organisation [En ligne], 64 | 2023, mis en ligne le 01 janvier 2028, consulté le 13 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/12671 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.12671

Haut de page

Auteur

Pascal Quidu

Pascal Quidu partage ses enseignements entre l’IUT d’Avignon Université et son département Information-Communication. Il est chercheur au Laboratoire Culture et Communication. Ses travaux portent sur les publics de la culture et sur les processus émergents d’institutionnalisation des catégories professionnelles et de l’action publique dans la culture.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search