Navigation – Plan du site
DOSSIER

La protestation antinucléaire par-delà les frontières : mutations et temporalités de l’enjeu européen

The anti-nuclear protest across borders : changes and temporality of the European issue
Mikaël Chambru
p. 121-133

Résumés

Cet article propose d’analyser les temps et contre-temps de l’européanisation de la protestation anti-nucléaire, en décryptant les formes d’actions collectives des coalitions contestataires et leur manière de les problématiser sur le temps long. À partir des dimensions stratégiques et organisationnelles, mais aussi discursives et symboliques des mouvements sociaux, le but est de saisir ces conséquences dans les dynamiques de construction d’un espace public européen. En jeu, l’analyse de la mise en question des frontières du politique résultant de l’articulation entre perspective européenne et ancrage local des mobilisations collectives dans la construction du problème public relatif à l’énergie électronucléaire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

L’enjeu européen et les dynamiques organisationnelles des mouvements sociaux
L’enjeu européen et l’ancrage local des mobilisations collectives
L’enjeu européen et la mise en question des frontières du politique

Aperçu du début du texte

En mai 2018, le président de la République française se voit remettre à Aix-la-Chapelle (Allemagne) le prix européen Charlemagne « pour sa vision nouvelle de l’Europe ». Des militants antinucléaires allemands, belges et français profitent de l’occasion pour lui demander de fermer immédiatement les centrales nucléaires les plus dangereuses au cœur de l’Europe et dans lesquelles l’État français a des intérêts financiers comme preuve de son « réel engagement pour une nouvelle Europe, en sortant enfin la France et l’Europe du nucléaire ». Dix ans plutôt, le Réseau Sortir du nucléaire (RSN) lançait une campagne « Pour une Europe sans nucléaire » et organisait un « grand rassemblement européen » à Paris le 12 juillet. Engagé dans une « course aux armements symboliques » avec les autorités publiques, l’objectif de cette initiative est de montrer sa capacité à apporter une réponse à la décision du président de la République de construire un second réacteur EPR en France, au moment même où i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mikaël Chambru, « La protestation antinucléaire par-delà les frontières : mutations et temporalités de l’enjeu européen », Communication et organisation, 57 | 2020, 121-133.

Référence électronique

Mikaël Chambru, « La protestation antinucléaire par-delà les frontières : mutations et temporalités de l’enjeu européen », Communication et organisation [En ligne], 57 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/8921 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.8921

Haut de page

Auteur

Mikaël Chambru

Mikaël Chambru est maître de conférences à l’Université Grenoble Alpes (UGA), membre du Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (Gresec) : https://movemen.hypotheses.org

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals