Navigation – Plan du site
VARIA

Quel impératif délibératif en entreprise ? De la gestion au commun

The deliberative norm in companies. From management to common
Kévin Pastier et François Silva
p. 137-150

Résumés

Comment s’est traduit l’impératif délibératif au sein de la sphère économique ? Après un travail théorique critique par lequel nous mettons en évidence comment l’acte délibératif est réifié par le management contemporain, nous soulignons l’existence contemporaine de pratiques et d’institutions délibératives. Nous tachons alors de démontrer leur possible inscription dans le cadre théorique des communs pour penser un nouveau paradigme organisationnel assurant la survie et l’originalité d’un impératif délibératif en entreprise.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

De l’impératif délibératif à son instrumentalisation en management
De la conception classique de l’organisation à une redéfinition gestionnaire de la communication
De l’instrumentalisation managériale à la délibération faussée ?
La communication managériale : communication, incommunication ou a-communication ?
De la délibération au commun : subvertir la séparation politique/économique
La praxis instituante du commun
L’institution du commun
Conclusion

Aperçu du début du texte

The workman who is best suited to handling pig iron is unable to understand the real science of doing this class of work. He is so stupid that the word “percentage” has no meaning to him, and he must consequently be trained by a man more intelligent than himself into the habit of working in accordance with the laws of this science before he can be successful. (Taylor, 1919, p. 59)

La conception taylorienne de l’homo managerialis (Le Texier 2016) est claire : le travailleur ordinaire n’est pas en capacité de s’organiser. Il est stricto sensu irresponsable ; il ne peut se prendre en charge, tant individuellement que collectivement. Aussi, l’organisation du travail doit être agencée de l’extérieur par une science, le management, et par un scientifique, le manager : « la “règle rationnelle” et le traitement informationnel du réel apparaissent ainsi comme un substitut d’une autorité de la loi jugée arbitraire » (Breton et Proulx 2002 : 315). Le travail s’institutionnalise comme un espace-...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Kévin Pastier et François Silva, « Quel impératif délibératif en entreprise ? De la gestion au commun », Communication et organisation, 57 | 2020, 137-150.

Référence électronique

Kévin Pastier et François Silva, « Quel impératif délibératif en entreprise ? De la gestion au commun », Communication et organisation [En ligne], 57 | 2020, mis en ligne le 02 janvier 2024, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/8942 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.8942

Haut de page

Auteurs

Kévin Pastier

Kévin Pastier est doctorant au laboratoire Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère Numérique – Paris, Ile-de-France au CNAM. Ses travaux de recherche portent sur les approches historique et critique en management (Critical management studies) et sur les formes d’organisations alternatives contemporaines.

François Silva

François Silva est docteur en sociologie et HDR en sciences de gestion. Il est directeur de la recherche à ICD Business School et chercheur associé au laboratoire Dispositifs d’Information et de Communication à l’Ère Numérique – Paris, Ile-de-France au CNAM. Ses recherches actuelles concernent l’émergence des nouvelles pratiques managériales à l’ère du numérique et le questionnement des fondements du management moderne.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • OpenEdition Journals