Navigation – Plan du site

AccueilLes numéros59DossierÉvolutions et inspirations pour l...Décoloniser les perspectives CCO ...

Dossier
Évolutions et inspirations pour les approches CCO

Décoloniser les perspectives CCO : Écouter les voix des traditions critiques latino-américaines en communication

Decolonizing CCO perspectives: Listening to the voices of Latin-Armerican critical traditions in communication
Consuelo Vásquez Donoso, Lissette Marroquín Velásquez et Griselda Guillén Ojeda
p. 45-57

Résumés

Cet article interroge les approches constitutives de la communication organisationnelle (CCO) en déplaçant le lieu d’énonciation du Nord vers le Sud global, à partir des traditions critiques latino-américaines de la communication (organisationnelle). À cette fin, nous problématisons l’idée de « donner la parole », commune parmi les tendances émergentes en CCO. La relation humain-non humain-nature du Buen Vivir, ainsi que l’agenda de communication pour le changement social, axes d’une théorisation transformatrice, invitent à une posture facilitatrice pour la « prise de la parole » et « l’écoute de la pluralité des voix ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Perspectives critiques latino-américaines : Conceptualiser la communication (organisationnelle) depuis le Sud
Le caractère latino-américain de la communication organisationnelle
Comment la communication constitue-t-elle l’organisation ? Une réponse depuis l’Amérique latine
La relationnalité du Buen Vivir : contributions à la polyphonie de la responsabilité sociale des entreprises et de l’éthique organisationnelle
Le changement social au cœur de la théorisation : contributions à la communication-intervention depuis la communication pour le changement social
Conclusion

Aperçu du texte

Les perspectives dites constitutives de la communication organisationnelle (ou CCO) se sont établies au cours des dernières années comme un référent théorique pour l’étude communicationnelle des processus organisationnels. L’impact de ces perspectives a transcendé le contexte nord-américain et elles ont été reprises avec un enthousiasme notable en Europe et en Océanie. Le dialogue avec l’Amérique latine est demeuré plus ténu, avec l’exception de deux numéros spéciaux de revues (Vásquez et Rico de Sotelo 2012 ; Vásquez et Marroquín 2016). Cet article poursuit ces initiatives et répond aux appels à désoccidentaliser le champ de la communication (e.g., Engels & Becerra 2018). Ces appels invitent à réfléchir aux conditions générales de la production intellectuelle et à proposer un changement épistémique qui résiste à la domination des idées importées de l’occident. Waisbord et Mellado (2014) identifient quatre focales à cette désoccidentalisation : le sujet de l’étude, le matériel empir...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Consuelo Vásquez Donoso, Lissette Marroquín Velásquez et Griselda Guillén Ojeda, « Décoloniser les perspectives CCO : Écouter les voix des traditions critiques latino-américaines en communication »Communication et organisation, 59 | 2021, 45-57.

Référence électronique

Consuelo Vásquez Donoso, Lissette Marroquín Velásquez et Griselda Guillén Ojeda, « Décoloniser les perspectives CCO : Écouter les voix des traditions critiques latino-américaines en communication »Communication et organisation [En ligne], 59 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/communicationorganisation/9805 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.9805

Haut de page

Auteurs

Consuelo Vásquez Donoso

Consuelo Vásquez Donoso est professeure au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal. Ses intérêts de recherche incluent l’ethnographie, le bénévolat, la constitution communicationnelle des organisations et les perspectives décoloniales depuis l’Amérique latine. Elle a cofondé le Groupe de recherche sur la communication organisante (RECOR) et le Réseau latinoaméricain de recherche en communication organisationnelle (RedLAco).

Lissette Marroquín Velásquez

Lissette Marroquín Velásquez est professeure à l’École de communication de l’Université du Costa Rica. Ses recherches portent sur le changement et la collaboration interorganisationnelle parmi les organisations du secteur tertiaire et sur la communication organisationnelle en Amérique latine. Elle coordonne le programme de Processus de communication et organisation au Centro de Investigación en Comunicación (CICOM) et est cofondatrice de RedLAco.

Griselda Guillén Ojeda

Griselda Guillén Ojeda est professeure à la Faculté de génie et de commerce Guadalupe Victoria de la Universidad Autónoma de Baja California Mexicali et doctorante à la même université. Ses intérêts de recherche incluent les femmes entrepreneures, les PME de la région du Valle de Mexicali et la communication organisationnelle en Amérique latine. Elle est cofondatrice du RedLAco et est responsable de la coordination de la formation professionnelle au campus de Morelos de sa faculté.

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses universitaires de Bordeaux

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Bordeaux
  • Logo Laboratoire MICA : Médiation, Information, Communication, Art
  • Logo Université Bordeaux Montaigne
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search