Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Le numéro 10 de la Revue Comptabilité(s) coordonné par Amandine Le Roux présente, à travers 9 textes denses, les étapes de l’affirmation d’un nouveau langage, qui est celui des chiffres comptables. Une attention particulière est portée aux acteurs, aux pionniers de ce langage qui traduisent les faits en chiffres. Ce dossier montre que, quel que soit le contexte géographique ou politique, la comptabilité s’impose parmi les éléments essentiels au gouvernement des choses et des hommes entre le xiiie et le xvie siècle. Le coût en travail représenté par l’activité des comptables (qu’il faut bien nourrir), auquel s’ajoute celui de la fabrication des parchemins ou de la production de l’encre ne freine pas le développement de la comptabilité qui s’impose parmi les instruments du pouvoir.

2Plus rapidement structurée que d’autres, la communauté ecclésiastique paraît bien être à la pointe de cette mise en chiffre systématique.

3Ce dossier éclaire d’un jour nouveau la comptabilité des gens d’Église. Chaque contribution souligne à sa manière et dans des contextes différents, mais toujours dans un cadre ecclésiastique, la monotonie des tâches des teneurs de livres qui au cours des siècles classent, enregistrent, copient et recopient des chiffres, remplissent de grands et de petits livres pour garder des traces d’activités et de transferts monétaires, de dépenses ou de recettes, de prêts ou d’emprunts, pour suivre, voire pour contrôler ces activités.

4Ce numéro nous invite au voyage, entre l’Aragon et la Provence, de Clermont à Troyes, de Chalons à Oviedo, de Barcelone à Strasbourg. Pourtant, malgré la longueur de la période retenue, du xiiie au xvie siècle, malgré la diversité des lieux évoqués, le dossier centré sur les comptabilités ecclésiastiques reste homogène. Ses textes, clairement introduits et bien illustrés, éclairent un aspect peu connu du développement du pouvoir des églises dont la comptabilité est à la fois un signe et un vecteur. Ils confirment aussi la vitalité des recherches sur le développement de la comptabilité menées par les médiévistes puisque la moitié des 10 numéros de Comptabilité(s) concernent la période médiévale.

5Le texte hors dossier qui complète ce numéro est également signé par un médiéviste.

6Introduction

7Esther Tello Hernández, La comptabilité des décimes pontificales dans la Couronne d’Aragon (1309-1456)

8Amandine Le Roux, Pratiques comptables du gouvernement pontifical. L’histoire scripturale des comptes des collecteurs pontificaux provençaux (1274-1406)

9Thomas Areal, Les registres de comptes de l’évêque de Clermont Henri de La Tour (1377-1399). Organisation et rationalisation de la comptabilité de la seigneurie épiscopale de Clermont

10Aurélie Gauthier, Les comptes temporels de l’évêché de Troyes entre 1420 et 1426 : un témoignage de stabilité en temps de guerre

11Véronique Beaulande-Barraud, Comptabilité et juridiction ecclésiastique. Les comptes de l’officialité épiscopale de Châlons, 1430-1530

12Néstor Vigil Montes, Église, notaires et propriété. Émergence et évolution des pratiques d’écriture du bureau d’écriture du chapitre cathédral d'Oviedo pour le contrôle, l'acquisition et l'exploitation du patrimoine du chapitre (xiiie-xve siècles)

13Julia Conesa Soriano, Les comptes de la cathédrale de Barcelone : la construction d’une administration ecclésiastique (xive-xve siècles)

14Anne Rauner, Tenir les comptes d’anniversaires dans les paroisses du diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Âge

15Andrea Tilatti, Entre Plebs et Commune. Pratiques administratives à Glemone en frioulan aux xive et xve siècles

16Conclusion

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Béatrice Touchelay, « Éditorial »Comptabilités [En ligne], 10 | 2019, mis en ligne le 15 janvier 2019, consulté le 31 mars 2020. URL : http://journals.openedition.org/comptabilites/3107

Haut de page

Auteur

Béatrice Touchelay

IRHiS–UMR 8529, Université de Lille
beatrice.touchelay@univ-lille.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IRHiS - Institut de Recherches Historiques du Septentrion
  • OpenEdition Journals