Navigation – Plan du site

AccueilNuméros13Présentation commentée d’une sour...Compte du prieuré de Saint-Gond, ...

Présentation commentée d’une source comptable

Compte du prieuré de Saint-Gond, juin 1538 - juin 1539

Account of the Priory of St. Gond, June 1538 - June 1539
Bericht des Priorats von St. Gond, Juni 1538 - Juni 1539
Cuenta del Priorato de St. Gond, junio de 1538 - junio de 1539
Marion Chevallot

Plan

Haut de page

Texte intégral

1Transcription réalisée par Marion Chevallot dans le cadre d’un stage de M2 à l’université de Reims Champagne-Ardenne pour le programme de recherche HYDRES, et revue par Véronique Beaulande-Barraud, professeure des universités à l’université de Grenoble Alpes.

2Tous nos remerciements aux collègues ayant participé aux ultimes relectures et corrections.

Reims, Archives départementales de la Marne, 2G 171.

3Principes adoptés pour la transcription :

4Les chiffres romains sont laissés tels quels.

5Pour les formes « ledit » / « ledict » etc., le scribe écrivant les deux formes, lorsqu’elle est abrégée elle est retranscrite sous la forme « ledit ». De même pour « ensuyvre » / « ensuivre » et ses dérivés, la forme restituée en cas d’abréviation est « ensuivre ».

6Les éléments en marge du texte sont indiqués en italique, avec un retrait de paragraphe, après le paragraphe auquel ils se rapportent.

7Les mots biffés ne sont pas indiqués, sauf lorsqu’il s’agit de paragraphes complets. Ils sont alors indiqués entre crochets avec la mention Biffé.

8Les restitutions hypothétiques sont indiquées entre crochets. Les lacunes dans le document sont indiqués par [.].

[Couverture]

9Compte de Sainct Gaond pour ung an, commançant au jour Sainct Jehan Baptiste mil cincq cens trente huict et finissant a pareil jour mil cinq cens trente neuf. Pour monseigneur.

[Fol. 1]

10Compte que rend maistre Guillaume Doulcet, procureur et recepveur de l’église et prioré de Sainct Gaond en Aoye, des appartenances et deppendances d’icelle appartenant à mon tres honnoré et doubte seigneur, monseigneur Loys de Lorraine prieur dudit Sainct Gaond. Des receptes et mises faictes par ledit recepveur tant en deniers, grains que autres choses cy apres declarees, pour ung an commançant au jour Sainct Jehan Baptiste l’an mil cincq cens trente huict et finissant à pareil jour mil cincq cens trente neuf, ainsy qu’il s’ensuit.

Presenté et affermé par ledit receveur en personne à nous auditeurs soubzscriptz qui a faict le serment en tel cas acoustumé le VIIIe jour de janvier l’an mil Vc XXXIX.

11Premier

[Fol. 2]

12Recepte en deniers des cens et coustumes deubz chascun an à mondit seigneur le lendemain de noel, au villaige d’Oaye, faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

13Des cens et coustumes du villaige d'Oaye appartenant à mondit seigneur, en a esté receu par ledit receveur le lendemain de noel mil cincq cens trente huict, la somme de cincquante huict livres, sept solz, trois deniers obole tournois, avec la quantité de trente deux chappons et ung quart et trente six poulles trois quars. Comme appert plus amplement par le cueillart et calculaire où sont contenus lesdits cens par le menu. Pour ce icy, en deniers pour l’an de ce compte LVIII l. VII s. III d. ob. t.

Pour ce qu’il n’appert d’aucun compte precedent, cestuy du [revenu] dudit [prior, je] transcris pour recepte jusques autrement en sera ordonné.

14Et quant aux chappons recepte s’en fera cy apres, folio LXXVII.

15Pareillement des poulles folio LXXVIII.

[Fol. 2v]

16Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur en l’an de ce compte des cens et coustumes deubz chascun an à mondit seigneur au villaige de Champaubert le lendemain de noel, ainsy qu’il s’ensuyt.

17Desdict cens et coustumes deubz chascun an à mondit seigneur au villaige de Champaubert, en a esté receu par ledit receveur pour l’an de ce compte escheuz le lendemain de noel mil cincq cens trente huict, la somme de soixante unze livres unze solz trois deniers tournois avec la quantité de quarente quatre chappons et demy et quatre vingtz et ung quartier de poulles, comme appert par le calculaire et papier où sont declareez ledits cens par le menu. Pour icy en deniers LXXI l. XI s. III d. t.

18Et quand aux chappons, recepte s’en fera cy apres, folio LXXVII.

19Pareillement des poulles, folio LXXVIII.

[Fol. 3]

20Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte venant du tronc de Sainct Gaond, ainsy qu’il s’ensuyt.

21Le second jour d’aoust l’an mil cincq cens trente huict, a esté trouvé au tronc dudit Sainct Gaond, en presence de messire Claude Rube, la somme de huict livres, quinze solz, huict deniers tournois, dont le trésorier y prent moictié. Pour ce, pour mondit seigneur IIII l. VII s. X d. t.

Affermé par le receveur et certiffication signee Richard Mangin.

22Le XIIIe jour de septembre ensuyvant, a esté trouvé esdit troncs, presents ledit Rube et Vincent Ymagier la somme de treze livres tournois partisses comme dit est. Pour ce, pour la part de mondit seigneur VI l. X s. t.

23[Biffé. Le VIIe jour de juing ensuivant a esté trouvé es presens dudit Rublet et de Jean Lorin dit Thiennon la somme [Fol. 3v] de dix nuef livres dix solz tournois comme appert par signature dudit Ruble dont ledit tresorier prent moictié, pour ce pour mondit seigneur IX l. XV s.t.]

  • 1 En marge du paragraphe biffé, fol. 3.

Cest article est du compte prochain1.

24Item, a esté receu de Maitre Jehan Pinceau et son compaignon en l’an de ce compte pour la queste de monseigneur Sainct Gaond, la somme de cincquante livres tournois pour la part de mondit seigneur. Pour ce, L l. t.

Affermé par ledit receveur.

25Item, a esté receu le IIe jour de juing Vc trente neuf la somme de dix huict livres, quatorze solz, huict deniers tournois, qui ont estéz trouvéz esdit troncs es festes de pasques et penthecouste an de ce compte, dont ledit tresorier y prent moyctié. Pour ce icy, pour mondit seigneur IX l. VII s. VIII d. t.

Par certiffication signé Peterait Carrosuy.

26Premiere somme de recepte en deniers est II C l. III s. VIII d. ob. t.

[Fol. 4]

27Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur des louages des mairies, lotz et ventes, pressoir, bans et autres choses appartenant à mondit seigneur, ainsy qu’il s’ensuyt.

28Premier.

29De Guillaume Jocton, demourant à Champaubert, auquel a esté baillié et délivré comme plus offrant et dernier encherisseur pour l’an de ce compte seulement, la mairie dudict lieu, lotz et ventes, moyennant la somme de quarente cinq livres tournois. Pour ce icy XLV l. t. 

Par l’obligation signee P. de Planche et J. Desrues.

30De Jehan Picdony dit Fierabas demourant à Oaye, auquel a esté délivré la mairie dudit lieu, pour l’an de ce compte seulement, comme plus offrant et dernier encherisseur moyennant [fol. 4v] la somme de quatorze livres tournois. Pour ce icy XIIII l. t.

  • 2 Fol. 4

Doit le bail2.

31Des lotz et ventes dudit Oayes, en a esté receu pour ceste presente année par ledit receveur la somme de unze livres sept solz trois deniers tournois. Pour ce icy XI l. VIIs. III d. t.

Par affirmation dudit receveur, contenue en une feuille de papier cy rendue.

32De Jehan Cutardier, auquel a esté delivré pour l’an de ce compte, comme plus offrant et dernier encherisseur, le pressoir et voiriers de Champaubert, moyennant la somme de soixante solz tournois. Pour ce icy LX s. t.

33Paie le bail, signé Thomy.

34De Guillaume Jocton, Hector Guillot et Jehan Picdony, ausquelz a esté delivré pour ceste année, comme plus offrans et derniers encherisseurs, le ban de vin moyennant la somme de treze livres tournois. Pour ce icy XIII l. t.

Doit le bail.

[Fol. 5]

35Du censier d’Oaye, lequel tient le Coulombier dudit lieu, moyennant la somme de dix livres tournois. Pour ce icy X l. t.

Doit le bail.

36De Nicolas de la Grange, demourant à Escurry le Repos, pour le gaingnage de la maison qu’il tient à perpétuité, moyennant chascun an cincquante solz tournois et une poulle. Pour ce icy, en deniers pour l’année de ce compte L s. t.

Soit veu son bail.

37IIe somme de recepte en deniers est IIIIXX XVIII l. XVII s. III d. t.

[Fol. 5v]

38Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur des dixmes appartenant à mondit seigneur, baillez a ferme pour l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

39Des dixmes de Villeceneux et le Maisnil sur Ogier, pour l’an de ce compte, ce receveur n’en faicte icy aucun recepte, pour ce, que monseigneur l’abbé de Sainct Saulveur prent de trois années l’une, qui est a luy ceste presente. Pour ce icy néant.

Soit sceu que c’est.

40De Jehan Andreu, procureur d’Estoges auquel a esté délivré comme plus offrant et dernier encherisseur, pour l’an de ce compte, les dixmes d’Estoges moyennant la somme de quarante sept livres dix solz tournois. Pour ce icy, ladictee somme de XLVII l. X s. t.

Par les lettres signee Planche et Des Rues.

[Fol. 6]

41De madame de Normee, à laquelle a esté délivré les menues dixmes dudit lieu pour trois ans, dont ceste icy la première année, moyennant chascun an la somme de quatre livres dix solz tournois. Pour ce icy IIII l. X s. t.

Doit le bail.

42De Claude Brisson demourant à Vaulxefroy, lequel tient les prés et seigneurie de Vaulxtenzames à perpetuité moyennant chascun an, en deniers, la somme de soixante et six solz, huict deniers tournois de cens portans les lotzs et ventes. Pour ce icy, pour l’an de ce compte LXVI s. VIII d. t.

Ordonné.

43De noble homme Robert de La Flocelliere, lequel tient les dixmes des Desers pour ceste presente année, moyennant la somme de huict livres tournois en deniers. Pour ce icy VIII l. t.

Soit sceu que c’est.

44De Marcoul Raignier demourant à Toullon, auquel a esté delivré, pour ceste presente année, les dismes dudit lieux, moyennant la somme de quinze livres tournois. Pour ce XV l. t.

Doit le bail.

45IIIe somme totalle de recepte en deniers est LXXVIII l. VI s. VIII d. t.

[Fol. 6v]

46Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, pour despouilles de prez appartenant à mondit seigneur, ainsy qu’il s’ensuyt.

47De Jehan Jehan (sic) Oger, Jacques Robin et Nicolas Paillard ausquelz a esté delivrez, comme plus offrants et deniers encherisseurs pour l’année de ce compte, la despouille et herbe estant au grant estang, moyennant la somme de quarante livres tournois. Pour ce icy en recepte ladicte somme de XL l. t.

  • 3 Accolade pour cette entrée et les trois suivantes.

Par les lettres signee Planche et Des Rues3.

48De Jehan de Macon et Jehan Primat demourans à Allemans, ausquelz a esté délivré comme plus offrans, la tonture et despoulle de l’herbe appelé le pré de Barbigny, pour l’an de ce compte, moyennant la somme [Fol. 7] de douze livres tournois. Pour ce icy XII l. t.

49De Jehan Macoffin, Jehan Hubert et Hector Guillot ausquelz a esté délivré la tonssure et despouille de l’herbe appellé le pré des Berjons, moyennant la somme de vingt six livres tournois. Pour ce icy XXVI l. t.

50De Denisot maire et autres, ausquelz a esté delivré une piece de pré estant es marestz, comme plus offrans pour l’année de ce compte moyennant la somme de douze livres tournois. Pour ce icy XII l. t.

51De Noel Royer et Jehan le Sesat ausquelz a esté delivré comme plus offrans et derniers encherisseurs, une autre piece de pré nouvellement essarté, pour l’an de ce compte, [fol. 7v] moyennant la somme de sept livres tournois. Pour ce VII l. t.

Doit le bail.

52De Jacquin Robin auquel a esté délivré comme plus offrant, pour l’année de ce compte deux arpens de pré audit lieu, moyennant la somme de quatre livres tournois. Pour ce icy IIII l. t.

Doit le bail.

53De Collard Mengin, auquel a esté délivré comme plus offrant et dernier encherisseur la despouille et tonssure de deux autres arpens de prez, moyennant la somme de soixante solz tournois. Pour ce LX s. t.

Doit le bail.

54De Laurent Richard, auquel a esté délivré la despouille de deux autres arpens et demy de pré, [Fol. 8] moyennant la somme de cens solz tournois. Pour ce icy en recepte ladicte somme de C s. t.

  • 4 Fol. 7v.

Doit le bail4.

55IIIIe somme totalle de recepte en deniers est CIX l.

[Fol. 8v]

56Autre recepte en deniers faicte par ledict receveur en l’an de ce compte pour amendes ainsy qu’il s’ensuit.

57Néant.

Doit certiffication.

[Fol. 9]

58Autre recepte de deniers faicte par ledit recepveur en l’an de ce compte pour vendition de cuyrs, ainsy qu’il s’ensuyt.

En l’an de ce compte, a esté vendu par ledit receveur, ung cuyr venant d’un beuf qui a esté tué pour les vendanges de l’année de ce compte la somme de trente sept solz tournois. Pour ce icy XXXVII s. t.

Par affirmation dudit receveur.

59Ve somme de recepte en deniers par soy.

[Fol. 9v]

60Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte pour vendition de linges, ainsy qu’il s’ensuyt.

61En l’an de ce compte, a esté vendu du linge pour la part de mondit seigneur, la quantité de trois douzaines de draps de deux lectz, deux douzaines et demye de lect et demy, cincq douzaines et trois cuverchiefz et trois douzaines de chemises, tant à hommes que femmes, telles et quelles à C solz tournois la XIIe de draps de deux lectz, LXX solz tournois la XIIe de lect et demy, XX solz tournois la XIIe de cuverchiefz et LX solz tournois la douzaine de chemises. Pour ce, a esté receu XXXVII l. t.

Par certiffication signee Marceau.

62VIe somme de deniers par soy.

[Fol. 10]

63Autre recepte en deniers faicte par ledict receveur en l’an de ce compte pour vendition de bois ainsy qu’il s’ensuyt.

Affirmation par ledit receveur. 

64En l’an de ce compte n’a esté faice aucune vendition de bois. Pour ce icy, néant.

Doit certiffication.

[Fol. 10v]

65Autre recepte en deniers pour vendition de glands et pasnaiges des bois de mondit seigneur faicte en l’an de ce compte par ledict receveur, ainsy qu’il s’ensuyt.

66Les glands et pasnaige du bois Rambault pour l’an de ce compte a esté délivré à George Huet demourant à Mont Guirost, comme plus offrant et dernier encherisseur, moyennant la somme de soixante solz tournois. Pour ce icy LX s. t.

Par [obligation] signee de Doutelz et Godet. 

67VIIe somme de recepte en deniers par soy.

[Fol. 11]

68Autre recepte en deniers faictes par ledict receveur en l’an de ce compte pour vendition de poissons des estangs de mondit seigneur, ainsy qu’il s’ensuyt.

69En l’an de ce compte, les estangs n’ont estéz en temps de pesche et n’a esté faicte aucune vendition de poissons. Pour ce icy néant.

Par affirmation dudit receveur.

[Fol. 11v]

70Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur pour vendition de chappons en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

71Cedit receveur a vendu à plusieurs personnes la quantité de soixante et huict chappons à II solz VI deniers tournois piece. Pour ce, a esté receu la somme de VIII l. X s. t.

Par son affirmation.

72VIIIe somme en deniers par soy.

[Fol. 12]

73Autre recepte en deniers pour vendition de poulles faicte par ledict receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

74De plusieurs personnes a esté receu la somme de six livres tournois pour la vendition et delivrance de quatre vingtz poulles, à dix huict deniers tournois piece. Pour ce VI l. t.

  • 5 Accolade jusqu’au bas de la page.

Par affirmation5.

75Aux habitans des Desers, a esté vendu treze poulles venant de leurs rentes, à XV deniers tournois piece. Pour ce XVIII s. IX d. t.

76IXe somme totalle en deniers est VI l. XVIII s. IX d.t.

[Fol. 12v]

77Autre recepte en deniers faicte par ledict receveur, en l’an de ce compte pour vendition de froument, ainsy qu’il s’ensuyt.

78De maistre Nicole Paillard curé de Sony au Bois a esté vendu par cedict receveur le XXIIIe de novembre VC trente huict, la quantité de deux septiers de froument au pris de cincq solz tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de VIII l. t.

  • 6 Accolade sur quatre pages, jusqu’à la 10e somme.

Par ordonnance de monseigneur le vicaire de Reims icy present, du pris par atestacion de justice6.

79De Jehan Millet, seigneur de Mondement, a esté vendu le XXVIe dudit mois, an de ce compte, la quantité de deux septiers de froument audit pris de cincq solz tournois le boisseau. Pour ce icy VIII l. t.

80De Jehan Jenson demourant à Broyes, a esté vendu audit moys six boisseaulx de [Fol. 13] froument au pris de cincq solz trois deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu XXXI s. VI d. t.

81De maistre Jacques Cartulart de Boursy le Grant, auquel a esté vendu audit moys par ledit receveur, ung septier de froument audit pris de cinq solz trois deniers tournois le boisseau. Pour ce, IIII l. IIII s. t.

82De Jehan Prieur demourant à Sezanne, auquel a esté vendu par ledit receveur, ung septier froument au pris de cincq solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, IIII l. VIII s. t.

83De Symon Boerot demourant à Oye, auquel a esté vendu le XXIIe jour de janvier oudit an la quantité de huict septiers de froument audit pris de cincq solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XXXV l. IIII s. t.

[Fol. 13v]

84À Jehan Rolin demourant à Sainct Gaond, a esté vendu et à autres, le XXIIIIe dudit janvier, trois septiers froument au pris de cincq solz six deniers tournois. Pour ce, a esté receu XIII l. IIII s. t.

85De la vesve Lupien Richelelet et plusieurs autres à laquelle elle a esté vendu, le XXVIIIe de febvrier oudit an, la quantité de huict septiers douze boisseaulx froument audit pris de cincq solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XXXVIII l. X s. t.

86De plusieurs personnes du pays a esté vendu au moys de mars an de ce compte, à plusieurs et divers foys, la quantité de six septiers quatre boisseaulx froument au pris de six solz tournois chascun boisseau. Pour ce, a esté receu XXX l. t.

87De plusieurs autres personnes ausquelles a esté vendu audit moys de plusieurs et [Fol. 14] diverses foys, la quantité de douze septiers trois boisseaulx froument au pris de sept solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu LXXIII l. II s. VI d. t.

88De plusieurs autres personnes du pays ausquelz a esté vendu à plusieurs et diverses foyes par le menu es moys de apvril et may VC XXXIX, la quantité de dix septiers trois boisseaux froument au pris de huict solz tournois chascun boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de LXV l. IIII s. t.

89Xe somme de recepte en deniers est IICIIIIXXI l. VIII s. t.

[Fol. 14v]

90Autre recepte en deniers faicte pas ledict receveur, en l’an de ce compte pour vendition de mestillons, ainsy qu’il s’ensuyt.

91[La page est blanche]

[Fol. 15]

92Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte pour la vendition de soigle, ainsy qu’il s’ensuyt.

93De madame de Norme à laquelle a esté vendu le XXIIe de septembre mil cincq cent trente huict la quantité de douze septiers huict boisseaulx de soigle au pris de trois solz quatre deniers tournois le boisseau. Pour ce icy, en recepte XXXIII l. VI s.VIII d. t.

  • 7 Accolade sur quatre pages, jusqu’à la 12e somme.

De [l’ordonnance] comme froment cy devant7.

94De Jacques Champy seigneur d’Escurry a esté vendu par ledit receveur, ledit jour et an que dessus, la quantité de douze septiers de soigle audit pris trois solz quatre deniers tournois le boisseau. Pour ce, XXXII l. t.

95De Pierre Queue demourant à Champgrillet, auquel a esté vendu par ledit receveur [Fol. 15v] le jour dessusdit la quantité de huict boisseaulx de soigle audit pris de trois solz quatre deniers tournois le boisseau. Pour ce icy, XXVI s. VII d. t.

96De maistre Nicole Paillard curé de Sony au Bois, auquel a esté vendu audit mois le quantité de trois septiers de soigle audit pris de trois solz quatre deniers tournois le boisseau. Pour ce, icy VIII l. t.

97De Jehan Millet seigneur de Mondement, a esté vendus le XXIIIIe jour dudit moys, an de ce compte, la quantité de quatre septiers de soigle audit pris de trois solz quatre deniers tournois le boisseau. Pour ce icy, X l. XIII s. IIII d.t.

98De Jehan Jenson demourant à Broyes, a esté vendus par ledit receveur le XXVIe jour dudit mois de novembre an que [Fol. 16] dessus, ung septier six boisseaux de soigle audit pris de III s. IIII d. t. le boisseau. Pour ce, LXXIII s. IIII d. t.

99De maistre Jacques Cartulard de Boursy le Grant, a esté vendu ledit jour par ledit receveur, la quantité de neuf septiers de soigle audit pris de III s. IIII d. t.. le boisseau. Pour ce icy, XXIIII l. t.

100De Symon Botrot censier de mondit seigneur, auquel a esté vendu deux septiers quatre boisseaulx de soigle au pris de quatre solz tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu VII l. IIII s. t.

101De Guillaume Rinot demourant à Angluze, auquel a esté vendu au moys de mars an de ce compte ung septier de soigle au pris de quatre solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu LXXII s. t.

102De plusieurs pauvres personnes du pays [Fol. 16v] aulquels a esté vendu audit moys la quantité de deux septiers douze boisseaulx seigle au pris de cincq solz tournois le boisseau. Pour ce, XI l. t.

103De plusieurs autres personnes du pays, ausquels a esté vendu à plusieurs et diverses foyes au moys de apvril et may, la quantité de neuf septiers ung boisseau soigle au pris de six solz tournois chascun boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XLIII l. X s. t.

104XIe somme est VIIIXX X VIII l. VI s. t.

[Fol. 17]

105Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur pour vendition d’orge en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

106De Jehan Mulet seigneur de Mondement, a esté vendus le XXIIIIe jour de novembre oudit an mil VC trente huict, la quantité de deux septiers orge au pris de trois solz tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de IIII l. XVI s. t.

De l’ordonnance comme en froment, en seigle cy devant.

107De Jehan Jenson demourant à Broyes, auquel a esté vendus par ledit receveur ledit jour, la quantité de six boisseaulx orge audit pris de trois solz tournois le boisseau. Pour ce, receu XVIII s. t.

108De maistre Jacques Cartulart, auquel a esté vendus par cedit receveur, ung septier d’orge audit moys et au [Fol. 17v] pris que dessus le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XLVIII s. t.

109De Jehan Prieur demourant à Sezanne, auquel a esté vendu par ledit receveur ung septier d’orge au pris que dessus. Pour ce icy, XLVIII s. t.

110De noble homme Robert de la Flocelliere, auquel a esté vendu deux septiers d’orge au pris de trois solz quatre denier tournois le boisseau. Pour ce, CVI s. VIII d. t.

111De Guillaume Rinot demourant à Angluse, auquel a esté vendus par cedit receveur ung septier d’orge au moys de febvrier an de ce compte à III s. VI d. t. le boisseau. Pour ce LVI s. t.

112De plusieurs personnes du pays ausquelz a esté vendus par cedit receveur au moys de mars audit an [Fol. 18] par le menu à plusieurs et diverses foyes, quatre septiers deux boisseaulx orge à IIII s. t. le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XIII l. IIII s. t.

113De plusieurs autres personnes a esté vendu par le menu au moys d’apvril ensuivant, la quantité de quatre septiers deux boisseaulx orge à pris de IIII s. VI d. t. le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XIIII l. XVII s. t.

114XIIe somme est XLVI l. XIII s. VIII d. t.

[Fol. 18v]

115Autre recepte en deniers faictes par ledict receveur, en l’an de ce compte pour vendition d’avoine, ainsy qu’il s’ensuyt.

116De madame de Norme a laquelle a esté vendus le XXIIe jour de novembre, an de ce compte, la quantité de douze septiers huict boisseaulx d’avoine au pris de seze deniers tournois le boisseau. Pour ce icy, a esté receu la somme de XIII l. VI s. VIII d. t.

  • 8 Accolade sur cinq pages, jusqu’à la 13e somme.

De l’ordonné (sic) comme en froment, en seigle et orge cy devant8.

117De Jacques Champy seigneur de Escurry le repos, a esté vendu par ledit receveur ledit jour, la quantité de douze septiers avoine audit pris de seze deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XII l. XVI s. t.

[Fol. 19]

118De Pierre Queie demourant à [blanc], auquel a esté vendu par cedit receveur audit moys, la quantité de huict boisseaulx avoine audit pris de seze deniers tournois le boisseau. Pour ce, icy en recepte la somme de X s. VIII d. t.

119De maistre Nicole Paillart, auquel a esté vendus par cedit receveur au moys dessusdit, la quantité de cincq septiers avoine audit pris de seze deniers tournois le boisseau. Pour ce, icy en recepte la somme de CVI s. VIII d. t.

120De Jehan Millet seigneur de Mondement, a esté vendu par ledit receveur au moys de decembre an de ce compte, la quantité de quatorze septiers d’avoine au pris de dix huict deniers tournois le boisseau qui estoit le pris du marchié de Sezanne. Pour ce, a esté receu XVI l. XVI s. t.

121[Fol. 19v] De Jehan Jenson demourant à Broyes, auquel a esté vendu par ledit receveur audit moys de decembre, ung septier six boisseaulx d’avoine audit pris de dix huict deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XXXIII s. t.

122De maistre Jacques Cartulart de Boursy Le Grant, auquel a esté vendu par ledit receveur au moys dessusdit, la quantité de neuf septiers avoine audit pris de dixhuict deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de X l. XVI s. t.

123De Jehan Prieur, auquel a esté vendu la quantité de dix septiers avoine au moys que dessus, au pris de vingt deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XIII l. VI s. VIII d. t.

[Fol. 20]

124De Claude Brisson demourant à Vaulxeffroy, auquel a esté [vendu] treze septiers d’avoine audit moys de decembre an de ce compte, au pris de vingt deniers tournois la boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XVII l. VI s. VIII d. t.

125De la vesve Lupien Richelet, a laquelle a esté vendu par cedit receveur la quantité de neuf septiers avoine audit moys de decembre audit pris de XX d. t. le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de XII l. t.

126De Nicolas le Clerc, censier de monseigneur auquel a esté vendu au moys de janvier ensuyvant, six septiers d’avoine au pris de vingt deux deniers tournois le boisseau. Pour ce, a esté receu la somme de VIII l. XVI s. t.

[Fol. 20v]

127De plusieurs povres personnes du pays, ausquelz a esté vendu par ledit receveur au moys de febvrier an de ce compte à plusieurs et diverses foys par le menu, la quantité de six septiers douze boisseaulx avoine au pris de II s. t. le boisseau. Pour ce,  X l. XVI s. t.

128De plusieurs autres gens ausquelz a [esté] vendu au moys de mars ensuivant, cincq septiers quatre boisseaulx avoine au pris de deux solz six deniers tournois le boisseau. Pour ce, X l. X s. t.

129De plusieurs autres personnes du pays, a esté vendu audit pris de II s. VI d. t. le boisseau, la quantité de trente six septiers deux boisseaulx avoine. Pour ce, a esté receu la somme de LXXII l. V s. t.

130XIIIe somme totalle est IIC VI l. V s. IIII d. t.

[Fol. 21]

131Autre recepte en deniers faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte pour vendition de vins, ainsy qu’il s’ensuyt.

132À Thierry de Pommereulx, fourrier de monseigneur le gouverneur, a esté vendu deux poinssons de vin venant des deux parts des dixmes du Mesnil sur Oger, moyennant la somme de dix livres tournois. Pour ce X l. t.

Par affirmation dudit receveur.

133XIIIIe somme de recepte en deniers par soy.

134Somme toute de la recepte en deniers de ce present compte est XIIC LXVI l. VI s. IIII d. ob. t.

[Fol. 21v à 22v blancs]

[Fol. 23]

135Mises en deniers faictes par ledit receveur, en l’an de ce compte sur la recepte cy devant declaree, ainsy qu’il s’ensuyt.

136Premier.

137À monseigneur maistre Pierre Pineau vidasme de l’église de Reims, vicaire général de mon seigneur, a esté baillié par cedict receveur la somme de trois cens quatre vingtz sept livres tournois pour employer aux affaires de mondit seigneur, comme appert par sa quictance dacté du XVIe d’apvril mil Vc et trente neuf. Pour ce icy IIICIIIIXXVII l. t.

Par quictance dudit Pigneau.

  • 9 Accolades avec les deux entrées suivantes.

Ledict maistre Pierre Pigneau faict recepte en son compte des repparacions de la maison de la Pourceclette assiste à Reims appartenant à l’abbé et couvent de Trois Fontaines Loys monseigneur de Lenancourt prieur de Sainct Gond de la somme de VCIIIIXXVIIl.t. en ung article qui [monte] à pareille somme que les trois articles accollees9.

138À mondit seigneur le vicaire a esté baillié par maistre Jehan Pinceau questeur, la somme de cinquante livres tournois venant de la queste de monseigneur Sainct Gaond en l’an de ce compte, comme appert par quictance en dacte du [blanc]. Pour ce icy L l. t.

[Fol. 23v]

139À mondit seigneur le vicaire a esté baillié par ledit receveur la somme de cent cinquante livres tournois pour employer aux affaires de mondit seigneur, comme appert par sa quictance en dacte du IIIe jour de juing mil VC trente neuf. Pour ce icy CL l. t.

140À mondit seigneur le vicaire, a esté baillié par ledit receveur, la somme de unze livres dix sept soubz neuf deniers tournois pour les despens de son voiage d’estre venu à Sainct Gaond, donner ordre aux affaires du prioré que avoir payé huict ou neuf voiages de messagiers par luy envoyez audits Sainct Gaond touschant lesdites affaires. Pour icy XI l. XVII s. IX d. t.

[Biffé. Premiere somme de despenses.]

[Fol. 24]

141Aultres mises en deniers faictes par ledict receveur, en l’an de ce compte pour les penssionnaires de mondit seigneur, visitation, gaiges d’offiiers, barbiers, serviteurs, chambriers et forestiers, ainsy qu’il s’ensuyt.

142À monseigneur l’abbé de la Victoire, prieur de Raulieu a esté payé la somme de cent cincquante livres tournois pour sa pension de deux termes escheuz au jour sainct Jehan Baptiste et noel ensuivant mil cincq cens trente huict comme appert par quictance. Pour ce icy CL l. t.

Par deux quictances cy rendues l’une signee R. de Lugny et Loys de Gondessaut.

143À maistre Jacques Rinot doyen de la christienté pour la visitation de monseigneur de Troyes, a esté payé la somme de dix livres tournois. Pour ce icy X l. t.

Par quictance.

144Au secretaire dudit seigneur pour sa quictance a esté payé V s. t.

[Transcrit] pour ceste [fois]

[Fol. 24v]

145À Ponthus des Planches pour ses gaiges et penssion d’avoir servy de mayeur une année à Sainct Gaond, a esté payé la somme de C s. t.

Par quictance.

146Audit Ponthus aussy pour avoir servy de mayeur, à Champaubert par une année, pour ses gaiges a esté payé la somme de C s. t.

Par quictance.

147Au receveur, pour ses gaiges, peines et vaccations d’avoir faict les receptes et mises de ce present compte, la somme de X l. t.

Actendu qu’il a la peine de recevoir et administrer les [vivres] aux religieulx et la charge totalle du mesnaige de la maison, luy a esté accordé pour ses gaiges XL l. t. jusques autrement en soit ordonné.

148Item pour le pappier escripture de ce present compte et double d’icelluy la somme de C s. t.

149À maistre Jehan Hubert, barbier demourant à Sezanne, pour ses gaiges d’avoir serviz ung an à faire les tonsures et barbes des religieulx et domesticques [Fol. 25] de la maison, a esté payé la somme de cent solz tournois avec ung poinsson de vin. Pour ce icy, en deniers C s. t.

  • 10 Fol. 24v.

Par quictance10.

150À Jehan Hubert Lacquest a esté payé pour ses gaiges d’avoir servy par une année en ladicte maison la somme de C s. t.

Par quictance.

151À Jehan Pidony a esté payé pour ung terme de ses gaiges de forestier escheu au jour de sainct Remy chef d’octobre VCXXXVIII, la somme de cincquante solz tournois et à Jehan Banengier pour trois termes escheuz au jour sainct Jehan Baptiste VCXXXIX la somme de sept livres dix solz tournois. Pour ce icy X l. t.

Par quictance.

152Item a esté a esté payé au gros garson nommé Jehan Poultre, pour avoir servi ung an en ladicte maison à porter le bois, faire les jardins et autres services, la somme de dix livres tournois. Pour ce X l. t.

Par quictance.

[Fol. 25v]

153Item a esté payé la somme de quinze livres tournois pour l’entretenment des deux garçons qui servent à l’église, tant en draps, chausses, solliers que autres choses, durant l’an de ce compte. Pour ce icy XV l. t.

Par quictance.

154À Tabelet vesve de Malot, chambrier, pour avoir servy ung an en ladicte maison a esté payé la somme de C s. t.

Par quictance.

155À Robin Baudier, pour ung an de ses gaiges d’avoir gardé l’estans de Champaubert, a esté payé CX s. t.

Par quictance.

156Pour le salaire des auditeurs de ce present compte la somme de C s. t.

157Pour les despens faictz en rendant iceulx la somme de C s. t.

158Premiere somme de mise est VIIICLXXIX l. XII s. IX d. t.

[Fol. 26]

159Autres mises en deniers faictes par ledict receveur en l’an de ce compte pour la despence ordinaire et autres frais faictz en la maison de Sainct Gaond et ailleurs, ainsy qu’il s’ensuyt.

160Premier.

161Le vendredy vingt huictiesme jour de juing cincq cens XXXVIII, en œuf, beurre et froumage pour la provision de la maison, a esté payé V s. VI d. t.

162Cedit jour arriva l’argentier de monseigneur monseigneur Charles de Lorraine et Gerard de Chez monseigneur le vidasme et le sabmedi ensuyvant, XXIXe jour dudit moys, en beurre IIII s. t.

163Ledit jour en chair pour la provision de la sepmaine, en beuf et mouton parce qu’il y a ordinairement en ladicte maison deux charretiers qui amassent les dismes du villaige d’Oye et les amainent en la maison, a esté payé la somme de XLV s. t.

Pour la nourriture des religieulx et serviteurs par affirmation dudit receveur et le papier en est escripte la despense par le menu.

[Fol. 26v] Juillet

164Le jeudy IIIIe jour de juillet, arrive en la maison monseigneur le grand prieur de Sainct Remy acompaignié de l’enfermier dudit lieu et le vendredi lendemain Ve jour dudit mois en œuf, beurre et froumages a esté payé VII s. XI d. t.

165Le sabmedi ensuivant, VIe jour dudit moys, vint en la maison monseigneur de Pommereulx acompaignié du Grant loup envoyé comme il disoit par monseigneur le gouverneur luy IIIIe, en beurre et oeufz a esté payé IIII s. t.

166Cedit jour pour la provision de la sepmaine en demy beuf et demy mouton a esté payé LVII s. VI d. t.

167Item pour treze pintes de sel depuis le jour sainct Jehan Baptiste jusques au XIIe jour de juillet ensuyvant, a esté payé la somme de XV s. II d. t.

[Fol. 27]

168Le vendredy XIIe jour dudit juillet a esté payé en œufz, beurre et froumages VI s. VIII d. t.

169Le sabmedy ensuivant, XIIIe jour dudit moys, encore en beurre et œufz III s. t.

170Plus cedit jour pour ung mynot de sel pris au grenier de Sezanne a esté payé XLIII s. III d. t.

171Item, pour l’avoir apporté dudit Sezanne à Sainct Gaond a esté payé XII d. t.

172Cedit jour a esté payé pour ung quartier de beuf et demy mouton la somme de XXVII s. VI d. t.

173Le vendredy ensuivant, en œufz et beurre a esté payé VII s. VI d. t.

174Le sabmedy XXe jour dudit juillet ensuyvant, a esté payé pour demy beuf et ung quartier de monton pour la provision de la maison la somme de XXXVI s. t.

[Fol. 27v]

175Le vendredi XXVI et le sabmedy vingt septiesme dudit juillet, en œuf, froumages et beurre a esté payé VII s. VI d. t.

176Cedit jour Nicolas le Court, prevost des mareschaulx, coucha en la maison luy IIIe et y disna le lendemain.

177Ledit sabmedi XXVIIe a esté payé en chair pour la provision de la maison XVIII s. IX d. t.

Aoust

178Le vendredy IIe jour d’aoust  a esté payé en beurre, froumages et œufz IIII s. VIII d. t.

179Le sabmedi ensuivant, IIIe jour dudit moys, encore a esté payé en œufz et froumages III s. IIII d. t.

180Cedit jour a esté payé en chair, pour la provision de la maison la somme de XXVI s. t.

[Fol. 28]

181Item, le vendredy neufiesme jour dudit moys, en œufz, beurre et froumages, a esté payé VI s. VIII d. t.

182Ce dit jour pour deux livres de chandelles, a esté payé III s. VIII d. t.

183Le sabmedy Xe jour dudit moys, a esté payé pour demy beuf et ung quartier de mouton pour la provision XLV s. t.

184Le vendredy XVIe jour dudit moys, en œufz et beurre a esté payé VI s. t.

185Pour deux pintes [huile] à mectre en la [lampe] VI s. t.

186Il fault entendre que deux toneliers, deux faiseurs de cercles et quatre hommes qui amassoient les dismes ont esté nourriz en ladicte maison jusques à cedit jour.

187Le sabmedy XVIIe payé en chair pour demy beuf et ung quartier de mouton, a esté payé XLVII s. VI d. t.

188Et commancerent les vendanges le lundy ensuyvant XIXe jour dudit moys.

[Fol. 28v]

189Le vingt troisiesme jour dudit moys, a esté payé en beurre, froumages et œufz III s. II d. t..

190Cedit jour, pour deux livres de chandeilles de suif a esté payé IIII s. t.

191Ledit jour en potz de terre, lechesfricte et extencilles pour la maison, a esté payé IIII s. III d. t.

192Le sabmedi XXIIIe jour dudit moys, a esté payé pour ung quartier de beufs XXII s. VI d. t.

193Le vendredi XXXe jour dudit moys, a esté payé, en œufz, beurre et harrens VII s. VI d. t.

194Le sabmedi ensuyvant, XXXIe jour dudit moys, a esté payé en chair pour la maison XVIII s. t.

Septembre

195Le vendredi et sabmedi VIe et VIIe dudit septembre, a esté payé en œufz, beurre et harrens VII s. VI d. t.

[Fol. 29]

196Ledit sabmedy, a esté payé en chair pour la provision de la maison XXII s. VI d. t.

197Le vendredy XIIIe jour dudit moys, a esté payé en harrens, morue, œufz et beurre IX s. VI d. t.

198Le sabmedy XIIIIe jour dudit moys, a esté payé pour ung quartier de beuf et ung quartier de mouton XXV s. t.

199Le mercredy XVIIIe jour dudit moys, jour des quatre temps, a esté payé en beurre et oeufz IIII s. t.

200Le vendredy ensuyvant, XXe jour dudit moys, en harrens, morue, froumage et beurre, a esté payé VII s. VI d. t.

201Le sabmedy ensuyvant, XXIe jour dudit moys, en morue et harrens IIII s. t.

202Cedit jour a esté payé pour trois livres de chandeilles de suif à II s. t. la livre, la somme de VI s. t.

[Fol. 29v]

203Ledict sabmedy XXIIe jour dudit moys, pour ung quartier de beuf et ung quartier de porc a esté payé XLII s. VI d. t.

204Le dimenche XXIIe dudit moys, vint à la maison monseigneur Pineau accompaigné de monsieur de Sainct Saulveur et cedit jour fut achetté ung mouton, la somme de XXV s. t.

205Item, deux chappons VI s. t.

206Item, huict poulletz X s. t.

207Le vendredy XXVIIe jour dudit moys, a esté payé en beurre, œufz et morue VIII s. t.

208Le sabmedy ensuyvant, en œufz, beurre et harrens II s. VI d. t.

209Item, encore ledit samedy a esté payé au grenier de Sezanne, pour ung mynot de sel la somme de XLV s. VI d. t.

[Fol. 30]

210Cedit jour a esté payé, a celuy qui l’a porté dudit Sezanne à Sainct Gaond XII d. t.

211Encore cedit jour, a esté payé pour ung quartier de beuf et ung quartier de mouton la somme de XXX s. t.

Octobre

212Le mardy premier jour d’octobre, a esté payé pour cincq livres de chandelles de suif à II s. t. la livre, icy X s. t.

213Le vendredy IIIIe jour dudit moys, a esté payé en morue, harrens, beurre, et œufz VII s. VI d. t.

214Le sabmedy ensuyvant, Ve jour dudit moys, pour ung quartier de beuf et ung quartier de mouton a esté payé XXVII s. VI d. t.

  • 11 Correction de « vendry ».

215Le vendredy11 Xe jour dudit moys, a esté payé en œufz et beurre VII s. II d. t.

[Fol. 30v]

216Le sabmedi ensuyvant, XIe jour dudit moys, a esté payé en chair pour la provision de la maison XXVII s. t.

217Cedit jour, payé pour trois livres de chandeilles de suif à II s. t. la livre, VI s. t.

218Le vendredy XVIIIe jour dudit moys, veille de feste monseigneur Sainct Gaond, a esté payé en œufz, beurre, morue et harrens XII s. VI d. t.

219Le sabmedi ensuyvant, jour de la feste où plusieurs gens assistent ensemble les officiers, a esté payé en morue, harrens, beurre, froumages et œufz XV s. t.

220Le dimenche XXe jour que on fist la feste, en chair pour la provision de la maison en ung quartier de beuf et ung quartier de mouton a esté payé LX s. t.

221Item en vollaille XVI s. t.

[Fol. 31]

222Item le vendredy XXVe jour dudit moys, en morue, harrens, et beurre a esté payé VII s. VI d. t.

223Le sabmedy ensuyvant, XXVIe jour dudit moys, a esté payé en harrens et morue III s. VI d.t.

224Cedit jour, a esté payé pour demy porc et demy mouton, la somme de XXX s. t.

225Le jeudy dernier jour d’octobre, veille de Toussainctz, a esté payé en harrens, beurre et œufz, tant pour les ouvriers que pour les domesticques de la maison et aussy que ledit jour de Toussainctz on donne à disner aux officier. Pour ce, icy pour ledit jeudy, vendredy et samedi, en pictance la somme de XL s. t.

Novembre

226Le sabmedy IIe jour dudit moys, de novembre, a esté payé en chair pour ung quartier de beuf, ung quartier de mouton et ung quartier de porc la somme de LX s. t.

[Fol. 31v]

227Le vendredy VIIIe jour dudit moys, en morrue, harrens, œufz et beurre, tant pour les religieulx et domesticques que pour les charpentiers et tonneliers, a esté payé XI s. III d. t.

228Le sabmedy neufiesme jour dudit moys, en chair pour la sepmaine, a esté payé pour demy mouton, demy porc et ung quartier de beuf, la somme de LVII s. VI d. t.

229Le vendredy quinziesme jour dudit novembre, payé en harrens, morue et beurre et le sabmedy et le sabmedy (sic) suyvant, XVIe dudit moys, tant pour les ouvriers que pour les religieulx et domesticques, a esté payé XVII s. VI d. t.

230Ledict jour de sabmedi, a esté payé en chair pour la provision de la sepmaine, pour ung quartier de beuf, demy porc et demy mouton, la somme de LX s. t.

[Fol. 32]

231Item, cedit jour, a esté payé pour cincquante livres de chandeilles de suif à II s. t. la livre la somme de C s. t.

232Plus payé en potz de terre II s. VI d. t.

233Le vendredy XXIIe jour dudit moys, payé en harrens, morue et beurre VII s. VI d. t.

234Fault entendre qu’il y a eu ordinairement depuis le IIIIe jour dudit moys, de novembre jusques au XXIIe jour dudit moys ensuyvant deux couvreurs et trois charpentiers a faire les réparations en la maison qui ont esté durant ledit temps nourriz en ladite maison.

235Le sabmedi XXIIIe jour dudit moys, a esté payé en beurre II s. VI d. t.

236Cedit jour pour ung quartier de beuf, ung quartier de veau, ung quartier de mouton et ung quartier de porc a esté payé XLV s. VI d. t.

[Fol. 32v]

237Le vendredy XXIXe jour dudit moys, et le sabmedy suyvant a esté payé en beurre, morue harrens et oeufz XIII s. IIII d. t.

238Cedit jour de sabmedy pour ung quartier de beuf et ung quartier de veau a esté payé XL s. t.

Décembre

239Le vendredi VIe jour dudit moys de décembre a esté payé pour ung quarteron de harrens et pour une mollue (sic) X s. t.

240Cedit jour a esté payé en oeufz et beurre VIII s. VI d. t.

241Le sabmedy ensuivant, VIIe jour dudit moys, a esté payé en chair pour ung quartier de beuf et demy veau XL s. t.

[Fol. 33]

242Le vendredi XIIIe jour dudit moys a esté payé pour ung quarteron de harrens et une morue XII s. VI d. t.

243Cedit jour a esté payé en beurre, froumages et œufz VII s. III d. t.

244Le sabmedy XIIIIe jour dudit moys, en chair pour demy veau et ung quartier de beuf, a esté payé XXXVII s. VI d. t.

245Le vendredy XXe jour dudit moys et le sabmedy ensuyvant, a esté payé en harrens, morue et œufz et beurre XVI s. IIII d. t.

246Ledit sabmedy XXIe jour dudit moys, a esté payé en chair pour la sepmaine XLIII s. t.

247Le mardy XXIIIIe jour dudit moys, veille de Noël, a esté payé pour une carpe, harrens et beurre et oeufz, la somme de VII s. VI d. t.

[Fol. 33v]

248Le vendredy XXVIIe jour dudit moys ensuyvant, en morue, harrens et beurre, a esté payé VI s. IIII d. t.

249Le sabmedi ensuyvant, XXVIIIe jour dudit moys, a esté payé la somme de trente solz tournois en chair. Icy XXX s. t..

Janvier

250Le vendredy IIIe jour de janvier, a esté payé en beurre, morue et harrens VII s. VI d. t.

251Le sabmedi IIIIe jour dudit moys, en chair pour la sepmaine, a esté payé XLII s. VI d. t.

252Cedit jour, a esté payé pour ung mynot de sel la somme de XLIIII s. III d. t.

253Le vendredy Xe jour dudit moys, a esté payé pour une carpe, morue, harrens et beurre X s. III d. t.

[Fol. 34]

254Le sabmedy XIe jour dudit mois ensuyvant, a esté payé X s. t.

255Le vendredy XVIIe jour dudit moys, a esté payé en morue, harrens, œufz et beurre VIII s. VII d. t.

256La sabmedy ensuyvant, XVIIIe jour dudit moys, a esté payé en chair la somme de XXXV s. VI d. t.

257Le vendredy XXIIIIe jour dudit moys, en morue, beurre, œufz et harrens a esté payé IX s. VI d. t.

258Le sabmedy XXVe jour, pour ung quartier de beuf, ung quartier de veau et ung quartier de porc a esté payé la somme de LXX s. t.

259La vendredy dernier jour dudit moys de janvier, a esté payé en beurre, morue, harrens et œufz VIII s. III d. t.

[Fol. 34v] Febvrier

260Le samedi premier jour de febvrier, veille de Nostre Dame, a esté payé en chair pour la sepmaine XXVII s. VII d. t.

261Le vendredy VIIe jour dudit moys, a esté payé en morrue, harrens, œufz et beurre VII s. VI d. t.

262Le sabmedy VIIIe jour dudit moys, ensuivant, a esté payé en chair, la somme de XXXVIII s. t.

263Le vendredy ensuyvant, XIIIIe jour dudit moys, a esté payé en beurre, morue, saulmon et œufz X s. t.

264Le sabmedy ensuyvant, XVe jour dudit moys, a esté payé en chair XXV s. t.

Mars

265Le IIe jour dudit moys de mars [Fol. 35] a esté payé pour douze aulnes de treillliz pour faire des sacz pour mettre le bled à aller au moulin, à II s. III d. tournois l’aulne la somme de XXVII s. t.

266Item a esté achepté par ledict receveur à Paris pour la provision du Karesme deux tonnes de harrens, chascune tonne dix livres tournois dont en a esté dont en a esté distribué pour l’honneur de Dieu le jeudi absolu cincq cens harrens. Pour ce, XX l. t.

267Item a esté achepté audit Paris, trente morus (sic) à VI s. t. piece. Pour ce, a esté payé IX l. t.

268Item a esté achepté audit Paris treze saulmons à XX s. t. Pour ce, a esté payé XIII l. t.

269Item a esté payé, pour quarente livres de beurre à XX d. tournois la livre la somme de LX s. t.

[Fol. 35v]

270Item a esté payé pour deux boisseaulx de pois, a six solz tournois le boisseau. Pour ce XII s. t.

271Item a esté payé pour deux boisseaulx de febves, a huict solz tournois le boisseau. Pour ce, XVI s. t.

272Item a esté payé en espice et sucre la somme de XV s. t.

273Item a esté payé pour des potz de terre la somme de VI s. VIII d. t.

274Item, a esté payé en ramoudz la somme de II s. t..

Apvril

275Le jeudy absolu, IIIe jour dudit avril en despence pour les gentilz hommes, reverendissimes et prebstres assistans à la donne au poissons, payé XX s. t.

À l’affirmation dudit receveur.

[Fol. 36]

276Le sabmedy Ve jour veille de Pasques a esté payé pour ung quartier de beuf et ung demy quartiers de veau, a esté payé LX s. t.

277Item a esté payé à Pierrot Rollot, pour ung porc par luy vendu, la somme de IIII l. t.

278Item cedit jour a esté payé pour ung mynot de sel la somme de XLV s. VI d. t.

279Et pour le portaige de Sezanne à Sainct Gaond, payé XII d. t.

280Le vendredy XIe jour dudit moys, a esté payé pour ung quartier de beuf et ung quartier de veau la somme de LV s. t.

281Le vendredy ensuivant, XVIIIe jour dudit moys, a esté payé en beurre, œufz, froumage et morue, la somme de VII s. VI d. t.

[Fol. 36v]

282Le sabmedi XIXe jour dudit moys, a esté payé en chair XVI s. t.

283Le vendredy XXIIIIe jour dudit mois ensuyvant, a esté payé en œufz, froumages et beurre VI s. IIII d. t.

284Le sabmedy XXVe jour dudit moys a esté payé en chair XXV s. t.

May

  • 12 Correction de « vendry ».

285Le vendredy12 IIe jour dudit moys, de may, a esté payé en beurre, œufz, froumages et morue VIII s. t.

286Le sabmedy ensuyvant IIIe jour dudit mois de may, en ung quartier de beuf et autres chairs XL s. t.

287Le vendredy IXe jour dudit moys, a esté payé en beurre, froumage et morue X s. t.

[Fol. 37]

288Le sabmedy ensuyvant, dixiesme jour dudit moys, a esté payé en chair XV s. t.

289Le lundy XIIe jour dudit moys, jour des rogations, et le mardy et mercredy ensuivant, en pictance a esté payé en œufz, froumages, morue, harrens et beurre, esquelz jour, on faict les processions et y assistent les officers à porter le chef de mon seigneur Sainct Gaond, croix et banniere, la somme de XXX s. t.

290Le jeudy XVe jour dudit moys, a esté payé en chair X s. t.

291Le vendredy et sabmedi ensuivant, XVIe et XVIIes jour dudit moys, en œufz, froumages et harrens a esté payé XV s. t.

292Cedit jour de sabmedy, a esté payé pour ung demy beuf et ung quartier de moutton la somme de LX s. t.

[Fol. 37v]

293Le vendredy XXIIIe jour dudict moys et le sabmedy ensuyvant, en œufz, beurre, harrens et froumages a esté payé XV s. t.

294Ledit sabmedy XXIIIIe jour dudit mois, veille de Penthecouste, auquel tous les officiers assistent au service, et le lundy suyvant, qui est le jour de la feste ou plusieurs gentilz hommes et autres gens assistent, a esté payé pour ung demy beuf, ung mouton, oysons et poulletz CL s. t.

295Le vendredy XXXe jour dudit may, en œufz, beurre, froumaige et morue VII s. VI d. t.

296Le sabmedi dernier jour en oeufz et beurre V s.t.

297Cedit jour en chair XXX s. t.

[En marge] Juing.

298Le vendredy VIe jour de juing a esté payé en beurre, œufz et froumaiges VI s. VIII d. t.

[Fol. 38] Juing

Le XIIe jour dudit moys, pour demy beuf et demy mouton a esté payé L s. t.

Le lundy IXe jour dudit mois, quant les laboureurs du villaige viendrent à la corvée pour admener une partie du bois et fagotz pour la provision de la maison a esté payé pour ung quartier de beuf la somme de XXX s. t.

Le vendredy ensuyvant, XIIIe jour dudit moys, en beurre et froumaiges V s. t.

Le sabmedy XIIIIe,pour la provision de la sepmaine, en chair XXX s. t.

Cedit jour pour II XIIes de serviectes, a esté payé LX s. t.

Item pour ung bulleteau IIII s. t.

Cedit jour, encore en chair, pour ce que ceste sepmaine estoient ordinairement six hommes en la maison a fendre du merrien à poinssons et les charretiers qui ont admené le bois, XXVIII s. t.

[Fol. 38v]

299Item, cedit jour pour lesdits ouvriers, a esté payé en œufz, beurre et froumaiges IX s. VI d. t.

300Le vendredy XXIe jour dudit juing, en œufz, beurre et froumaiges VIII s. t.

301Le sabmedy XXIe jour dudit moys, pour demy beuf et demy mouton, a esté payé LX s. t.

302Le lundy ensuyvant, veille de Sainct Jehan Baptiste, en œufz, beurre et froumaiges a esté payé la somme de VII s. IIII d. t.

303Item a esté payé à Nicolas le clerc la somme de six livres tournois pour deux porcs qui ont esté nourrys en ladicte maison, pour la provision, en l’an de ce compte. Pour ce, VI l. t..

304Seconde somme de mises en est IIC III livres XV s. VII d. t.

[Fol. 39]

305Autre mise en deniers pour les vestiaires des religieux de Sainct Gaond, ainsy qu’il s’ensuit.

306À frere Jehan Gaultier, religieulx dudit Sainct Gaond, a esté payé pour son vestiaire de demy an escheu au jour Sainct Remy an de ce compte la somme de IIII l. t.

307À frere Jehan Cacregny, religieulx, a esté payé pour son vestiaire de demy an escheu au jour de Pasques VC XXXIX, la somme de IIII l. t.

308À frere Jehan Gaultier, religieulx a esté payé pour ung demy an de son vestiaire escheu audit jour de Pasques la somme de IIII l. t.

309À messire Toussains Germain, prebstre, a esté payé la somme de quatre livres tournois pour demye annee d’avoir servy en ladicte église, escheue au jour de Noel an de ce compte. Pour ce, IIII l. t.

[Fol. 39v]

310À messire Claude Rabbe, prebstre, a esté payé la somme de huict livres tournois pour avoir servy en ladite église pour une année. Pour ce, VIII l. t.

311Audit messire Toussains Germain a esté payé la somme de quatre livres tournois pour avoir servy pour demy année en ladite église, escheue au jour Sainct Jehan Baptiste an de ce compte. Pour ce icy, IIII l.

312IIIe somme de mise est XXVIII l. t.

[Fol. 40]

313Autres mises en deniers faictes par ledit receveur, pour despense extraordinaire, ainsy qu’il s’ensuyt

314Le dimanche XXXe jour de juing mil cincq cens trente huict, pour les despens faictes à Esparnay pour monseigneur l’argentier de messeigneurs Charles de Lorraine, arcevesque de Reins et Loys de Lorraine prieur dudit Sainct Gaont (sic), Gerard serviteur de monseigneur le vidasme et ledit receveur, tant pour eulx que pour leurs chevaulx, a esté payé XIIII s. t.

Par affirmation dudit receveur.

315Le VIe de novembre ensuyvant vint à la maison Nicolas le Court, prevost des mareschaulx, acompaigné de douze hommes et quatre chevaulx, disant avoir [Fol. 40v] charge d’aller à Champaubert pour ce que les habitans ne vouloient obeyr à personne, a esté payé pour ung quartier de mouton et autre vollaille X s. t.

Idem.

316Item a esté payé pour ledit receveur la somme de vingt cincq solz tournois pour avoir esté à Reims le premier jour de decembre ensuivant, par lectres que luy mandoit monseigneur le vidasme pour aller parler à luy pour faire mener du vin à messires les enffans, tant pour despens de luy que de son cheval. Pour ce, XXV s. t.

Idem.

317IIIIe somme de mises est XLIX s. t.

[Fol. 41-41v blancs]

[Fol. 42]

318Autres mises en deniers faicte par ledit receveur en l’an de ce compte pour fraiz et exploitz de justice, ainsy qu’il s’ensuit.

319Premier.

320Au greffier de Vertus a esté payé pour une acte en luy declarant que mondit seigneur et son couvent dudit Sainct Gaond estoit appellant de la sentence donnee par le bailly de Vertus à la requeste de l’abbé de Nostre Dame de la Charmoise, la somme de V s. t.

  • 13 Une accolade à gauche du texte principal relie toute cette rubrique à cette mention.

Par affirmation dudit receveur13.

321Item pour les despens dudit receveur qui demoura audit lieu au gist, a esté payé VII s. t.

322À François Poussat, sergent ou chastellet de Paris demourant à Sezanne, a esté payé la somme de cincquante solz tournois pour avoir esté à la Charmoise [Fol. 42v] adjourner l’abbé et couvent dudit lieu par devant ledit bailly de Vertus pour veoir enterriner et adnuller la sentence dudit bailly et pour le salaire de deux tesmoings. Pour ce icy, L s. t.

323À maistre Pierrre Tatain, procureur de mondit seigneur, a esté payé la somme de trente neuf solz huict deniers tournois pour les frais par luy faictz et pour ses salaires et vaccations d’avoir servy mondit seigneur contre l’abbé de la Charmoise, et la somme de vingt quatre solz tournois pour bailler a maistre Nicole Clement pour ses vaccations et escriptures d’avoir plaidé comme advocat pour mondit seigneur contre ledict abbé. Pour ce, LXIII s. VIII d. t.

324À frere Francoys Phelippe, procureur et religieux de l’abbaye de Nostre Dame de la Charmoise, a esté payé par ledit receveur, la somme de treze livres dix huict solz neuf deniers tournois [Fol. 43] pour certains despens esquelz mondit seigneur a esté condamné envers l’abbé de la Charmoise par le bailly de Vertus ainsy qu’il appert par la taxe dudit bailly et quictance dudit procureur. Pour ce icy, XIII l. XVIII s. V d. t.

325Ve somme de mise est XX l. IIII s. V d. t.

[Fol. 43v]

326Autres mises en derniers faictes par ledit receveur en l’an de ce compte pour cire et luminaire de l’église dudit Sainct Gaond, ymaiges, huille et autres choses, ainsy qu’il s’ensuyt.

327À Guillaume Tourneur demourant à Broyes, a esté payé par cedit receveur la somme de dix sept livres neufs solz quatre deniers tournois, pour la cire, luminaire et chandelles qui a esté livré à ladicte église durant l’an de ce compte, dont le tresorier en paye moictié. Pour ce icy pour la part de mondit seigneur VIII l. XIIII s. VIII d. t.

Par quictance.

À Vincent Marcyot, ymagier demourant à Lyesse, a esté payé par ledit recepveur la somme de vingt et ung livres cincq solz tournois pour les ymaiges par luy livrez en l’an de ce compte pour ladicte église, comme appert par le menu de ses parties, dont ledit tresorier en paye moictié. Pour ce pour mondit seigneur X l. XII s. VI d. t.

Idem.

[Fol. 44]

328Item a esté payé par ledit receveur pour quarente neuf pinctes d’huille qui a esté arce durant le temps de ce compte à ladicte église, au pris de III s. t. la pincte, qui est sept livres sept solz tournois. Pour ce, pour la part de monseigneur contre ledit trésorier LXXIII s. VI d. t.

Par affirmation.

329À Adam Cordelier, libraire demourant à Sezanne, a esté payé la somme de soixante solz tournois pour avoir reliez ung collectaire, ung epistollier et trois p[r]ossessionnaires et les avoir recouvert tout neuf et avoir recolé et racontré des authiphonies comme appert par quictance. Pour ce, LX s. t.

Par quictance.

330VIe somme totalle de mise est XXVI l. VIII d. t.

[Fol. 44v]

331Autres mises en deniers faictes par ledict receveur en l’an de ce compte pour charriage de vin et despens faictz en conduysant iceulx, ainsy qu’il s’ensuyt.

332Premier.

333Par l’ordonnance de monseigneur le vidasme, vicaire de mondit seigneur, a esté admené pour la provision de la maison de Allemans dix poinssons de vin et pour le charriage a esté payé pour chascun poinsson XV d. t.. . Pour ce, XII s. VI d. t.

Par certiffication et quictance.

334Aux charretiers qui ont menez et charriez cincquante et ung poinsson de vin depuis Allemans jusques au porc (sic) d’Angluze pour messieurs les enffans, à raison de sept solz six deniers tournois la queue. Pour ce, a esté payé IX l. XI s. III d. t.

335À Anthoine le Clerc, a esté payé la somme de vingt et une livres dix sept solz [Fol. 45] six deniers tournois pour avoir mené et faict conduyre lesdits vins depuis Angluze jusques au port des Tournelles, ou la place Maubert, à XVII s. VI d. t. pour queue. Pour ce icy XXI l. XVII s. VI d. t.

336À messire Claude Rabbe, pour conduyre lesdits vins et faire ses deppens tant à aller que venir, a esté payé la somme de VI l. XV s. t.

337Item a esté payé audit Angluse pour les despens dudit receveur et son cheval XX s. t.

338Le second jour du moys d’octobre an de ce compte, a esté admené pour la provison de la maison [huict poinsson] et a esté payé pour le charriage de chascune queue III s. IIII d. t. Pour ce XXVII s. IIII d. t.

339À plusieurs charretiers qui ont charriez quarente poinssons et demy [Fol. 45v] de vin par le commandement de monseigneur Pineau, vicaire de mondit seigneur, jusques au porc d’Angluze, distant dudit Allemant de six lieues, prins lesdits vins es caves de la maison d’Allement, a esté payé pour chascun poinsson dix solz tournois. Pour ce XLV s. t.

340Item pour les despens dudit receveur luy deuxiesme audit Allement, a esté payé XV s. t.

341À Gobin Raignier, batellier voicturier par eaue, a esté payé par ledit receveur la somme de douze livres tournois pour avoir mené lesdits vins par eaue à messieurs les enfans à Paris, à raison de XII s. t. chascune queue dudit Angluze jusque audit Paris. Pour ce XII l. t.

342Item, pour les despens dudit receveur, luy deuxieme et son cheval, audit Angluze, par ung jour et demy et payer les vins du marché des batelliers, a esté payé XL s. t.

[Fol. 46]

343Item a esté payé à deux hommes qui ont gardez les vins et couchez au basteau jusques ad ce qu’ilz fussent renduz et livrez au college de Navarre, à chascun cinquante solz tournois. Pour ce icy C s. t.

344Item a esté payé pour avoir charrié quatre poinssons de vin d’Allement en ladicrt maison de Sainct Gaond, à raison de II s. t. chascun ponsson. Pour ce VIII s. t.

345Item a esté payé pour les despens dudit receveur à aller et revenir de Paris pour livrer lesdits vins à l’argentier de mesdits seigneurs, où il a sejourné trois jours audit Paris actendant les vins, la somme de CII s. t.

346VIIe somme totalle de mise est LXXVI l. XIII s. II d. t.

[Fol. 46v blanc]

[Fol. 47]

347Autres mises pour la fauchoison de prez faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuit.

348À Jehan Hubert l’aisnel, Jehan Macossin et Hector Guillot demourans à Oye, a esté payé la somme de soixante dix solz tournois pour avoir fauché et fené la quantité de huict arpens trois quartiers de prez pour la provision de la maison, comme appert par quictance. Pour ce icy, LXX s. t.

Par affirmation et quictance.

349VIIIe somme totalle de mises par soy.

[Fol. 47v blanc]

[Fol. 48]

350Autres mises en deniers faictes par ledit receveur en l’an de ce compte pour ceulx qui ont estez à Champaubert recueillir les dismes des Essars.

351À Jorant Jouton demourant à Oye, a esté payé la somme de soixante solz tournois pour avoir aydé à amasser les dixmes de Champaubert en l’an de ce compte. Pour ce icy LX s. t.

  • 14 Accolade avec la seconde entrée.

Par quictance14.

352À Jehan Bezange demourant àudit Oye, a esté payé pareille somme de soixante solz tournois pour avoir ayde à amasser lesdites dixmes en ladicte année. Pour ce LX s. t.

353À Jacques Thoynin tavernier demourant à Champaubert, a esté payé la somme de CXI s. t. pour les despens faictz tant par Jehan Colin, Jorant Jouton, Denys Labbé et autres en recueillant lesdites dixmes appelez les novalles en ladicte année de ce compte. Pour ce icy CXI s. t.

Par quictance.

[Fol. 48v]

354À Denys le Febvre chartier demourant à Oye, a esté payé la somme de quatre livres tournois pour avoir aydé à admener es moissons dernieres lesdites dixmes et tout sa jument et charrette. Pour ce IIII l. t.

Par quictance.

355À Jaspard le Clerc a esté payé la somme de trente quatre solz tournois pour avoir logé et nourry les dixmeurs par six sepmaines les vendredy et sabmedy durant qu’ilz ont recueilli lesdites dixmes. Pour ce XXXIIII s. t.

Par quictance.

356IXe somme de mise est XVII l. V s. t.

[Fol. 49]

357Autres mises faictes en deniers par ledit receveur en l’an de ce compte pour ouvrages et reparations tant en la maison dudit Sainct Gaond que au pressoir de la cense, la vignee d’Allement et autres choses comme il s’ensuyt.

358Premier.

359À Guillaume Dabeay et Claudin du Fresne charpentiers demourant à Renes, a esté payé la somme de six livres dix solz tournois pour avoir escarry le bois des mays du pressoir d’Allement, faictz et assizes neuves et racoustrer le pressoir de Champaubert et faict une chambre, avoir mis des estainssons en la vignee dudit Allement. Pour ce, VI l. X s. t.

  • 15 Accolade avec toutes les entrées du chapitre ; la dernière entrée a cependant un commentaire malgré (...)

Par quictance15.

360À Loys Rollot laboureur demourant en Oye, pour avoir mené ledict bois à Allement par plusieurs voictures, a [Fol. 49v] esté payé la somme de soixante dix solz tournois. Pour ce icy, LXX s. t.

361Plus pour avoir mené à la vignee X s. t.

362Audit Dabey et Claudin de Fresne a esté payé la somme de cent solz tournois pour avoir escarry le bois et chevrons qu’il a fallu et le bois pour refaire la chambre de la maison de la cense et avoir mis des estainssons es greniers dudit Sainct Gaond et autre menues reparations, la somme de C s. t.

363À Fiacre Forterat et Jehan Forterat couvreurs demourans à la Ville Neusve, a esté payé la somme de six livres cincq solz tournois pour avoir recouvert la vielle maison et ung appentis sur les caves, avoir recouvert l’église, le cloistre et les greniers dudit Sainct Gaond, comme appert par quictance. Pour ce VI l. V s. t.

364À Pierrot Prinot, theullier demourant à Mont Guirost, a esté payé la somme [Fol. 50] de six livres quinze sol tournois pour six milliers de thieulles employez ausdits ouvraiges. Pour ce VI l. XV s. t.

365Audit Prinot a esté payé par ledit receveur pour une queue de chaulx, la somme de vingt solz tournois. Pour ce icy XX s. t.

366À Pierrot Marquet cloutier demourant en Baie, a esté payé la somme de trente six solz tournois pour six milliers de cloz à lattes employez aususdit ouvraiges. Pour ce icy XXXVI s. t.

367À Loys Collet et Loys Rollot laboureurs demourans en Oay, pour le charriage du bois de la vielle maison, appentys et autres bois prins, au bois Rambault par plusieurs voictures, a esté payé la somme de cinquante solz tournois. Pour ce, L s. t.

368À Jehan Cardeux et Raulin Richart laboureurs [Fol. 50v] demourans en Oye, a esté payé la somme de quarente solz tournois pour le charriage de six milliers de thieulles prins à Moult Guirost, pris de chascun millier V s. t., et pour l’admeniage d’une queue de chaulx et trois voictures de sabellon. Pour ce XL s. t.

369À Denys [.] maçon a esté payé par ledit recepveur la somme de soixante solz tournois pour avoir faict ung four pres la cuisine, refaict le coulombier, remassoner les estables et grange, sans sa nourriture de luy et son varlet. Pour ce LX s. t.

370À Jehan Malhomme charpentier demourant à Charville, a esté payé de marchié faict avec luy es présencs des laboureurs, procureur et greffier, la somme de sept livres tournois pour avoir relevé et mis des seux neufz à l’une des granges qui cheoit de la cense, avoir faict les portes et closture de ladicte grange et retenu les estables. Pour ce VII l. t.

[Fol. 51]

371À Jehan Marsault masson demourant à Oye, a esté payé la somme de quatre livres tournois pour avoir racoustré le coulombier, terray et carleray la chambre qui estoit cheute, surmuray la grange et racoustrer les murailles des estables à chevaux. Pour ce icy IIII l. t.

372À Jehan Malhomme charpentier, a esté payé la somme de cent solz tournois pour avoir reffaict l’auditoire de la justice et racoustré le beffroy des cloches de l’église et le pont. Pour ce icy C s. t.

373À Noël Royer labourreur demourant àdit (sic) Oye, a esté payé la somme de vingt solz tournois pour avoir mené le bois de qu’il y a convenu. Pour ce XX s. t.

374À Jehan Lonnet l’aisné et Jehan Lonnet le Jeune, a esté payé la somme de sept livres tournois pour avoir faict ung fossé alentour d’une piece de pré que les vaches gastoient, contenant six vingt [Fol. 51v] toises, et avoir relevé deux autres fossez alentour de la chaussee contenant IIIc toises. Pour ce icy VII l. t.

375Item a esté payé pour trois cordes neufves contenant les III trente livres, à dix deniers tournois la livre, la somme de vingt cincq solz tournois dont le trésorier en paye moictié. Pour ce, pour mondit seigneur XII s. VI d. t.

Par affirmation.

376Xe somme de mise est LXIII l. VIII s. VI d. t.

[Fol. 52 et 52v blancs]

[Fol. 53]

377Autres mises faictes par ledit receveur en l’an de ce compte pour tonnellerie et pour les fraiz des vendanges de l’année mil cincq cens trente huict, ainsy qu’il s’ensuyt.

378Premier.

À Jacquin Bricquet tonnellier a esté payé la somme de cens dix solz tournois pour avoir relié quatre vingtz unze poinssons de vin, avoir fourny les serches et ozieres a x d. t. piece. Pour ce CX s. t. Par quictance.

379Item a esté payé pour les despens audit Allement par deux jours dudit receveur luy IIe et cincq tonnenliers à relier et remplir lesdits vins, la somme de soixante solz tournois. Pour ce ici LX s. t.

Par affirmation.

380Ausdits tonneliers a esté payé par ledit receveur, la somme de vingt deux solz tournois pour avoir reliers LX poinssons de vin. Icy XXII s. t.

Par quictance.

[Fol. 53v]

381À Estienne de Beaugrant receveur de Soisy au Bois, a esté payé la somme de dix livres tournois pour la vendition et delivrance de vingt cincq vasseaulx muydz neufs, comme appert par sa quictance. Pour ce icy X l. t.

Par quictance.

382À Jacques Prieur, Jehan Colin, Jaspart Colin, Quentin Grojehan a esté payé la somme de quarente sept livres dix solz tournois, pour la vendition et delivrance de cent et ung quarteron de vaisseaulx neufz, pour mettre les vins de l’année de ce compte. Pour ce icy XLVII l. X s. t.

Par quictance.

383À Jehan Proctat faiseur de sercles, a esté payé le IIe jour d’aoust an de ce compte, la somme de quatre livres six solz huict deniers tournois pour avoir faict IIIIXX XVI couronnes à muydz, treze douzaines à cuveaulx et trois XIIaines IX grans sercles à caves, comme appert par quictance. Pour ce IIII l. VI s. VIII d. t.

Par quictance.

[Fol. 54]

384À Jehan Lonnet l’aisnel a esté payé la somme de treze solz quatre deniers tournois pour huict journees qu’il a esté à copper lesdites perches, pour faire lesdits sercles. Pour ce icy XIII s. IIII d. t.

  • 16 Accolade avec l’entrée suivante.

Par affirmation16.

385À Jehan Cardeux laboureur demourant en Oaye, a esté payé la somme de huict solz six deniers tournois pour l’admenaige desdites perches. Pour ce VIII s. VI d. t.

  • 17 Lacune du texte, le mot est restitué.

386À Jehan Jabart et Gaond du Tartre tonneliers, demourans à Provins, pour avoir reliez les grandes cuves, cuveaulx et quarente poinssons et ont esté douze jours à III s. t. pour [jour17], a esté payé la somme de soixante douze solz tournois. Pour ce icy LXXII s. t.

Par quictance.

387Item a esté payé par ledit receveur a plusieurs personnes quatre vingtz [Fol. 54v] poignées d’ozieres a trois deniers tournois la poignee, la somme de XX s. t.

  • 18 Fol. 54.

Par affirmation18.

388À Loys Roloyd laboureur demourant en Oye, a esté payé la somme de quarente huict solz tournois, pour avoir mené par plusieurs foys du bois à la vigne d’Allement et quarente vaisseaulx prins à Sainct Gaond où il a vacqué par six journées, luy et quatre chevaulx, à VIII s. t. pour jour. Pour ce icy XLVIII s. t.

Par quictance.

389Plus a esté payé audit Rollot la somme de dix solz tournois pour avoir mené ung quarteron de vaisseaulx neufz pris à Sony au Bois et les mener à la vignee d’Allement, distant de deux lieues. Pour ce X s. t.

Par quictance.

390À Gaultier Gaigneulx a esté payé la sommme de dix solz tournois pour avoir mené le pressoir d’Oye ceste année. Pour ce X s. t.

Par quictance.

[Fol. 55]

391À monseigneur de Mondement pour ung beuf par luy vendu pour mengier durant lesdites vendanges, la somme de neuf livres tournois comme appert par sa quictance. Pour ce X l. t.

Par quictance.

392Item a esté mengé et despendu durant lesdites vendanges les maigres jours six quarterons de harrens à VII s. VI d. t. le quarteron. Pour ce, a esté payé XLV s. t.

  • 19 Accolade avec les entrées suivantes du chapitre.

Par affirmation19.

393Plus a esté payé, par ledit receveur, en beurre, froumaige et morue la somme de XXV s. t.

394Item pour six livres de chandeilles durant lesdites vendanges, à II s. t. la livre, a esté payé la somme de XII s. t.

395Item a esté payé pour six livres de vielz oings qui a esté employé pour engressier la viz du pressoir d’Oye, a esté payé XII s. t.

[Fol. 55v]

396À [.] serrurier demourant à Allement, a esté payé la somme de douze solz tournois pour avoir mis une serurre et trois crampons à la mect du pressoir dudit Allement et ferer deux sailles. Pour ce icy XII s. t.

397Item, a esté achepté durant lesdites vendanges six poinssons de cytre pour boire à la maison et ausdites vendanges. Pour ce, a esté payé sept livres unze solz tournois. Icy VII l. XI s. t.

398XIe somme totalle de mise est CIII l. VII s. VI d. t.

[Fol. 56]

399Autres mises en deniers faictes par ledit receveur pour les journées de ceulx qui ont portez la hotte es vendanges de l’année de ce compte et amassé les dixmes qui gaignoient chascun jour dix huict deniers tournois et commenceant le jeudy XIIe septembre.

Premierement

400Jorant Jouton, XXI journées. Pour ce, a esté payé XXXI s. VI d. t.

  • 20 Accolade avec les entrées suivantes du chapitre.

Par quictance20.

401Jehan de la Claniere, XIII journées. Pour ce XIX s. VI d. t.

402Symon Verrat, XII journées. Pour ce XVIII s. t.

403Deniot Guillot, XV journées. Pour ce XXII s. VI d. t..

404Hector Guillot, XVI jours XXIIII s. t.

405Pierre Adenot, XVI jours XXIIII s. t.

[Fol. 56v]

Jehan Hubert Lacquest, dix huict jours. Pour ce XXVII s. t.

Jaspard de la Place, dix jours. Pour ce XV s. t.

Jehan Gerard, dix jours. Pour ce XV s. t.

Jehan Macofin dit Lonnet , XVIII jours. Pour ce XXVII s. t.

Jehan Jehanninot, XII jours. Pour ce XVIII s. t.

Esme Clement, XII jours. Pour ce XVIII s. t.

Bertrand Thevenyn, XIX jours. Pour ce XXVIII s. VI d. t.

Jehan Colin, une journée XVIII d. t.

Jehan Gerard dit Happin, XVI jours XXIIII s. t.

Charretiers

406À Laurent Richard charretier, a esté payé la somme de cincquante solz [Fol. 57] tournois pour avoir vacqué esdites vendanges par quinze journées entieres, luy, une charrette et deux chevaulx, à raison de XXV s. t. chascune sepmaine. Pour ce L s. t.

  • 21 Fol. 57. Accolade avec les autrers entrées du chapitre.

Par quictance21.

407À Jehan Thierryon charretier, a esté payé la somme de cent solz tournois pour avoir vacqué esdites vendanges par ung moys, luy, son vallet, sa charrette et deux chevaulx. Pour ce C s. t.

408XIIe somme totalle de mise est XXIII l. III s. VI d. t.

[Fol. 57v]

409Autres mises en deniers faictes par ledit receveur, en l’an de ce compte pour coppes et fasson de bois, de buches et fagotz, ainsy qu’il s’ensuyt.

Premier.

410À Jehan Jeunnet et Jehan Lonnet le Jeune, a esté payé la somme de dix huict solz tournois pour la fasson de XII cordes de bois à XVIII d. t. la corde. Pour ce XVIII s. t.

  • 22 Accolade avec les autres entrées du chapitre.

Par deux quictances22.

411Ausdits a esté payé pour la fasson de quinze cordes de bois audit pris la somme de XXII s. VI d. t.

412Aux dessusdits, a esté payé pour la fasson de XXIII cordes de bois audit pris la somme de XXXIIII s. VI d. t.

[Fol. 58]

413À Lonnet Macofin a esté payé la somme de quatorze solz tournois pour la fassons de sept cens de fagotz, à raison de II s. t. chascun cent. Pour ce XIIII s. t.

414À Jehan de la Claviere a esté payé le sezeiesme jour d’octobre an de ce compte la somme de huict solz tournois pour la fasson de quatre cens de fagotz audit pris. Pour ce VIII s. t.

415Audit de la Claviere a esté payé le XXVIIe d’octobre ensuivant six solz tournois pour la fasson de trois cens de fagotz audit pris. Pour ce VI s. t.

416À Jehan Lonnet l’aisnel a esté payé le cincquieme la somme de vingt quatre solz tournois pour la fasson de douze cens de fagotz audit pris. Pour ce XXIIII s. t.

[Fol. 58v]

417À Lonnet Macoffin a esté payé la somme de six solz tournois, pour trois cens de fagotz costerez audit pris. Pour ce VI s. t.

418À Jehan Janniot, a esté payé la somme de sept solz six deniers tournois pour la fasson de cent fagotz cotterez et II cens d’autres. Pour ce VII s. VI d. t.

419Item, a esté payé pour la fasson de trois milliers de fagotz à deux solz tournois le cent, la somme de LX s. t.

420Plus pour la fasson de quatre cens fagotz cotterez à III s. t. le cent. Pour ce XII s. t.

421Item, a esté payé pour le forestaige de XVI cordes de bois à XVIII d. t.. la corde, la somme de XXIII s. t.

422XIIIe somme de mise est XI l. XVI s. VI d. t.

[Fol. 59]

423Autres mises en requirendes que faict et baille ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

424Somme totalle de mises en argent est XIIIIC LIX l. VII s. t.

[Fol. 59v blanc]

[Fol. 60]

425Recepte de grains faicte par ledict receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

Premier

Froument

426Des dixmes des essars de Champaubert, lesquelles ont estez recueillez en l’an de ce compte par Jehan Colin, Jourant Joncton et battues à Champaubert par Pierre le Saige et Jehan Petit et en a esté receu deux septiers sept boisseaulx froument, ung septier mestillon, deux septiers soigle, unze boisseaulx orge et neuf septiers cincq boisseaulx avoine. Pour ce icy froument IIseptiers VII boisseaulx froument.

Par affirmation dudit receveur. Et n’ont esté donnes en ferme, pour ce qu’elles sont en litige.

427Et quant au mestillon, recepte s’en fera cy apres folio LXVI.

428Parellement du soigle folio LXVII.

429Aussy de l’orge folio LXX.

430Et de l’avoine folio LXXII.

[Fol. 60v]

431De la vesve Lupien Richelet, laquelle tient la cense de Champaubert, a estre receu en l’an de ce compte la quantité de neuf septiers froument et neufs septiers d’avoine. Pour ce icy froument IX septiers froument.

  • 23 Accolade avec les autres entrées du chapitre.

Soit sceu que c’est23.

432Et quant à l’avoine recepte s’en fera cy apres folio LXXII.

433De la cense que tient Nicolas le Clerc assise audit Champaubert moyennant chascun an la quantité de six septiers froument et six septiers avoine. Pour ce icy pour l’an de ce compte, froument VI septiers froument.

434Et quand à l’avoine, recepte s’en fera cy apres folio LXXII.

435Des terres neufves en a esté receu en l’an de ce compte, par ledict receveur la quantité de vingt quatre [Fol. 61] septiers froument et vingt quatre septiers avoine. Pour ce icy, en recepte froument XXIIII septiers froument.

  • 24 Fol. 60v.

Par affirmation dudit receveur24.

436Et quant à l’avoine recepte s’en fera cy après folio LXXV.

437De Jehan Prieur le jeune, marchant demourant à Sezanne, a esté receu pour le droict des grosses dixmes de Linthelles et de Sainct Sernais, pour ceste année, an de ce compte, la quantité de ung septier froument, ung septier orge, dix septiers soigle et dix septiers avoine. Pour ce icy, froument ung septier froument.

Par obligation signé Planche et Frelat.

438Et quant à l’orge, recepte s’en fera cy apres folio LXX.

439Pareillement de soigle folio LXVII.

440Aussy de l’avoine folio LXXIII.

[Fol. 61v]

441De Jehan Jençon demourant à Broyes, auquel a esté delivré pour ceste presente année comme plus offrant les dixmes de Escurebesche, terroir dudit Broyes, moyennant trois septiers huict boisseaulx de grains, assavoir six boisseaulx froument, six boisseaulx orge, ung septier six boisseaux soigle et ung septier six boisseaulx avoine. Pour ce icy, froument VI boisseaulx froument.

Par le bail signé Planche et Desenes.

442Et quant à l’orge, recepte s’en fera cy apres folio LXX.

443Pareillement du soigle folio LXVIII.

444Aussy de l’avoine folio LXXIII.

445De maistre Jacques Cartulart recteur de Bourcy le Grant, auquel a esté delivré pour ceste presente année comme plus offrant et dernier encherisseur, les dixmes dudit Boursy le Grant [Fol. 62] moyennant la quantité de vingt septiers de grains, assavoir ung septier froument, ung septier orge, neuf septiers soigle et neuf septiers avoine. Pour ce icy froument

446 I septier froument.

  • 25 Fol. 61v.

Idem25.

447Et quant à l’orge recepte s’en fera cy apres folio LXXI.

448Pareillement du soigle, folio LXXI.

449Aussy de l’avoine folio LXXIII.

450Des dixmes d’Oaye, lesquelles ont esté recueilly et mises en la maison et ont esté batuz lesdits grains par Pierre le Saige, mennouvrier demourant audit lieu, où y a eu la quantité de ung septier quinze boisseaulx froument, ung septier trois boisseaulx mestillon, six septiers neuf boisseaulx seigle, deux septiers orge et neuf septiers deux boisseaulx avoine. Pour ce, froument Iseptier XV boisseaulx froument.

On laboure les terres en la maison. Par affirmation.

[Fol. 62v]

451Et quant au mestillon, recepte s’en fera cy après, folio [.].

452Pareillement de l’orge folio LXXI.

453Aussy du soigle folio LXVIII.

454Et de l’avoine folio LXXIII.

455Des dixmes de Remirez, que tient pour ceste année Pierrot Odot demourant audit lieu, moyennant ung septier froument, ung septier mestillon, ung septier orge, trois septiers soigle et trois septiers avoine. Pour ce icy, froument I septier froument.

Par le bail signé Des Planches et Des Rues.

456Et quand au mestillon, recepte s’en fera cy après folio LXVII.

457Pareillement de l’orge cy après folio LXXI.

458Aussy du soigle folio LXVIII.

459Et de l’avoine folio LXXIII.

[Fol. 63]

460De Symon Boerot, lequel tient la cense d’Oye moyennant chascun an la quantité de huict septiers froument, huict septiers mestillon, huict septiers de soigle, huict septiers d’orge et huict septiers d’avoine. Pour ce icy, froument VIII septiers froument.

Par le bail.

461Et quant au mestillon, recepte s’en fera cy après folio LXVI.

462Pareillement du soigle, recepte s’en fera cy après folio LXVIII.

463Aussy de l’orge, folio LXXI.

464Et de l’avoine, pareillement, folio LXXIII.

465De noble homme, Jehan Millet, seigneur de Mondement et Mont Guirost, lequel tient les dixmes desdits lieux pour l’an de ce compte, moyennant la quantité de vingt deux septiers de grains, assavoir deux septiers [fol. 63v] froument, deux septiers orge, quatre septiers soigle et quatorze septiers avoine. Pour ce icy, froument II septiers froument.

  • 26 Note marginale fol. 63. Accolade avec les autres entrées du folio.

Par le bail signé Des Planches et Des Rues26.

466Et quant à l’orge, recepte s’en fera cy après folio LXXI.

467Pareillement du soigle folio LXVIII.

468Aussy de l’avoine folio LXXIIII.

469De maistre Jehan Odot prebstre demourant à Sainct Bris et Tallu, auquel a esté délivré comme plus offrant et derniers encherisseur les dixmes desdits lieux pour l’an de ce compte, moyennant la quantité de deux muydz de grains, assavoir quatre septiers froument, quatre septiers mestillon, quatre septiers de soigle, quatre septiers d’orge et huict septiers d’avoine. Pour ce icy froument IIII septiers froument.

[Fol. 64]

  • 27 Paragraphe biffé.

470[Et quant au mestillon, recepte s’en fera cy après folio LXVI.27]

471Pareillement du soigle folio LXIX.

472Aussy de l’orge folio LXXI.

473Et pareillement de l’avoine folio LXXIIII.

474Des dixmes de Toullon n’en a esté receu aucunes choses ceste presente année pour ce qu’elles sont bailliez en deniers, dont cedit receveur en faict recepte cy devant folio VI. Pour ce icy, neant.

Soit veu.

475De maistre Nicole Paillart prebstre curé de Sony au Bois, lequel doibt chascun an sa vie durant pour les dixmes dudit lieu qu’il tient moyennant chascun an la quantité de deux septiers froument, [Fol. 64v] trois septiers soigle et cincq septiers avoine. Pour ce icy pour l’an de ce compte, II septiers froument.

  • 28 Note marginale fol. 64. La lecture du dernier mot est très hypothétique ; le verbe « plévir » signi (...)

Il les tient d’anciennetté, pour ce soient donnees à qui plev[era]28.

476Et quand au soigle, recepte s’en fera cy après folio LXIX.

477Pareillement de l’avoine, recepte s’en fera folio LXXV.

478De noble homme Robert de la Flocelliere, lequel tient les dixmes des Desers moyennant qu’il est tenu en payer par chascun an la quantité de deux septiers froument, deux septiers mestillons, deux septiers orge, quatre septiers avoine, avec deux chappons. Pour ce icy en recepte froument II septiers froument.

À Oyes.

[Fol. 65]

479Et quant au metillon, recepte s’en fera cy après folio LXVII.

480Pareillement de l’orge, cy apres folio LXXII.

481Aussy de l’avoine, recepte s’en fera cy apres folio LXXV.

482Et des chappons folio LXXVII.

483De Guillaume Rinot demourant à Angluze sur Aube, auquel a esté délivré comme plus offrant et dernier encherisseur, la part et portion que prent mondit seigneur sur les dixmes dudit lieu, moyennant la quantité de ung septier froument, ung septier orge, ung septier seigle, ung septier huict boisseaulx avoine. Pour ce icy en recepte froument ung septier froument.

Par le bail signé Frelat et de Planches.

[Fol. 65v]

484Et quant à l’orge, recepte s’en fera cy après folio LXXII.

485Pareillement du soigle folio LXX.

486Aussy de l’avoine folio LXXIIII.

487Somme totalle de recepte de froument : LXVII septiers XII boisseaulx.

[Fol. 66]

488Recepte de mestillon faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte auinsy qu’il s’ensuyt.

  • 29 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

489Des dixmes des Essars de Champaubert en a esté receu, en l’an de ce compte, ainsy qu’il appert par la recepte de froument cy devant folio LX, la quantité de I septier mestillon29.

  • 30 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

490Des dixmes d’Oaye, lesquelles ont esté recueilliz et mises en la maison par Pierre le Saige demourant audit lieu, en a esté receu comme appert en la recepte de froument cy devant folio LXII, la quantité de ung septier trois boisseaulx mestillon. Pour ce ung septier trois boisseaulx mestillon30.

491De Symon Bocrot lequel tient la [Fol. 66v] cense d’Oaye, moyennant la quantité de huict septiers de mestillon comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXIII. Pour ce icy VIII septiers mestillon.

492[Biffé. De maistre Jehan Odot, prebstre demourant à Sainct Bris et Tallu auquel a esté delivré comme plus offrans et dernier encherisseur les dixmes desdits lieux pour l’an de ce compte, comme appert par la recepte en froument faicte cy devant folio LXIIII moyennant la quantité de quatre septiers mestillon, pour ce [IIII] septiers mestillon.

  • 31 Tout ce paragraphe est complètement biffé, au point de rendre le nombre de setiers de métillon illi (...)

Neant pour ce qu’il n’est donné, comme en [grain], froument, seigle, orge et avene.31]

  • 32 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

493De noble homme Robert de la Flocelliere, lequel tient les dixmes des Desers moyennant qu’il est tenu en payer par chascun an, la quantité [Fol. 67] de deux septiers de mestillons, comme appert par la recepte de froument faicte cy devant folio LXV. Pour ce icy II septiers mestillon32.

  • 33 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

494Des dixmes de Remirez que tient Pierre Odot dudit lieu moyennant ceste année ung septier mestillon, comme appert par la recepte de froument cy devant faicte folio LXII. Pour ce, I septier mestillon33.

495Somme totalle de recepte de mestillon XIII septiers III boisseaulx.

[Fol. 67v] 

496Recepte de soigle faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, comme qu’il s’ensuyt.

  • 34 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

497Des dixmes des Essars qui ont estez recueilliz en l’an de ce compte et mises en la maison, en a esté receu comme appert, en la recepte de froument faicte cy devant folio LX la quantité de II septiers soigle34.

  • 35 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

498De Jehan Prieur demourant à Sezanne, lequel tient les dixmes de Linthelles et Sainct Sernais, a esté receu comme appert en la recepte de froument cy devant faictevfolio LXI la quantité de X septiers soigle35.

499De noble homme Jacques Champy, lequel tient les dixmes d’Escurry le Repos pour l’an de ce compte, moyennant la quantité [Fol. 68] de douze septiers soigle et douze septiers avoine. Pour ce icy soigle XII septiers soigle.

  • 36 Fol. 67v.

Par le bail signé Frelat et Planche36.

500Et quant à l’avoine, recepte s’en fera cy après folio LXXIII.

  • 37 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

501De Jehan Jençon demourant à Broye lequel tient les dixmes de Escurebesche, en a esté receu pour l’an de ce compte, comme appert en la recepte en froument faict cy devant folio LXI la quantité de ung septier VI boisseaulx seigle37.

  • 38 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

502De maistre Jacques Cartulart, lequel tient les dixmes de Brosy le Grant, a esté receu pour l’an de ce compte, comme appert en la recepte de froument cy devant folio LXII la quantité de IX septiers soigle38.

  • 39 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

503Des dixmes d’Oaye qui ont esté receuilliz et mises en la maison, en a esté receu [Fol. 68v] pour l’année de ce compte, comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXII, la quantité de VI septiers IX boisseaulx soigle39.

  • 40 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

504Des dixmes de Remirez que tient Perrot Odot, moyennant ceste année trois septiers soigle comme appert par la recepte de froument cy devant folio LXII. Pour ce III septiers soigle40.

  • 41 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

505De Symon Bocrot, lequel tient la cense du coulombier, a esté receu pour l’an de ce compte comme appert par la recepte de froument faicte cy devant, folio LXIII, la quantité de VII septiers soigle41.

  • 42 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

506De noble homme Jehan Mulet, seigneur de Mondement et Mont Guirost lequel tient les dixmes desdits lieux, en a esté receu comme appert en la recepte en [Fol. 69] froument faicte cy devant folio LXIII la quantité de quatre septiers soigle. Pour ce quatre septiers soigle42.

  • 43 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

507Des dixmes de derriere les taillis de Montallard, que tient Christophe des Mons moyennant ceste année dix boisseaulx soigle et dix boisseaulx avoine. Pour ce icy, soigle X boisseaulx soigle43.

508Et quant à l’avoine, recepte s’en fera cy après folio LXXIIII.

  • 44 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

509De maistre Jehan Odot prebstre, lequel tient les dixmes de Sainct Pris et Tallu, a esté receu en l’an de ce compe comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXIII la quantité de VI septiers seigle44.

510Des dixmes de Toullon, n’en a esté receu aucune chose ceste année, pour les causes contenues en la recepte de froument. Pour ce neant.

[Comme] en froument.

[Fol. 69v]

511De madame de Norme, à laquelle a esté delivré les dixmes dudit lieu pour l’an de ce compte, moyennant la quantité de douze septiers huict boisseaulx soigle et douze septiers huict boisseaulx avoine. Pour ce icy soigle douze septiers huict boisseaulx soigle.

Soit sceu comment elle les tient.

512Et quant à l’avoine, recepte s’en fera cy après folio LXXIII.

513De Pierre Queue, auquel a esté delivré pour ceste presente année les dixmes de Champ Grillet, moyennant la quantité de huict boisseaulx soigle et huict boisseaulx avoine. Pour ce icy soigle huict boisseaulx soigle.

Par affirmation.

514Et quant à l’avoine, recepte s’en fera folio LXXIIII.

  • 45 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

515De maistre Nicole Paillart curé de Sony au bois, lequel tient les dixmes dudit lieu, en a esté receu comme appert par la recepte de froument faicte cy devant folio LXXIIII la quantité de III septiers soigle45.

[Fol. 70]

516De Guillaume Brisson demourant à Vaulx Effroy, doit pour les terres et seigneuries de Vaulx Jenzannes chascun an à toujours, vingt six grans septiers de grains, assavoir moictié soigle et moictié avoine. Pour ce icy XIII septiers soigle.

Soit veu son bail.

517Et quant à l’avoine, recepte s’en fera cy après folio LXXV.

  • 46 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

518De Guillaume Rinot demourant à Angluze, lequel tient les dixmes dudit lieu, comme appert par le (sic) recepte en froument cy devant folio LX, la quantité de ung septier soigle46.

519Somme totalle de recepte de seigle IIIIXX XII septiers IX boisseaulx.

[Fol. 70v]

520Recepte de orge faicte par ledit receveur en l’an de ce compte ainsy qu’il s’ensuyt.

  • 47 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

521Des dixmes des essars de Champaubert, en a esté receu en l’an de ce compte comme appert en la recepte de froument cy devant faicte folio LX, la quantité de XV boisseaulx orge47.

  • 48 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

522De Jehan Prieur le jeune, lequel tient les dismes de Lintelles et de Sainct Sernais pour l’an de ce compte, en a esté receu comme appert en la recepte de froument folio LXI I septier orge48.

  • 49 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

523De Jehan Jençon demourant à Broyes, lequel tient les dixmes de Escurebesche, en a esté receu [Fol. 71] comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXXI, la quantité de VI boisseaulx orge49.

  • 50 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

524De maistre Jacques Cartulart, lequel tient les dixmes de Brocy le Grant, en a esté receu pour l’an de ce compte comme appert en la recepte de froument cy devant folio LXII I septier orge50.

  • 51 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

525Des dixmes d’Oye qui ont esté receuillyz et mises en la maison en l’an de ce compte, en a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXII I septiers orge51.

  • 52 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

526Des dixmes de Remirez que tient Perrot Odot dudit lieu, moyennant ung septier orge comme appert par la recepte de froument cy devant faicte folio LXII. Pour ce I septier orge52.

[Fol. 71v]

  • 53 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

527De Symeon Bocrot lequel tient la cense du coulombier pour l’an de ce compte, a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXIII la quantité de VIII septiers orge53.

  • 54 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

528De noble homme Jehan Mulet, seigneur de Mondement et Mont Guirost, lequel tient les dixmes desdites lieux, en a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXIII la quantité de II septiers orge54.

  • 55 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

529De maistre Jehan Odot prebstre, lequel tient les dismes de Sainct Pris et Tallu, en a esté receu pour l’an de ce compte, comme appert cy devant en la recepte de froument folio LXIII la quantité de VI septiers orge55.

[Fol. 72]

530Des dixmes de Toullon, n’en a esté receu aucune chose ceste année, pour les causes contenues en la recepte de froument faicte cy devant. Pour ce neant.

  • 56 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

531De noble homme Robert de La Flocelliere, lequel tient les dixmes des Desers, en a esté receu comme appert en la recepte de froument folio LXV II septiers orge56.

  • 57 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

532De Guillaume Rinot demourant à Angluze, lequel tient les dixmes dudit lieu ceste année comme appert en la recepte de froument faicte cy devant folio LXV I septier orge57.

533Somme totalle de recepte d’orge : XXV septiers I boisseaulx.

[Fol. 72v]

534Recepte d’avoine faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

  • 58 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

535Des dixmes des Essars de Champaubert, en a esté receu, en l’an de ce compte comme appert en la recepte de froument cy devant, folio LX, la quantité de IX septiers V boisseaulx avene58.

  • 59 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

536De la vefve Lupien Richelet, laquelle tient le cense de Champaubert moyennant neuf spetiers avene comme appert en la recepte de froument cy devant faicte, folio LX, la quantité de IX septiers avene59.

  • 60 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

537De la cense que tient Nicolas le Clerc pour l’année de ce compte, en a esté receu comme appert en la recepte de froument, folio LX, la quantité de VI septiers avene60.

[Fol. 73]

  • 61 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

538De Jehan Prieur le jeune lequel tient les dixmes de Lintelles et de Sainct Sernais en l’an de ce compte, en a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant faicte, folio LXI, la quantité de X septiers avene61.

  • 62 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

539De noble homme Jacques Champy, lequel tient les dixmes de Escurry, en a esté receu en l’an de ce compte comme appert en la recepte de soigle cy devant faicte, folio LXVIII, la quantité de XII septiers avene62.

  • 63 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

540De Jehan Jençon demourant à Broyes, lequel tient les dixmes de Escurrebesche, en a esté receu pour l’an de ce compte comme appert en la recepte de froument faicte cy devant, folio LXI, la quantité de I septier VI boisseaulx avene63.

[Fol. 73v]

  • 64 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

541De maistre Jacques Cartulart, lequel tient les dixmes de Brocy le Grant, en a esté receu comme appert en la recepte de froument cy devant faicte, folio LXII, la quantité de IX septiers avene64.

  • 65 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

542Des dixmes d’Aoye, lesquelles ont esté recueilliz et mises en la maison en l’an de ce compte, en a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant, folio LXII, la quantité de IX septiers II boisseaulx avene65.

  • 66 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

543Des dixmes de Remirez que tient Perrot Odot dudit lieu, moyennant ceste année trois septiers avene comme appert cy devant en la recepte de froument, folio LXII. Pour ce III septiers avene66.

[Fol. 74]

  • 67 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

544De Symon Boerot censier de la cense du Coulombier, en a esté receu en l’an de ce compte comme appert par la recepte faicte cy devant, folio LXIII, la quantité de VIII septiers avene67.

  • 68 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

545De noble homme Jehan Mulot, seigneur de Mondement et de Mont Guirost, lequel tient les dixmes desdits lieux, en a esté receu comme appert en la recepte de froument faicte cy devant, folio LXIII, la quantité de XIIII septiers avene68.

546Des dixmes de derriere les taillyz que tient Christophe des Mons moyennant dix boisseaulx avene comme appert par la recepte de soigle faicte cy devant, folio LXIX. Pour ce X boisseaux avene.

[Fol. 74v]

  • 69 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

547De maistre Jehan Odot prebstre, lequel tient les dixmes de Sainct Pris et Tallu, en a esté receu pour l’an de ce compte comme appert par la recepte de froument faicte cy devant, folio LXIII la quantité de VI septiers avene69.

548Des dixmes de Toullon, n’en a esté aucune chose receu ceste année, comme appert en la recepte de froument cy devant, folio LXIII. Pour ce neant.

  • 70 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

549De madame de Mornee, laquelle tient les dixmes dudit lieu, en a esté receu pour l’an de ce compte comme appert en la recepte de soigle faicte cy devant, folio LXIX, la quantité de XI septiers VIII boisseaulx avene70.

  • 71 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

550De Guillaume Rinot demourant à Angluze [Fol. 75] auquel a esté delivré ceste année les dixmes dudit lieu, comme appert par la recepte de froument cy devant, folio LXV, moyennant la quantité de I septier VIII boisseaulx avene71.

  • 72 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

551De maistre Nicole Paillard prebstre curé de Sony au bois lequel doibt chascun an sa vie durant pour les dixmes dudit lieu cincq septiers avene comme appert par la recepte en froument cy devant, folio LXXIIII. Pour ce V septiers avene72.

  • 73 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

552De Claude Brisson demourant à Vaulx Effroy, lequel tient les prés et seigneuries de Vaulx Jezannes, moyennant pour l’an de ce compte, treze septiers avene comme appert en la recepte de soigle faicte cy devant, folio LXX. Pour ce XIII septiers avene73.

  • 74 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

553De noble homme Robert de la Flocelliere, lequel tient les dixmes des Desers pour l’an de ce compte, en a esté receu comme appert par la recepte de froument cy devant faicte, folio LXV, la quantité de IIII septiers avene74.

  • 75 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

554De Pierre Quene, lequel tient les dixmes de Champaubert moyennent ceste année, huict boisseaulx avene comme appert en la recepte de soigle, folio LXIX. Pour ce VIII boisseaulx avene75.

  • 76 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

555Des terres neusves en ont esté receu, en l’an de ce compte comme appert en la recepte de froument cy devant, folio LX, la quantité de XXIIII septiers avene76.

556Somme totalle de recepte d’avene VIIXX XVII septiers XV boisseaulx.

[Fol. 76]

557Recepte de vins faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

558De Thierry de Pommereux, fourier de monseigneur le gouverneur, lequel tient les dixmes d’un petit climat de Mesnil sur Ogier pour l’an de ce compte, moyennant qu’il est tenu en rendre deux poinssons de vin. Pour ce, en recepte II poinssons de vins.

Par affirmation.

559Des dixmes de vin vendu de l’an de ce compte, en a esté receu la quantité de sept vingtz unze poinssons de vin, comme appert par certiffication. Pour ce icy VIIXX XI poinssons de vin.

  • 77 Accolade jusqu’au bas de la page.

[Transcrit pour] recepte et par affirmation dudit [receveur]77.

560Plus au pressoir d’Oye, a esté receu ung poinsson de vin. Icy I poinsson de vin.

561Somme totalle de recepte de vin VIIXX XIIII poinsson (sic) vin.

[Fol. 76v blanc]

[Fol. 77]

562Recepte de chappons faicte par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

  • 78 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

563Des cens d’Aoye deubz le lendemain de Noël, en a esté receu en l’an de ce compte la quantité de trente deux chappons et ung quart, comme appert en la recepte en deniers cy devant faictes, folio II. Pour ce icy XXXII chappons ung quart78.

  • 79 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

564Des cens de Champaubert et coustumes deubz audit jour de Noël, en a esté receu en l’an de ce compte comme appert en la recepte en deniers faicte cy devant folio II, la quantité de XLIII chappons et demi79.

[Fol. 77v]

  • 80 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

565De noble homme Robert de la Flocelliere lequel tient les dixmes des Desers, a esté receu en l’an de ce compte II chappons80.

566Somme totalle de recepte de chappons LXXVIII chappons.

[Fol. 78]

567Recepte de poulles faict par ledict receveur, en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

  • 81 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

568Des cens et coustumes d’Aoye deubz chascun an le lendemain de Noël, en a esté receu pour ledit jour en l’an de ce compte comme appert en la recepte en deniers faicte cy devant, folio II, la quantité de XXXVI poulles III quars81.

  • 82 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

569Des cens et coustume de Champaubert deubz le lendemain de Noël en a esté receu pour ledit jour an de ce compte comme appert en la recepte en deniers faite cy devant, folio II, la quantité de quatre vingtz poulles et ung quartier. Pour ce IIIIXX poulles ung quart82.

[Fol. 78v]

570Des habitants des Desers que doibvent pour chascun mesnaige ayant bestes à corne une poulle, en a esté receu en l’an de ce compte la quantité de XIII poulles.

Doit certiffication.

571Somme t[ot]alle de recepte de poulles VIXX X poulles.

[Fol. 79]

572Recepte de foing faicte par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

573Cedit receveur faict icy recepte de huict arpens de prez et trois quartiers qui ont esté fauché, fené et mis en la maison en l’an de ce compte pour la provision d’icelle. Pour ce icy VIII arpens trois quartiers de prez.

Ledit receveur affirme le foing estre en la maison pour la provision d’icelle.

[Fol. 79v]

574Receptes de cuyrs faicte par ledit receveur, en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuit.

575Ce receveur faict icy recepte d’un cuyr vendu d’un beuf qui a esté tué pour les vendanges de l’an de ce compte. Pour ce icy I cuyr.

Par affirmation.

[Fol. 80]

576Recepte de linges faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, comme il s’ensuyt.

577Premier.

578Pour la part de mondit seigneur a esté receu en l’an de ce compte la quantité de trois XIIaines de draps de deulx lez. Pour ce III XIIaines draps de deux lectz.

Par certifficaiton, rend[re] en doit en la vend[ue].

579Item, deux douzaines et demie de draps de lect et demy. Pour ce II XIIaines et demie de draps de lect et demi.

580Item, cincq douzaines et trois cuverchiefz telz et quelz. Pour ce V XIIaines et III cuverchiefs.

581Item, III XIIaines de chemyses tant à hommes que femmes. Pour ce III XIIaines de chemises.

582Plus a esté receu le Xe de juillet an de ce compte ven[du] des festes de Pasques et Penthecoste :

583Draps de deux lectz XXXIIII.

584De lectz et demy XII.

585Chemises XXVII

586Cuverchiefz telz et quelz XLVIII.

[Fol. 80v]

587Recepte de bois faicte par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

588Premier.

589Ce receveur mect icy en recepte la quantité de cinquante six cordes de bois coppez es bois Rambault pour la provison de la maison. Pour ce LVI cordes de bois.

Par affirmation dudit receveur.

590Plus faict icy recepte de six milliers six cens de fagotz pris et coppez esdits bois. Pour ce VIM VIC fagotz.

[Fol. 81]

591Recepte de poissons venant des estangs et riviere appartenant à ladicte maison de Sainct Gaond, comme il s’ensuyt.

592Ce receveur ne faict icy aucune recepte de poissons venant des estangs et riviere de mondit seigneur parce qu’ils ne sont es termes de pesche. Pour ce neant.

[Fol. 81v]

593Mises de froument faicte par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

594Des froumens vendus de la recepte de l’année de ce compte, en ont esté venduz comme appert par la recepte de la vendition en deniers faicte cy devant, folio XII, la quantité de LIIII septiers XII boisseaulx.

Veu la vente du bled cy devant [il] rend [bien].

595Item, pour la despence ordinaire de la maison, tant religieulx, domesticques et autres survenants, ouvriers, vendanges et moissons, a esté mis au molin durant ladicte année de ce compte, depuis le jour sainct Jehan Baptiste cincq cens trente huict jusques à pareil jour cincq cens trente neuf comme plus amplement appert par [Fol. 82] le manuel dudit receveur où les jours et quantitez sont declarez par le menu, la quantité de IX septiers VI boisseaux froument.

  • 83 Fol. 81v.

Par affirmation dudit receveur83.

596Pour le deschiet II septiers.

597Somme totalle de mises en froument LXVI septiers II boisseaulx.

[Fol. 82v]

598Mises de mestillon faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

599Des mestillons vendus de l’année de ce compte, en a esté vendu comme appert en la recepte de la vendition en deniers faict cy devant, folio XIIII, la quantité de neant.

600Pour la despence ordinaire de la maison, tant des religieulx, domesticques, survenants, moissons que les vendanges, durant l’année de ce compte a esté mis au molin comme appert par le manuel dudit receveur où sont declarez les jours et quantitéz durant l’année de ce present compte, la quantité de XV septiers VI boisseaulx.

Par affirmation.

[Fol. 83]

601[Biffé. Pour le deschiet, neant.]

Pour ce que le [compte] en a esté faict en la maison, neant.

602Somme toute de mises en mestillon par XV septiers VI boisseaulx.

[Fol. 83v]

603Mises de soigle faictes en l’an de ce compte par ledit receveur, ainsy qu’il s’ensuyt.

604Des soigles venduz de la recepte de l’année de ce compte, en ont esté vendus comme appert par la vendition de la recepte en deniers faicte cy devant, folio XV, la quantité de LVII septiers VII boisseaulx.

Veu la vente cy devant il rend [bien].

605Pour la despence ordinaire de l’année de ce compte, tant religieux, domesticques, moissons, vendanges et autres survenants en la dicte maison, a esté mis au molin comme appert par le manuel dudit receveur où sont declarez les jours et quantitéz par le menu, la quantité de XXXI septiers II boisseaulx.

Par affirmation dudit receveur.

[Fol. 84]

606Pour le deschet II septiers.

607Somme toute de mises en seigle IIIIXX IX septiers IX boisseaulx.

[Fol. 84v]

608Mises de orge faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

609Des orges de l’an de ce compte, en a esté vendus comme appert par la vendition de la recepte en deniers faicte cy devant, folio XVII, la quantité de XV septiers IX boisseaulx.

Veu la vente cy devant il faict bien.

610Item, durant l’année de ce compte, a esté mis au molin pour mectre avec du soigle, tant pour la despence de la maison que pour les moissons et vendanges et pour nourrir les bestes, comme appert par ledit manuel du receveur où sont declairez les jours et quantitez par le menu, la quantité de V septiers XII boisseaulx.

Par affirmation.

[Fol. 85]

611Pour le deschiet I septier.

612Somme toute de mises en orge XXII septiers VI boisseaulx.

[Fol. 85v]

613Mises d’avoine faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

614Des avoines de l’année de ce compte, en a esté vendus comme appert par la recepte de la vendition en deniers faicte cy devant, folio XVIII, la quantité de CXL septiers VIII boisseaulx.

Veu la vente cy devant il faict bien.

615Item, durant l’année de ce compte a esté distribué par le menu en la maison en avoine tant à mettre au moulin avec autres grains, que pour les chevaulx des officiers, ceulx des chartiers de la moisson et vendanges d’Allemens, le cheval dudit receveur et autres survenans en ladicte maison durant ladicte année, comme plus amplement appert [Fol. 86] par le manuel dudit receveur où sont declarees les jours et quantitez d’avoine par luy distribuez, qui montent ensemble à la quantité de XII septiers V boisseaulx.

  • 84 Fol. 85v. Accolade jusqu’à la fin du chapitre.

Par affirmation dudit receveur84.

616Pour le deschiet VI septiers.

617Somme toute de mises en avene VIIXX XVIII septiers XIII boisseaulx.

[Fol. 86v]

618Mises de vin faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

619Des vins vendus de la recepte de l’an de ce compte, en a esté vendu par ledit receveur comme appert par la recepte de la vendition en deniers faicte cy devant, folio XXI, la quantité de II poinssons de vin.

Veu la vente cy devant il faict bien.

620À Mathieu de Dole et Henry de Fontaine, serviteurs de monseigneur le bailly de Bar sur Seine, a esté delivré par ledit receveur la quantité de cincquante et ung poinsson de vin pour ledit seigneur bailly, comme appert par ordonnance de madame la duchesse et de monseigneur Pineau, vicaire de mondit seigneur. Pour ce icy LI poinssons vin.

Par ordonnance de madame estant es mains de monseigneur le vicaire et quictance signee Mathieu de Doles et Fontaines.

621À maistre Jacques Belleau, argentier de messieurs les enfans de Lorraine, a esté delivré par ledit receveur la quantité de quarente poinssons et demy de vin qui ont esté menez à Paris, pour [Fol. 87] la provision de mesdits seigneurs, comme appert par quictance dudit argentier. Pour ce XL poinssons et demy de vin.

  • 85 Fol. 86v.

Par quictance85.

622À maistre Nicoles Pailliot, recteur d’Allement, pour son gros qu’il a accoustumé prendre tous ses ans, a esté livré VIII poinssons de vin.

Par quictance.

623À maistre Jehan Hubert barbier, a esté baillé comme il est de coustumes avec ses gaiges, I poinsson de vin.

Par quictance.

624Aux cordeliers et jacopins (sic) de Sezanne et Troyes, a esté aulmosné par ordonnance de monseigneur le vicaire, chascun ung poinsson de vin. Pour ce II poinssons de vin.

Par quictance.

625Item, a esté beu et despendu, tant en la maison que durant la moisson et vendanges par les religieulx, domesticques et survenuz durant l’année de ce compte, la quantité de XXXIX poinssons de vin.

Par affirmation dudit receveur.

626Pour le deschiet et ramplaise VIII poinssons.

627Somme toute de mises en vin VIIXX IIII poinsson de vin I caque.

[Fol. 87v]

628Mises de cuyr faictes par ledit receveur, ainsy qu’il s’ensuyt.

629En l’an de ce compte, a esté vendu par ledit receveur ung cuyr comme appert par la vendition en deniers faicte cy devant, folio IX. Pour ce, en mises I cuyr.

Il en fait recepte en argent cy devant.

[Fol. 88]

630Mises de linges faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

631Des linges vendus de l’année de ce compte, en ont esté vendus comme appert en la recepte de vendition de linges faicte cy devant, folio IX, la quantité de III XIInes draps de deux lects, II XIInes et demi de lect et demi V XIInes III cuverchiefs et III XIInes de chemises.

Il appert de la vente en recepte d’argent cy devant.

[Fol. 88v]

632Mises de bois faictes par ledict receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

633Premier.

634Ce receveur mect icy en mises la quantité de quarente six cordes de bois qui ont estéz coppéez es bois Rambault et bruslez en la maison, XLVI cordes de bois.

Par affirmation dudit receveur.

635Plus faict icy mises de la quantité de quatre milliers cincq cens de fagotz qui ont esté ars et bruslé en ladicte maison. Pour ce IIIIM VC fagots.

[Fol. 89]

636Mises de poissons des estangs et rivieres et rivieres (sic) de mondit seigneur faicte en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

637Ce receveur ne faict icy aulcunes mises de poissons parce que lesdit estangs et rivieres n’ont estez es termes de pesche. Pour ce icy néant.

[Fol. 89v]

638Mises de chappons faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

639Des chappons vendus des cens et coustumes de l’année de ce compte, en a esté vendu comme appert par la recepte en deniers de venditions, de chappons faicte cy devant, folio XI, la quantité de LXVIII chappons.

Veu la vente cy devant en recepte, il faict bien.

640Item, en recepvant les cens et coustume de Champaubert et Oye, a esté mengé par les officiers de mondit seigneur la quantité de VI chappons.

Par affirmation.

641Somme toute de mises en chappons : LXXIIII chappons.

[Fol. 90]

642Mises de poulles faictes par ledit receveur en l’an de ce compte, ainsy qu’il s’ensuyt.

643Des poulles vendues des cens et coustumes de Champaubert et Oye et des bourgeoisies dudit Champaubert et des Desers, en ont esté vendus comme appert par la recepte de la vendition en deniers faicte cy devant, folio XII, la quantité de IIIIXX XIII poulles.

Veu la vente cy devant en recepte il en fict bien.

644Item, en recepvant lesdits cens et coustumes, les officiers de mondit seigneur en ont mangé la quantité de IX poulles.

Par affirmation dudit receveur.

645Somme toute de mises en poulles : CII poulles.

646La recepte totale en deniers est XIICLXVI l. VI s. IIII d. ob. t. et la despence en deniers est XIIIIC LIX l. VII s. tournois. Ainsy est deu audit receveur, IXXX XIII l. VII d. ob. t.

[Fol. 90v]

647La recepte totalle de froument est LXVII septiers XII boisseaulx.

648La mise est de LXVI septiers II boisseaulx.

649Ainsy doibt ledit receveur, I septier X boisseaulx froument, à luy apreciez à V s. III d. le boisseau, vallant la somme de VI l. XVI s. VI d. t..

650La recepte totalle de mestillon est XIII septiers III boisseaulx.

651La mise est XV septiers VI boisseaulx.

652Ainsi est deu audit receveur, II septier III boisseaulx.

653La recepte de seigle totalle est IIIIXX XII septiers IX boisseaulx.

654La mise est IIIIXX X septier IX boisseaulx.

655Ainsi doibt ledit receveur II septiers, à luy apreciez à IIII s. t. le boisseau, vallant VI l. VIII s.

656La recepte totalle d’avene est VIIXX XVII septiers XV boisseaulx.

657La mise est VII XX XVIII septiers XIII boisseaulx.

658Ainsi est deu audit receveur, XIIII boisseaulx.

659La recepte totalle d’orge est XXV septiers I boisseaulx.

660La mise est XXII septiers VI boisseaulx.

661Ainsy doibt ledit receveur II septiers XI boisseaulx, à luy apreciez III s. t. le boisseau, vallant VI l. VII s.t.

[Fol. 91]

662La recepte totalle de vin est VIIXX XIIII poinssons.

663La mise est de VIIXX VIIII poinssons I cacque.

664Ainsy doibt ledit receveur IX poinssons I cacque qui sont demeurez en la maison.

665La recepte totalle des chappons est LXXVIII chappons.

666La mise est LXXIIII chappons.

667Doibt IIII chappons apreciez le tout à la somme de X s. t.

668La recepte totale de poulles est VIXX X poulles.

669La mise est CII poulles.

670Doibt XXVIII poulles apreciez à XVIII d. piece, vallant XLII s. t.

671Somme toute desdites apréciations XXII l. III s. VI d. t.

672Et il luy est deu en argent cy devant IXXX XIII l. VII d. ob.

673Somme toute qui luy est encores deu VIIIXX X l. XVIII s. ob.

674Ce present compte a esté veu, oy, cloz et arresté par les auditeurs soubz signez en la maison de monseigneur le vidame vicaire de monseigneur de Reims, et sera tenu le receveur acquiter Loys monseigneur de Lorraine de toutes mises à luy allouées sauf tout droit. Faict le IXme jour de janvier l’an mil cincq cens trente neuf.

675Pineau, Grossaine, de Perthis, Balavoyne.

676Gerard. Doulces. Beguin.

677[Folios blancs]

Haut de page

Notes

1 En marge du paragraphe biffé, fol. 3.

2 Fol. 4

3 Accolade pour cette entrée et les trois suivantes.

4 Fol. 7v.

5 Accolade jusqu’au bas de la page.

6 Accolade sur quatre pages, jusqu’à la 10e somme.

7 Accolade sur quatre pages, jusqu’à la 12e somme.

8 Accolade sur cinq pages, jusqu’à la 13e somme.

9 Accolades avec les deux entrées suivantes.

10 Fol. 24v.

11 Correction de « vendry ».

12 Correction de « vendry ».

13 Une accolade à gauche du texte principal relie toute cette rubrique à cette mention.

14 Accolade avec la seconde entrée.

15 Accolade avec toutes les entrées du chapitre ; la dernière entrée a cependant un commentaire malgré l’accolade générale.

16 Accolade avec l’entrée suivante.

17 Lacune du texte, le mot est restitué.

18 Fol. 54.

19 Accolade avec les entrées suivantes du chapitre.

20 Accolade avec les entrées suivantes du chapitre.

21 Fol. 57. Accolade avec les autrers entrées du chapitre.

22 Accolade avec les autres entrées du chapitre.

23 Accolade avec les autres entrées du chapitre.

24 Fol. 60v.

25 Fol. 61v.

26 Note marginale fol. 63. Accolade avec les autres entrées du folio.

27 Paragraphe biffé.

28 Note marginale fol. 64. La lecture du dernier mot est très hypothétique ; le verbe « plévir » signifie « s’engager à », « promettre », « garantir »… et peut ici renvoyer à une mise aux enchères prochaine des dîmes dont il est question, un nouveau fermier s’engageant auprès du prieuré.

29 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

30 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

31 Tout ce paragraphe est complètement biffé, au point de rendre le nombre de setiers de métillon illisible.

32 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

33 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

34 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

35 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

36 Fol. 67v.

37 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

38 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

39 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

40 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

41 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

42 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

43 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

44 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

45 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

46 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

47 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

48 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

49 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

50 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

51 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

52 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

53 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

54 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

55 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

56 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

57 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

58 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

59 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

60 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

61 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

62 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

63 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

64 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

65 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

66 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

67 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

68 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

69 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

70 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

71 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

72 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

73 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

74 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

75 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

76 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

77 Accolade jusqu’au bas de la page.

78 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

79 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

80 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

81 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

82 Ce paragraphe porte une biffure oblique en son début, qui ne raye pas l’ensemble du paragraphe.

83 Fol. 81v.

84 Fol. 85v. Accolade jusqu’à la fin du chapitre.

85 Fol. 86v.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marion Chevallot, « Compte du prieuré de Saint-Gond, juin 1538 - juin 1539 »Comptabilités [En ligne], 13 | 2020, mis en ligne le 30 septembre 2020, consulté le 21 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/comptabilites/4807

Haut de page

Auteur

Marion Chevallot

Université de Reims Champagne-Ardenne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IRHiS - Institut de Recherches Historiques du Septentrion
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search