Navigation – Plan du site

Editorial du numéro 36

Editorial of issue 36
Éditorial do número 36
Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry

Texte intégral

  • 1 Les premières plus nombreuses que les seconds;qui peuvent se connecter d'un même site, notamment le (...)
  • 2 Les "creux" principaux se situant en juillet, période de congés à la fois en Europe et au Brésil.

1Comme Confins le fait périodiquement, nous tenons ses lecteurs au courant de l'évolution de son lectorat, sous forme graphique. La courbe de son évolution depuis son premier numéro, en 2007 (figure 1) montre que tant le nombre de visites et de visiteurs1 que de pages vues continue à croitre, au-delà des variations saisonnières liées aux périodes de vacances2 des pays d'où se connectent ses lecteurs.

Figure 1 Nombre de visites, de visiteurs différents et de pages vues depuis la création de Confins

Figure 1 Nombre de visites, de visiteurs différents et de pages vues depuis la création de Confins

Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins

2L'Europe et le Brésil sont les principaux pays d’où proviennent les connexions sur le site de la revue, ce qui est bien normal pour une revue franco-brésilienne, mais on notera qu'outre ces deux pays la revue a de plus en plus de lecteurs aux États-Unis, en Allemagne, au Portugal et, plus récemment, en Chine (figure 2): il semble que les « brésilianistes » de ces trois pays aient fait de la revue une de leurs sources d'information. En juin plus de pages ont même été lues – après le Brésil (39 284) – par des internautes venus d'Allemagne (36 570) et d'Argentine (8 630) que de France (7 671).

Figure 2 Principaux pays d'origine des consultations de Confins

Figure 2 Principaux pays d'origine des consultations de Confins

Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins

3Grâce en grande partie à ces lecteurs étrangers, Confins se classe bien parmi les revues de la plateforme Journals.OpenEdition qui ont des champs scientifiques semblables au sien, derrière Cybergeo, mais à peu près au même niveau que les principales revues de la géographie française, Échogéo et Géocarrefour (figure 3).

Figure 3 Confins parmi quelques revues de la plateforme Journals.OpenEdition

Figure 3 Confins parmi quelques revues de la plateforme Journals.OpenEdition

Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins

4Ce numéro 36 comprend, outre le dossier « Images plurielles de la ville, XIXe-XXIe siècles », quatorze articles que l'on peut regrouper en quatre groupes. Le premier porte sur les rapports entre les mutations technico-économiques, les politiques publiques et les territoires. Rita de Cássia Ariza da Cruz les analyse dans « Développement inégal et tourisme au Brésil », Gabriel de Araujo Mhereb et Luiz Antonio C. Norder dans le cas de « L'aviation agricole au Brésil: contexte et caractérisation », Marilia Araujo Roggero, Luciana Ziglio et Marina Miranda pour celui de la « Vulnérabilité socio-environnementale, analyse de la situation sanitaire et des indicateurs: implications pour la qualité de la vie dans la commune de São Paulo », Nádia Gilma Beserra de Lima et Emerson Galvani dans « Interactions des attributs climatiques dans les mangroves de la côte sud de São Paulo et leurs relations avec les contrôles climatiques », tandis que Sami Ben Fguira et Mongi Belarem se demandent « Quel avenir pour le logement social en Tunisie ? ».

5Le deuxième groupe s'intéresse aux conflits territoriaux, à commencer par « Territoires en conflit en Amazonie brésilienne: riverains et paysans contre l'hydroélectricité et l'agroalimentaire », de Ricardo Gilson da Costa Silva, Luís Augusto Pereira Lima et Francilene Sales da Conceição. Deux autres articles se placent dans une perspective comparatiste, conformément à la déclaration d'intention qui figure sur la page d'accueil de la revue (https://journals.openedition.org/​confins/​index.html ), « Les articles portent sur des sujets brésiliens, français ou autres, avec une préférence donnée aux articles comparatifs et aux articles de Brésiliens sur l’Europe ». Maria Madalena Aguiar Cavalcante et Antoni Francesc Tulla Pujol le font dans « Centrales hydroélectriques et le (ré)aménagement du territoire: une comparaison entre les populations d'Amazonie (Brésil) et celles des montagnes de Catalogne (Espagne) » et Sergio Torres Moraes dans « Zones urbaines inondables, perspectives de gestion dans les contextes français et brésilien ».

6Un troisième groupe s'attache aux relations entre minorités et territoires, le premier lui aussi par une analyse parallèle entre Brésil et France, « Les spatialités homosexuelles masculines comme constituantes de l’urbanité: analyse historique comparative entre São Paulo et Paris en 1995 et 2016 », de Vinicius Santos Almeida, le second sur « Les ethnoconnaissances botaniques des Paiterey et les repercussions dans le territoire: une préalable analyse dans le Village Paiter da Linha 09 – Terre Indigène Sete de Setembro », de Tássia Karina Alexandre de Medeiros, Adnilson de Almeida Silva, Gasodá Wawaeitxapôh Suruí,Isaac Costa Araújo Filho et Nicolas Floriani.

7Les articles du quatrième groupe ont en commun d'explorer les confins (c'est bien le moins dans une revue qui porte ce titre) et les frontières des connaissances, « À la recherche d'une rupture de la totalité: frontières nationales dans l'espace-temps », de Juliana Siqueira, « Notes théoriques pour l'étude de la peur par la géographie », D'Hiram de Aquino Bayer et Eugênia Maria Dantas, « Faut-il renouveler le regard sur les franges périphériques des villes du Sud ? Le cas des périphéries brésiliennes », d'Eugênia Viana Cerqueira et « Modélisation graphique de la préhistoire du Rio Grande do Sul: sites archéologiques amérindiens, cultures et temporalités », de Danilo Alexandre Galhardo, Juliana Aparecida Rocha, Luz Zago, Thiago Moraes Passos et David Lugli Turtela Pereira.

8Le dossier « Images plurielles de la ville, XIXe-XXIe siècles », coordonné par Fernanda Padovesi Fonseca, Eliane Kuvasney et Damien Petermann s'ouvre, après leur présentation, par une introduction au dossier rédigée par les membres du Groupe Imago, à l'origine du colloque dont certaines communications ont donné lieu aux textes du dossier: « Repenser la ville : la construction des identités urbaines à travers la publicité touristique », de Julie Manfredini, « Conjuguer singularité et conformité pour se positionner sur le marché international de l'urbain. Confluence et le renouvellement de l'image de Lyon », de Matthieu Adam et Georges-Henry Laffont, « Le city branding à l'épreuve de l'alternance politique à travers l’exemple stéphanois », de Giovanni Sechi, « Façonner un lieu dans la ville et une singularité de la marque urbaine : exemple des usages des images photographiques dans le quartier de la Mouraria à Lisbonne » de Jacques Galhardo, « Représenter la Polis. Athènes vue, dessinée et imaginée (1834-1962) », de Dimitra Kanellopoulou et « Qualifier la ville pour les piétons - un thème historique et un défi actuel pour la municipalité (São Paulo) », de Katia Canova. Si les approches sont semblables, on voit qu'ici aussi les comparaisons sont la règle puisque les lecteurs voyageront constamment dans ce dossier entre France et Brésil, en passant par le Portugal et la Grèce.

9Le voyage se poursuit, avec la rubrique Images commentées, à Cancun (Mexique), et avec les comptes rendus dans les « Arenas Amazonicas » puis, avec plusieurs livres des editions Quae, dans les pays, sur plusieurs continents, où se cultivent le manioc, le sorgho et le palmier à huile.

10Bonne lecture à toutes et tous

Haut de page

Notes

1 Les premières plus nombreuses que les seconds;qui peuvent se connecter d'un même site, notamment les bibliothèques universitaires

2 Les "creux" principaux se situant en juillet, période de congés à la fois en Europe et au Brésil.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1 Nombre de visites, de visiteurs différents et de pages vues depuis la création de Confins
Crédits Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins
URL http://journals.openedition.org/confins/docannexe/image/14694/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 48k
Titre Figure 2 Principaux pays d'origine des consultations de Confins
Crédits Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins
URL http://journals.openedition.org/confins/docannexe/image/14694/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Titre Figure 3 Confins parmi quelques revues de la plateforme Journals.OpenEdition
Crédits Source: Statistiques de: journals.openedition/Confins, https://logs.openedition.org/​awstats.pl?config=confins
URL http://journals.openedition.org/confins/docannexe/image/14694/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry, « Editorial du numéro 36 », Confins [En ligne], 36 | 2018, mis en ligne le 28 juillet 2018, consulté le 24 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/confins/14694

Haut de page

Auteurs

Hervé Théry

Articles du même auteur

Neli Aparecida de Mello-Théry

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • OpenEdition Journals