Navigation – Plan du site

Editorial du numéro 37

Editorial of issue 37
Éditorial do número 37
Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry
Cet article est une traduction de :
Editorial do número 37

Texte intégral

1Le titre de notre revue franco-brésilienne, Confins, a été choisi parce qu'il désigne, par le même mot dans les deux langues, un fait géographique qu'il nous a paru intéressant de souligner: c'est souvent en marge, aux confins, tant des territoires que des domaines scientifiques, que se produisent les innovations les plus prometteuses. Pour poursuivre cette réflexion il nous a paru aujourd'hui utile d'explorer les synonymes, les antonymes et les connotations du mot dans les deux langues, le français et le portugais. Pour une fois les deux éditoriaux de ce numéro ne seront donc pas la traduction fidèle l'un de l'autre puisque l'éventail linguistique des mots apparentés n'est pas le même dans les deux langues, et nous incitons donc nos lecteurs à les lire tous les deux.

Traductions de « Confins »

Français-Portugais

2En français, la définition la plus fréquente et la plus consensuelle de « confins » est « extrémités d'un territoire, limites d'une propriété, d'un domaine ». Ses synonymes sont (en ordre alphabétique) bord, bordure, borne, contour, côté, extrémité, fin, frontière, limite, lisière, orée, périphérie, pourtour, terminus, et ses antonymes : centre, intérieur, milieu, nombril, proximité. De cette liste se dégage déjà un certain nombre de connotations que nous avons voulu explorer, utilisant pour cela un site (Reverso Context, https://cps.reverso.net) qui non seulement traduit les mots qui lui sont indiqués mais de plus les situe dans le contexte de citations dans les deux langues.

3Ayant soumis à ce site le mot « confins », nous avons obtenu une série de citations dont nous avons retenu quelques-unes parmi les premières apparues en réponse à notre demande, d'abord pour des traductions entre français, portugais et anglais (puisque ce sont les trois langues dans lesquelles sont rédigés les résumés de tous nos articles), dans cet éditorial du français au portugais, puis du français à l'anglais, dans l'éditorial parallèle à celui-ci du portugais au français puis du portugais à l'anglais.

Français-Portugais

4La première citation a un sens strictement géographique mais déjà des connotations géopolitiques : « la région la plus sensible et explosive des confins de notre continent / a região mais sensível e inflamável dos limites do nosso continente ».

5La seconde montre bien que la notion de confins est indépendante de l'échelle : « Elle s'étend de l'échelle subatomique aux plus lointains confins du cosmos / Ela estende-se da escala subatômica até os confins mais extremos do cosmos ». Avec la troisième on passe déjà dans un registre plus figuré et l'on note que la traduction portugaise n'utilise pas le mot confins : « Aux confins sombres de la vie / Até ao extremo da vida ».

6Les deux dernières que nous avons retenues ont une connotation légèrement péjorative : « Un petit avant-poste lugubre aux confins du Saint Empire / Um pequeno reduto deprimente à margem do Sagrado Império Romano » et « Depuis les confins d'un bureau / a partir dos confins de um cubículo ». Ce n'est évidemment pas la connotation que nous voulons donner à la revue qui est tout sauf confinée, étant au contraire largement ouverte à tous les vents du monde.

Français-Anglais

7Avec les traductions vers l'anglais apparaît toute une série de synonymes de connotations différentes. La première citation traduit « confins« par « border » c'est-à-dire « frontière » : « Ce territoire s'étend de Villefranche de Conflent aux confins de l'Andorre / This territory extends from Villefranche de Conflent to the borders of Andorra ». La seconde, dont le texte français apparaissait déjà dans le couple français-portugais, opte pour le mot « reaches » : «Elle s'étend de l'échelle subatomique aux plus lointains confins du cosmos / It extends from the subatomic scale to the farthest reaches of the cosmos ». La troisième est la seule à utiliser le mot anglais proche du mot « confins », et elle inclut l'idée de limites strictes, de confinement : « Juste dans les confins de la loi / Just within the confines of the law ».

8Les quatre suivantes ont en commun d'insister sur le côté éloigné des confins, en utilisant synonymes différents : « Notre histoire commence aux confins du golfe du Mexique. / Our story begins in a remote corner of the Gulf of Mexico », « Ce système est aux confins de la galaxie. / That system is on the very rim of the galaxy », « Toutes deux sont aux confins du monde habité / They lie on the far edge of the inhabited world », « Un monde perdu aux confins de la ténébreuse zone interdite. / A mysterious world in the darkest depths of the Forbidden Zone ». La dernière, en revanche, met en avant la proximité, le contact, ce que le mot confins évoque en effet : « Le Moyen-Orient se situe dans les confins de l'Union européenne. / The Middle East is the European Union's neighbour ».

9Décidément, le titre que porte la revue est réellement polysémique, et plutôt bien adapté à son contenu…

Le numéro 37 de Confins.

10Ce numéro s'ouvre sur une étude d'échelle planétaire, où Cathy Chatel étudie « Les 32 plus grandes agglomérations du monde : comment l’urbanisation repousse-t-elle ses limites ? ».

11Il se poursuit par deux articles traitant de questions alimentaires, « Indications géographique et fromages artisanaux : cadre légal et défis d’une politique pour ce segment au Brésil » de Benedito Ely Valente da Cruz et Rosangela Aparecida Medeiros Hespanhol et « L'urbanisation contemporaine en Amazonie brésilienne : marchés alimentaires, ménages multisites et moyens de subsistance des ribeirinhos » de Tatiana Schor, Gustavo S. Azenha, Estevan Bartoli (cet article est – exceptionnellement – en anglais, “Contemporary urbanization in the Brazilian Amazon: food markets, multisited households and ribeirinho livelihoods”).

12Restant sur les fleuves amazoniens, Viviane V. de V. Amanajás traite de « La pêche et le profil socio-économique des pêcheurs artisanaux de la frontière nord brésilienne : la communauté de pêcheurs d'Oiapoque, Amapá ». Les questions environnementales sont ensuite au cœur des préoccupations d'Amanda Machado de Almeida et Eduardo Vedor de Paula, avec « Les zones de préservation permanentes des sommets : les changements dans la législation brésilienne et leurs différentes interprétations »

13Revenant sur un passé récent, Aruanã Antônio dos Passos et Nair Sanzovo Pivatto mettent ensuite un rapport « Connaissance de l'espace et de la colonisation régionale: constitution territoriale et expéditions géographiques au sud-ouest du Paraná ». Les deux derniers articles sont consacrés à la climatologie, « Événements de précipitations extrêmes : identification et analyse du bassin hydrographiques du Jundiaí, São Paulo », de Junior Ruiz Garcia, Bruno César Brito Miyamoto et Alexandre Gori Maia, puis « Les types de climats annuels au Brésil: une application du classement de Köppen de 1961 à 2015 », de Vincent Dubreuil, Karime Pechutti Fante, Olivier Planchon et João Lima Sant'anna Neto.

14Sous le titre « Fernand Verger, les pieds dans la slikke et la tête dans les étoiles » qui nous semble bien résumer les deux pôles principaux de sa carrière, nous rendons ensuite hommage à ce grand géographe et professeur, qui vient de nous quitter.

15Le dossier de ce numéro 37, coordonné par Helen Gurgel et Anne-Elisabeth Laques, est consacré à « Géographie, santé et environnement : une approche de la complexité des questionnements actuels en santé ». Présenté par les deux coordinatrices dans deux introductions, l'une en français l'autre en portugais, il traite successivement de:

  • « Géographie et santé : quels sont les enjeux ? Histoire, thèmes et défis »

  • « Raisonnement géographique et les complexes pathogènes actuels : analyse comparative de la dengue et de la leishmaniose cutanée américaine »

  • « Inégalités dans la mortalité infantile dans la municipalité de São Paulo : à la recherche du meilleur indicateur »

  • « La durabilité socioculturelle et la santé dans les territoires (re) construits par les projets hydroélectriques en Amazonie : le cas de Belo Monte »

  • « Apports de la combinaison d’images satellites optique et RADAR dans l’étude des maladies à transmission vectorielle : cas du paludisme à la frontière Guyane française – Brésil »

  • « Relations entre le climat et la santé : le cas de la dengue dans l'État de Rio Grande do Sul pendant la période de 2007 à 2017 »

  • « Observer la Terre pour appréhender spatialement les inégalités de santé : regard historique et prospectif sur l’utilisation de la télédétection dans le domaine de la santé »

16Deux groupes d'images commentées ont en commun, bien que traitant de thèmes extrêmement différents, de partir du traitement de données pour produire des graphiques et des cartes significatives et frappantes: Rúbia Gomes Morato sur « Profil et perception des géographes brésiliens sur leur formation et leurs conditions de travail » et Ronaldo Barros Sodré sur « Le nouveau cangaço dans le Maranhão ».

  • 1 Le compte rendu d'Eduardo Paulon Girardi représente son point de vue. En tant qu'éditeurs de Confin (...)

17Enfin, dans la section de comptes rendus, Christian Girault présente dans « Une nouvelle traversée de l’Amazonie brésilienne : les riches apports des recherches de terrain » l'ouvrage de François-Michel Le Tourneau, Amazonie brésilienne. Usages et représentations du territoire et Eduardo Paulon Girardi, dans « Une nouvelle édition de l'Atlas do Brasil, disparités et dynamiques », celui d'Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry Atlas do Brasil. Disparidades e dinâmicas do território1.

18Bonne lecture à tous.

Haut de page

Notes

1 Le compte rendu d'Eduardo Paulon Girardi représente son point de vue. En tant qu'éditeurs de Confins, nous le publions, en tant qu'auteurs de l'Atlas nous en sommes honorés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry, « Editorial du numéro 37 », Confins [En ligne], 37 | 2018, mis en ligne le 06 octobre 2018, consulté le 21 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/confins/14946

Haut de page

Auteurs

Hervé Théry

Articles du même auteur

Neli Aparecida de Mello-Théry

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • OpenEdition Journals