Navigation – Plan du site
Resenhas

Passion Brésil, journal de voyage chanté

Paixão Brasil, diário de viagem cantado
Passion Brazil, travel diary in songs
René Somain

Texte intégral

  • 1 Voir l'article enthousiaste de Bruno Frappat (qui fut rédacteur en chef du "Monde" puis de "La Croi (...)
  • 2 "Passion Brésil de l’enchantement à la résistance" ainsi que l'écoute de deux chansons du CD sur ht (...)

1Frédéric Pagès a célébré les quarante ans de sa relation avec le Brésil par un concert, le 22 novembre à Paris1, au cours duquel il lancé un CD où il évoque en chansons le Brésil vibrant qui l’a conquis et quelques figures fortes qui l’ont marqué, mais aussi les ombres et les contradictions d’une nation qui doit aujourd’hui faire face à une épreuve redoutable2.

2La « 4e de couverture » du CD en indique l'esprit :

« J'ai voulu célébrer 40 ans de ma relation passionnelle avec le Brésil en donnant de nouvelles versions des chansons et récits que ce pays m'a inspirés. De São Paulo à l'Amazonie, de Rio de Janeiro aux lointains du Minas Gerais, enregistré avec certains des meilleurs instrumentistes et arrangeurs de cette nation folle de musique, c'est un voyage chanté dans ce pays-continent séducteur en diable, pays vibrant, pays-poème, cruel et caressant. Frédéric Pagès ».

3Les 13 chansons du disque retracent les multiples voyages de Fréderic Pagès d'un bout à l'autre du Brésil. Les paroles (pour certaines traduites en portugais) et des commentaires sont disponibles dans le livret qui accompagne le CD, illustré par des images qui évoquent la literatura de cordel.

4Le parcours commence avec son premier contact avec le pays, en 1979 (1. Cargo Mixte): Rio (2. Cristo Redentor), le sertão du Nordeste (3. Café Poussière), São Paulo (4. Planète São Paulo 1 et 5. Planète São Paulo 2), ses plage (6. La Crise mondiale de l'énergie et 7. C'est une île), l'Amazonie (8. Apokaos Amazonie et 9. Debout dans l'averse lente). Bahia (10. Ônibus Rio-Bahia), le Minas Gerais (11. Minas).

5Le Minas Gerais est spécialement cher au cœur de Fréderic Pagès car il y vit désormais une partie de l'année, et il trouve les mots justes pour décrire ce Brésil si éloigné des clichés trop répandus sur ce pays.

« Le Minas Gerais est ma région d'attache au Brésil. Loin de l'exubérance de Rio ou de l'animation communicative de Salvador de Bahia, on est dans une forme d'intériorité plutôt méditative. Dans la campagne profonde, on sent parfois comme une sacralisation du quotidien, les gestes les plus humbles deviennent rituels et, à certaines heures, on croirait que le paysage lui-même, dans sa beauté solennelle, prie. Psaumes d'action de grâce mais aussi prières pour les âmes errantes car ce calme apparent voile parfois la mémoire de drames terribles où le désir fou a défié cette religiosité omniprésente et où la soif de vengeance a alimenté bien des tragédies. Reste le charme puissant d'une terre aux saveurs fortes, environnée de mystère ».

6Le disque se clôt sur une évocation de Marseille (12. Marseille, Brasil) car selon Frédéric Pagès « il y a comme une parenté entre Marseille la métisse et le Brésil où toutes les cultures entrent en fusion ». Et un « bonus » inattendu, une bossa nova composée par Frédéric Pagès sur un texte de Victor Hugo (13. Elle vient de ce Brésil).

7Il s'en explique dans le livret :

« J'avais repéré depuis longtemps ce poème où Victor Hugo semble bien raconter par allusions sa passion mouvementée pour une très jeune Brésilienne. J'ai tenté après d'autres de retrouver la trace de cette jeune personne que le poète aurait sans doute croisée lors d'un voyage en Suisse, car il n'est jamais allé au Brésil où il était pourtant très populaire. Peut-être a-t-il rêvé toute cette histoire à partir d'une conversation fugitive ou d'un simple regard ? Il reste que Victor Hugo suggère bien cette beauté insolente, cette séduction insouciante de l'effet qu'elle produit et, dans le même temps, la tristesse de cette adolescente qui affronte une situation qui n'est pas de son âge. Toutes choses qui pourraient bien être d'une jeune brésilienne du 19° ou du 20° siècle ou même plus près de nous encore ... J'ai mis ce poème en musique en 2002, lors du bicentenaire de la naissance de Victor Hugo, à l'occasion duquel j'ai fait une tournée au Brésil avec Xavier Desandre-Navarre. C'est Mauro Rodrigues qui a fait l'arrangement. Et c'est Juarez Moreira, mineiro lui aussi, une des plus belles guitares du Brésil, avec qui j'ai également une longue histoire musicale, qui emmène cette bossa atypique ».

  • 3 12 € + frais de port ( 3 € pour la France, par exemple, en envoi suivi).

8Le CD n'est pas disponible en version électronique, parce que c'est un objet à la fois musical, graphique et littéraire, dont les illustrations et le livret font intégralement partie. Il n'est donc pas distribué dans le commerce, mais on peut se le procurer en écrivant à l'adresse suivante : legrand.babyl@gmail.com3.

Haut de page

Notes

1 Voir l'article enthousiaste de Bruno Frappat (qui fut rédacteur en chef du "Monde" puis de "La Croix" et est aujourd'hui chroniqueur à son plaisir) dans "La Croix" de vendredi dernier:"De la chanson, de la danse, des morceaux de joie" (https://www.la-croix.com/Debats/Chroniques/chanson-danse-morceaux-joie-2019-11-29-1201063449?fbclid=IwAR06m0xTmn29OpKNSCzo4NPj4bHb0bxDSPxis1p45MEsFvpvzOEWY6keX68 ).

2 "Passion Brésil de l’enchantement à la résistance" ainsi que l'écoute de deux chansons du CD sur https://www.youtube.com/channel/UCUTopBGe-orcOo87BEI1QYw

3 12 € + frais de port ( 3 € pour la France, par exemple, en envoi suivi).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

René Somain, « Passion Brésil, journal de voyage chanté », Confins [En ligne], 42 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 27 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/confins/23448

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • OpenEdition Journals