Navigation – Plan du site

Editorial du numéro 45

Editorial of issue 45
Éditorial do número 45
Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry
Cet article est une traduction de :
Editorial do número 45

Texte intégral

1Ce numéro 45 de notre revue est publié à un moment où la pandémie du Covid-19 perturbe tragiquement les activités de toute la planète : en cette fin du mois de mai 2020 la France commence à peine à sortir du confinement mais le Brésil est encore en phase d'expansion du virus et compte plus de 1 000 morts par jour (un chiffre probablement sous-estimé). Nous ne pouvions manquer d'en tenir compte et nos lecteurs verront que nous avons voulu faire notre part – en tant que géographes – à la recherche sur ce phénomène dramatique et consacré un mini-dossier exceptionnel aux aspects territoriaux de cette expansion. Ses auteurs montrent que le virus se propage particulièrement au long d’axes privilégiés, ceux du transport routier dans le Sud et des transports fluviaux en Amazonas et dans certains quartiers – pas n’importe lesquels – de Fortaleza.

2Le confinement n'a toutefois pas interrompu le fonctionnement de la revue, il semble même avoir donné aux auteurs un peu de temps pour l'écriture et nous avons reçu un flux inhabituel de propositions d'article, nous en avons actuellement plus de 100 en cours d'évaluation ou de publication et avons donc décidé, cette année encore, de publier un cinquième numéro pour répondre à cette demande.

  • 1 Voir « Trinta anos de pesquisa amazônica: homenagem a Bertha Becker », Confins 18 | 2013, http://jo (...)
  • 2 Voir dans ce numéro le compte-rendu que Guilherme Ribeiro consacre à plusieurs de ses livres récent (...)

3Il nous a donné aussi le loisir de réviser la liste de nos comités, en particulier le comité stratégique. Il nous fallait de toute façon y remplacer la regrettée Bertha Becker, qui nous a quittés il y a quelques années1, et Marie-Eugénie Cosio, qui exerce désormais d'autres fonctions. Nous avons invité à le rejoindre, et avons le plaisir d'y accueillir, Paul Claval, Professeur émérite à Sorbonne Université, qui était déjà membre actif de notre comité éditorial (et qui y reste)2. Y entre également Olivier Compagnon, professeur d’histoire contemporaine à l'Université Sorbonne Nouvelle, ex-directeur du Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CNRS/Paris 3) et ex-directeur de l’IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique latine).

4La liste du comité de rédaction a également été mise à jour, accueillant de nouveaux collègues et y incluant les membres du comité junior qui ont été les plus actifs ces dernières années. Une liste mise à jour de ses membres est disponible sur le site de la revue, https://journals.openedition.org/​confins/​34

5Toujours à propos du fonctionnement de la revue, nous profitons de l'occasion pour préciser les référencements dont elle bénéficie du fait de son appartenance à OpenEdition. Sa politique de référencement a été d’intégrer les contenus d'OpenEdition Journals (et d'OpenEdition Books) dans des projets de référencement tourné vers des communautés scientifiques spécialisées (Mir@bel), nationales (JournalTocs ou EZB) ou s'adressant à la communauté scientifique tout entière (DOAJ et DOAB).

6Toutes les revues d'OpenEdition Journals (et donc Confins) sont référencées les bases suivantes : Directory of Open Access Journals (DOAJ), pour les revues en Open Access ou Open Access Freemium, Base (Bielefeld Academic Search Engine), EZB (Elektronische Zeitschriftenbibliothek - Allemagne), Google Scholar, Journal TOCs (Royaume Uni), Mir@bel (Sciences Po Lyon, Sciences Po Grenoble et la Bibliothèque Diderot de Lyon - France), Sudoc (France), Isidore (France), OpenAIRE (Europe) et WorldCat (OCLC)

7OpenEdition assure en outre l’intégration dans les outils utilisés en bibliothèque et passe des accords avec les acteurs de l’industrie de l’information scientifique. Ces accords permettent aux publications d'OpenEdition Journals et d'OpenEdition Books d’être « moissonnées » et référencées dans les outils utilisés par les bibliothèques : AtoZ (EBSCO), 360 Core (Serials Solutions), SFX (Exlibris), LinkSolver (Ovid), EBSCO Discovery Service, Summon (Proquest) et Primo Central (Exlibris)

8En outre Confins est référencée sur les bases suivantes :

9ERIH PLUS, l'index européen de référence pour les sciences humaines et sociales

10- LIBRARY HUB DISCOVER, qui réunit les catalogues des principales bibliothèques britanniques et irlandaises

11- ULRICHSWEB, un répertoire international de périodiques qui recense plus de 300 000 titres de périodiques

12- ANCP, le catalogue italien des périodiques appartenant aux bibliothèques italiennes adhérant au catalogue

13- ROAD (Directory of Open Access Scholarly Resources), un service offert par le Centre international de l'ISSN avec le soutien du secteur de la communication et de l'information de l'UNESCO.

14- CROSSREF, le registre des DOI (identifiant d'objet numérique) qui permet l'identification des objets numériques, des articles et les revues académiques en ligne.

15Toutes ces informations figurent sur le site à la rubrique « Sobre/À propos » : https://journals.openedition.org/​confins/​126

16Ce numéro se caractérise par l’importance du « terrain », une notion capitale pour la géographie et en particulier pour celle que promeut Confins. Cela se vérifie dans toutes ses rubriques car elles valorisent soit la perspective des paysages et des hommes qui les transforment, soit les processus qu’on peut apercevoir et connaitre de ces différents terrains. Les terrains aident à démontrer et prouver nos hypothèses et à mieux connaitre les personnes qu’y habitent.

17Cela apparait dans les articles par la diversité des terrains étudiés, puisque les huit textes se répartissent dans quatre des cinq régions qui forment le Brésil, donc toutes sauf le Nordeste (cette fois et dans cette rubrique, il est bien présent dans les autres). Les lecteurs pourront donc parcourir d’abord le Nord, avec « Trajectoires de déforestation et d’usages du sol dans une région de culture de palmiers à huile en Amazonie orientale », de César Teixeira Donato de Araújo, Eraldo Aparecido Trondoli Matricardi et Lívia de Freitas Navegantes-Alves.

18Le Sudeste vient ensuite avec « Cartographie de la vulnérabilité socio-spatiale : analyse intégrée entre vulnérabilité sociale et susceptibilité aux inondations dans un bassin versant urbanisé de São Paulo », de Iury Tadashi Hirota Simas et Cleide Rodrigues. Et « Contre-rationalité dans le centre de Campinas : survivance des travailleurs de l'alimentation face à l'imposition de la planification stratégique », de Livia Cangiano Antipon.

19Nous allons plus au sud avec « Formes de relief dans le bassin de la rivière Ibicuí, Rio Grande do Sul, obtenues par classification topographique automatisée », de Romario Trentin et Luís Eduardo de Souza Robaina et « Photographies, récits et mémoires sur le lieu, le paysage et l'usage du sol de la zone de protection de l'environnement rota do sol, Rio Grande do Sul », de Gabriela Vitória de Oliveira. Et nous terminons le tour du Brésil dans le Centre-Ouest avec « Coût de la légalité de l'exploitation forestière dans l'État du Mato Grosso: mise en œuvre de la gestion forestière », d’Alessandra Maria Filippin dos Passos, Wylmor Constantino Tives Dalfovo et Michele Jackeline Andressa Rosa et « Évaluation des régions de conservation permanentes de la région métropolitaine de Goânia-GO à partir de l'analyse juridique et du système d'information géographique » de Joildes Brasil, Manuel Eduardo Ferreira et Murilo Raphael Dias Cardoso, tandis que « Crédit rural au Brésil: évolution et répartition spatiale (1969 - 2016) » de Silvio Braz de Sousa, Laerte Guimarães Ferreira Junior, Fausto Miziara et Hugo Arruda de Morais porte sur le pays entier.

20La rubrique « Synthèse » traite aussi directement du « terrain » puisque l’article de Neli Aparecida de Mello-Théry s’intitule « Le terrain est un laboratoire : travail de terrain en gestion environnemental ».

21Le dossier coordonné par Mateus de Almeida Prado Sampaio, Eduardo Paulon Girardi et Rosa Ester Rossini lui donne aussi une grande place, dès le texte introductif, « L’expansion de l'agro-industrie au Brésil » : un dossier composé de différentes perspectives ». Et de fait les textes qui y sont rassemblés analysent des cas situés dans l’État du Ceará (le Nordeste est ainsi présent dans ce numéro), le Mato Grosso do Sul, le Rondônia, les Cerrados, le Plateau Santareno, la région productrice de soja et dite du MATOPIBA. Le dernier texte revient ici aussi à l’échelle nationale, tout comme la « Position de recherche » de Guilherme Ribeiro, André Santos da Rocha, Leandro Dias de Oliveira, Marcio Rufino Silva, Tatiana Tramontani Ramos, Glauco Bruce Rodrigues et Leonardo Arantes, « Centre de calcul, réseaux de circulation et histoire de la géographie : le cas de la Revista Brasileira de Geografia de l’IBGE (1939-1996) ».

22La rubrique des « Images commentées » revient en Amazonie avec « Ce qu’il y a de bien dans les inondations : une autre perception des inondations du Tocantins », de Maria Rita Vidal et Abraão Levi dos Santos Mascarenhas, puis nous mène dans l’Océan Indien avec « Métastabilité des structures spatiales de la répartition de la population : l’exemple de Madagascar », de François Moriconi-Ebrard.

23Le terrain est évidemment très présent dans la rubrique « Chronique de terrain », qui en compte deux, « Défis d'un travail de terrain dans le contexte du barrage de Belo Monte », de Maíra Borges Fainguelernt et « Territoires sous tension : disputes et ressources naturelles dans la réserve forestière du lotissement Margarida Alves, Rondônia », de Marcelo Pires Negrão, Lucas Ramos de Matos et Marcel Eméric B. de Araújo.

24Et enfin celle des « Comptes rendus » évoque tous les terrains – géographiques et intellectuels – parcourus au cours de sa longue carrière par Paul Claval, évoqués par Guilherme Ribeiro dans son texte « L'intimité de la géographie humaine ou le mérite du professeur », et tous ceux qu’analysent les livres électroniques des Éditions de l’IRD.

25Bonne lecture à tous.

Haut de page

Notes

1 Voir « Trinta anos de pesquisa amazônica: homenagem a Bertha Becker », Confins 18 | 2013, http://journals.openedition.org/confins/8378

2 Voir dans ce numéro le compte-rendu que Guilherme Ribeiro consacre à plusieurs de ses livres récents, « A intimidade da geografia humana ou o mérito de professor ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Théry et Neli Aparecida de Mello-Théry, « Editorial du numéro 45 », Confins [En ligne], 45 | 2020, mis en ligne le 02 juin 2020, consulté le 16 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/confins/30056

Haut de page

Auteurs

Hervé Théry

Articles du même auteur

Neli Aparecida de Mello-Théry

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Index Latindex
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • OpenEdition Journals