Navigation – Plan du site

AccueilNuméros50ResenhasRéinventer le tourisme

Resenhas

Réinventer le tourisme

Reinventar o turismo
Reinvent tourism
Confins
Référence(s) :

Rémy Knafou, Réinventer le tourisme, Éditions du Faubourg, collection Les nouveaux possibles, Paris, 2021, 128 p., ISBN : 978-2-491241-10-0

Texte intégral

1La première phrase de la quatrième couverture du livre indique le point de départ de Rémy Knafou : « Nous sommes tous des touristes qui supportons mal les touristes ». Mais il va au-delà du constat : « Il est fréquent de déplorer les excès et les des dangers du surtourisme, mais plus rare de proposer des solutions réalistes. Des solutions capables de concilier la protection de la planète et le développement d’un secteur économique devenu incontournable. Des solutions capables surtout de satisfaire les habitants de régions touristiques que nous sommes tout au long de l’année et les touristes que nous sommes durant nos vacances.

2C’est à l’urgence de réinventer le tourisme que répond ce livre, à travers une série de mesures audacieuses et opérationnelles, certaines inédites, d’autres issues des nombreuses expériences qui se développent à travers le monde, pour que nos vacances ne détruisent ni nos sociétés, ni notre environnement ».

3Cette réflexion est d’une toute particulière opportunité car, comme le souligne l’introduction : « La pandémie en cours du Covid-19 constitue une catastrophe sans précédent dans l'histoire du tourisme. On peut d'ores et déjà en tirer trois leçons. La crise a tout d'abord confirmé à quel point le tourisme était un fait de civilisation – un désir touristique quasi universel – occupant une place notable, voire centrale, dans nos vies, dans nos villes, dans notre économie, dans notre rapport au monde, bien loin de la lubie consumériste, négligeable et méprisable, à laquelle certains beaux esprits réduisent cette activité.

4En même temps qu'elle aura joué ce rôle de révélateur et, quelle que soit son issue, cette crise aura fait des dégâts d'une ampleur considérable, qui affecteront durablement des pans entiers de l’économie et obligent à réinventer le tourisme dès à présent ».

5Mais le problème n’est pas uniquement conjoncturel : « Paradoxalement, cette exigence de refondation n'est pas le fruit de la crise actuelle, qui n'a fait qu'amplifier une nécessité déjà patente depuis des années. La saturation a été dissimulée jusqu'en 2019 par une croissance ininterrompue : saturation de territoires qui, à l'instar des Baléares, estimaient déjà qu'ils devenaient trop dépendants de l'activité touristique; saturation des habitants de nombreuses destinations qui voyaient les touristes bouleverser des parts de plus en plus importantes de leur univers quotidien ; saturation, enfin, de la planète, menacée par le réchauffement climatique et l'emprise croissante des hommes sur des écosystèmes fragiles, souvent prisés des touristes.

6Tout ceci était le produit d 'un système insuffisamment régulé, tourné vers un irraisonné et irresponsable « toujours plus », même s'il était de plus en plus maquillé sous les habits souvent trompeurs d'un « tourisme durable ». C'est ce système qu'il faut aujourd'hui changer et c'est ce à quoi cette réflexion voudrait contribuer ».

7En résumé « II va donc nous falloir réinventer le tourisme, comme les touristes ont toujours su le faire depuis l’invention de cette pratique, il y a plus de deux siècles : c’est la thèse que défend ce livre ». Pour cela il passe par trois parties, « Chapitre 1 Idées fausses, vraies menaces et nouvelles opportunités », « Faire advenir la quatrième révolution touristique » et « Des mesures pour un autre tourisme ».

8Cela fait, les conclusions sont plutôt optimistes : « Le tourisme de demain mêlera probablement des populations avec des attentes et des pratiques divergentes, entre de nouveaux touristes qui vont faire leur expérience du monde et des touristes plus expérimentés dont le niveau d'exigence vis-à-vis du système touristique ne pourra qu'augmenter et dont on peut espérer des comportements progressivement inspirés par des nécessités sociales et écologiques. Les infinies capacités d'invention et d'adaptation dont témoigne l'histoire du tourisme sur le temps long incitent à l'optimisme pour l'avenir, dès lors que les hommes prennent conscience des effets négatifs de leur toute-puissance, des excès de la mondialisation, mais également de leur vulnérabilité, révélée par la pandémie du Covid-19. Celle-ci est à la fois une épreuve sans précédent pour le système touristique et l'occasion d'un changement de paradigme. Car [il] a une capacité de résilience et les pires crises ont aussi des effets positifs. À nous d 'en tirer, collectivement et individuellement, des enseignements conformes à ce que nous souhaitons voir advenir.

9Rémy Knafou est Professeur émérite de l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne. Il a été un des créateurs du Festival international de géographie de Saint-Dié-des- Vosges, a fondé et dirigé la première équipe française de recherche dédiée au tourisme. Il est l’auteur de nombreux travaux sur le sujet qui font aujourd’hui référence.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Confins, « Réinventer le tourisme »Confins [En ligne], 50 | 2021, mis en ligne le 02 juin 2021, consulté le 25 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/confins/36698 ; DOI : https://doi.org/10.4000/confins.36698

Haut de page

Auteur

Confins

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Confins – Revue franco-brésilienne de géographie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page
  • Logo IHEAL (Institut des Hautes Études de l'Amérique Latine)
  • Logo CREDA (Centre de recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • Logo USP (Universidade de São Paulo)
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Latindex - Sistema Regional de Información en Línea para Revistas Científicas de América Latina, el Caribe, España y Portugal
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search