Navigation – Plan du site
Informations pratiques

Plan

Haut de page

Rédacteurs en chef

Didier Bigo (Sciences Po Paris & King’s College London)

Maitre de conférences des universités à Sciences-Po Paris, chercheur associé au CERI, Visiting Professor King’s College London War studies, Rédacteur en chef de International Political Sociology et de Cultures & Conflits, Coordinateur scientifique du 6eme PCRD CHALLENGE. CV complet sur http://www.didierbigo.com/

Domaines de recherche : sociologie critique des questions de conflits, de risque et de sécurité, interpénétration sécurité intérieure et extérieure, contrôle migratoire et identité.

Laurent Bonelli (Université Paris Ouest Nanterre)

Maître de conférences en science politique à l’université de Paris-Nanterre et membre de l’Institut des Sciences sociales du Politique (UMR CNRS 7220). CV complet sur https://www.parisnanterre.fr/m-laurent-bonelli--699652.kjsp

Thèmes de recherche : Contrôle social et surveillance, Approches critiques de la sécurité, Forces de police, Renseignement politique, Violence et conflictualité, Lutte contre la « radicalisation » et le « terrorisme ».

Secrétariat de rédaction

Antonia García Castro

Docteure en sociologie, chercheuse associée à l’ISP, responsable de la rubrique « Regards sur l’entre-deux » de Cultures & Conflits, traductrice spécialisée en sciences sociales et littérature.

Thèmes de recherche : usages politiques du passé, éducation et (ré)écritures de l’histoire récente, rapports de l’intime et du politique.

Karel Yon

Chargé de recherches CNRS en sociologie à l’IDHE.S Nanterre (UMR 8533). Diplômé de l’IEP de Paris, docteur en science politique de l’Université Paris 1.

Thèmes de recherches : syndicalisme et mouvements sociaux, politiques du travail, transformations de la « démocratie sociale ».

Comité de rédaction

Rita Abrahamsen (Université d’Ottawa, Canada)

Professor in the Graduate School of Public and International Affairs. Her research interests are in African politics, security and development, security privatization and postcolonial theory. She is the author (with M.C. Williams) of Security Beyond the State : Private Security in International Politics (Cambridge University Press, 2011) and Disciplining Democracy : Development Discourse and the Good Governance Agenda in Africa (Zed Books, 2000).

David Ambrosetti (Centre français des études éthiopiennes – CFEE)

Chercheur post-doctoral au Centre d’études et de recherches internationales de l’université de Montréal (CÉRIUM) et chargé de cours au département de science politique de cette université.

Thèmes de recherche : Il travaille sur les normes pratiques et les sanctions sociales qui régulent le travail diplomatique au cœur des opérations de paix de l’ONU. Après les cas rwandais et sierra léonais, il étudie l’actuelle opération au Soudan.

Anthony Amicelle (Université de Montréal)

Professeur agrégé, École de criminologie, Université de Montréal, Centre international de criminologie comparée (CICC), Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM).

Thèmes de recherche : politiques contre la délinquance financière, gestion des illégalismes, policing, sécurité, surveillance, renseignement, « nouvelles » technologies de contrôle.

Tugba Basaran (Kent University, Bruxelles)

Doctorante au Centre d’études internationales de l’université de Cambridge et à l’école doctorale de Sciences Po Paris. Consultante en micro-finance.

Thèmes de recherche : recherche en théorie des sciences sociales sur les questions de sécurité, d’identité, de frontières.

Marie-Laure Basilien-Gainche (Université Jean Moulin Lyon 3)

Professeure de droit public à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, chercheur associé au Centre de recherche et d’études sur les droits fondamentaux CREDOF de l’Université Paris Nanterre, à l’Institut des Migrations, au Centre for Migration Law de l’Université Radboud de Nimègue, au Global Migration Center du Graduate Institute de Genève et au Border Criminologies group de la School of Law de l’Université d’Oxford. Ses travaux sont disponibles sur sa page personnelle https://sites.google.com/site/marielaurebasiliengainche/home

Thèmes de recherche : droit des migrations ; protection des droits fondamentaux ; lutte contre le terrorisme ; Union européenne ; État de droit.

Marc Bernardot (Université du Havre)

Professeur des universités en sociologie, Université du Havre, laboratoire CIRTAI, réseau scientifique TERRA.

Thèmes de recherche : sociologie historique de l’État, sociologie des migrations, sociologie du logement.

Yves Buchet de Neuilly (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Professeur des universités en science politique à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du CESSP-CRPS.

Thèmes de recherche : sociologie politique des relations internationales, engagements internationaux dans la gestion des crises, processus de décision dans les arènes multilatérales, sociologie de la négociation.

Fabien Carrie

Docteur en science politique (ISP / Université Paris Nanterre), chargé de recherche au Fonds de la recherche scientifique (FRS/FNRS), membre du groupe d’étude des politiques de sécurité de l’Université catholique de Louvain et membre associé de l’Institut des sciences sociales du politique (UMR 7220).

Thèmes de recherche : sociologie de la violence politique, analyse des idéologies, comparaisons et circulations transnationales.

Anne Charbord

Juriste en droit international des droits de l’homme, spécialiste des questions sécuritaires. Elle est conseil auprès de différents organes, agences et experts indépendants des Nations Unies ainsi qu’auprès de membres de la société civile sur des questions liées aux droits de l’homme dans la lutte contre le terrorisme et contre l’extrémisme violent. Elle est conférencière a l’Université de Vienne, a publié de nombreux articles et ouvrages et a récemment co-édité, avec le professeur Manfred Nowak, Using Human Rights to Counter Terrorism (2018, Edward Elgar). Elle a précédemment travaillé pour l’OSCE en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo, notamment sur des questions liées aux déplacés internes.

Pierre-Antoine Chardel (Institut Mines-Télécom Business School & EHESS/CNRS)

Philosophe de formation, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de l’Université Laval (Canada), habilité à diriger des recherches de l’Université Paris Descartes, professeur de sciences sociales et d’éthique à l’école de management de l’IMT (Institut Mines-Télécom Business School) et chercheur à l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC / LACI, UMR, 8177, CNRS/EHESS). Il enseigne également à la Faculté de sciences humaines et sociales de l’Université Paris Descartes (Sorbonne) au sein du Master « Sociétés contemporaines : enjeux politiques, sociaux et éthiques ».

Thèmes de recherche : sociologie des médias numériques, éthique des nouvelles technologies, espace public et technologies de contrôle, politiques sécuritaires, esthétique et politique.

Antonin Cohen (Université Paris Nanterre)

Professeur de science politique à l’Université Paris Nanterre, Institut des sciences sociales du politique (UMR 7220 CNRS, ENS, UPN).

Thèmes de recherche : sociologie historique de la construction européenne.

Karine Côté-Boucher (Université de Montréal)

Sociologue et anthropologue, professeure adjointe à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Elle est directrice adjointe du Centre international de criminologie comparée (ICCC) et chercheuse affiliée à l’Institut van Vollenhoven de l’Université de Leiden. Ses recherches portent sur les contrôles frontaliers ainsi que sur la surveillance des chaînes d’approvisionnement. Elle a publié des articles dans des revues telles que Security Dialogue, British Journal of Criminology et Theoretical Criminology.

Anne-Marie D’Aoust (Université du Québec à Montréal)

Anne-Marie D’Aoust est professeure régulière au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et directrice du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM. Ses projets de recherche actuels portent sur les liens entre les émotions, la gouvernementalité et la sécurité, plus particulièrement en ce qui a trait à la sécurisation de la migration de mariage en Amérique du Nord et en Europe. Ses publications récentes incluent l’ouvrage dirigé Affective Economies, Neoliberalism, and Governmentality, publié chez Routledge en 2015.

Mathilde Darley (CESDIP)

Chargée de recherche au CNRS, CESDIP (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales).

Thèmes de recherche : Sociologie des migrations et de leur contrôle ; Politiques et lieux d’enfermement ; Sexualités et régulations (prostitution, proxénétisme, traite des êtres humains) ; Ethnographie des institutions étatiques de contrôle (police, justice, rétention) ; genre et police ; Racialisation et assignations de genre.

Stephan Davidshofer (Université de Genève)

Chercheur associé, Global Studies Institute (GSI), Université de Genève.

Thèmes de recherche : politique européenne de sécurité et de défense, gestion de crise européenne, approches critiques de la sécurité et du développement.

Marielle Debos (Université Paris Ouest Nanterre)

Maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris Nanterre, Institut des sciences sociales du politique (ISP, CNRS).

Thèmes de recherche : Conflits armés et violence, genre, post-colonie, circulation des savoirs et des technologies, biométrie électorale.

Mathias Delori (Université de Bordeaux)

Docteur en science politique, chargé de recherche CNRS, Centre Émile Durkheim, Sciences Po Bordeaux.

Thèmes de recherche : études critique de sécurité, histoire de la mémoire collective, épistémologie des sciences sociales.

Yves Dezalay (EHESS)

Directeur de recherches au CNRS, rattaché au Centre de sociologie européenne (EHESS et MSH-Paris).

Thèmes de recherche : Depuis une vingtaine d’années, ses recherches s’inscrivent dans une sociologie de la mondialisation, analysée essentiellement à travers l’internationalisation des champs d’expertises et la restructuration des dispositifs étatiques, nationaux ou internationaux.

Gülçin Erdi (CNRS, UMR CITERES)

Docteure en sociologie, chargée de recherche au CNRS à l’UMR CITERES, membre et secrétaire scientifique de la Section 39 du CoNRS.

Thème de recherche : dimension spatiale des mouvements sociaux, résistances et citoyenneté urbaines, urbanisation, quartiers informels, femmes et ville, pratiques quotidiennes transgressives dans l’espace urbain, construction sociale de l’espace urbain, Turquie.

Gilles Favarel-Garrigues (CERI, Sciences Po Paris)

Chargé de recherche CNRS au Centre d’études et de recherches internationales (CERI - Sciences Po, Paris). Il enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.

Domaines de recherche : ses thèmes de recherche portent d’un côté sur le changement politique en Russie, notamment la transformation de la politique pénale, de l’autre sur la définition internationale des « grandes menaces criminelles » (crime organisé, blanchiment, corruption) et leur mise en oeuvre dans divers contextes nationaux.

Michel Galy

Sociologue et politologue. Chercheur au Centre d’Etudes sur les Conflits. A notamment travaillé en Afrique sub-saharienne (anthropologie culturelle et sociologie du développement).

Thèmes de recherche : les régimes du politique et l’ethnicité, la médiatisation et l’analyse des conflits segmentaires.

Didier Georgakakis (Université Paris 1)

David Grondin (Université de Montréal)

David Grondin est un professeur agrégé au département de communication à l’Université de Montréal, où il enseigne la communication internationale, les études médiatiques, la communication politique et la culture populaire. Il est chercheur régulier au Centre international de criminologie comparée (CICC), chercheur au Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM) de l’Université de Montréal et membre du Labo Culture populaire, connaissance et critique (CPCC). Ses recherches actuelles portent sur les nouvelles formes de surveillance que la société de surveillance met en action par le biais des technologies numériques et la culture de mobilité, notamment les enjeux du lien serré entre la sécurité et la mobilité, les infrastructures médiatiques et le big data. Sa recherche se divise en trois volets : 1) la surveillance des mobilités, la sécurité algorithmique et les infrastructures technopolitiques gouvernant les espaces frontaliers nord-américains ; 2) la militarisation de la vie quotidienne, la société de surveillance et la culture du national security state américain ; et 3) la culture populaire et les cultures médiatiques américaines, avec un accent sur la guerre et la surveillance au petit et au grand écran et un autre sur l’humour, les médias d’infodivertissement et la satire télévisuelle.

Elspeth Guild (Queen Mary University of London)

She holds the chair of European Immigration Law at the Radboud University of Nijmegen, netherlands. She is also senior researcher fellow at the Centre for European Policy Studies and a partner at the London law firm Kingsley Napley.

She is a jurist specialising in human rights, migration and asylum in the EU.

Virginie Guiraudon (CEE, Sciences Po Paris)

Directrice de recherches au CNRS. Elle est en poste au Centre d’études européennes à Sciences Po Paris après avoir été en poste au CERAPS à Lille 2 et à l’Institut universitaire européen de Florence.

Thèmes de recherche : l’européanisation des politiques d’immigration et de lutte contre les discriminations en Europe ; l’externalisation des contrôles à des acteurs privés et/ou à des États tiers ; l’enjeu migratoire dans les relations internationales de l’Union européenne. Ses intérêts théoriques portent sur les approches sociologiques de l’intégration européenne et l’action collective transnationale.

Emmanuel-Pierre Guittet (Centre d’études sur les Conflits, Liberté et sécurité)

Chercheur associé au centre d’études sur les Conflits, Liberté et Sécurité (CCLS, Paris), directeur de la collection New Approaches to Conflict Analysis aux Presses de l’Université de Manchester et co-directeur de la collection International Political Sociology aux éditions Routledge. Il a enseigné les théories des relations internationales, les études de sécurité et de violence politique à Sciences-Po Paris (2001-2006), à l’Université de Montréal (2006-2008) et à l’Université de Manchester (2008-2016). Il a été professeur invité en criminologie à l’Université Libre de Bruxelles (2017-2018) et en science politique à l’Université Saint-Louis (2016-2018). Ses intérêts de recherche se situent à l’intersection des études de défense, de sécurité et de sociologie politique de l’international et portent sur les politiques et stratégies de lutte contre le terrorisme, l’emploi des Forces Armées dans les questions de sécurité intérieure et les questions relatives à la maitrise, à la régulation et à la réduction de la violence. Il anime par ailleurs le blog https://explosivepolitics.com

Abdellali Hajjat (Université Paris Ouest Nanterre)

Maître de conférences en science politique à l’Université de Paris-Ouest-Nanterre, chercheur au Groupe d’analyse politique (GAP) et membre associé au Centre Maurice Halbwachs (équipe ETT). Docteur en sociologie (EHESS, 2009). CV complet ici

Thèmes de recherche : usages sociaux du droit de la nationalité, mobilisations d’immigrés postcoloniaux, rébellions urbaines, construction du « problème » de l’immigration.

Jean-Paul Hanon (École de Coëtquidan)

Saint-Cyrien, EMST (Enseignement Militaire Supérieur Scientifique et Technique, L’École de Guerre option études universitaires), Agrégé d’Anglais. Enseignant à Sciences po de 1998 à 2013. Chercheur associé au CREC-Saint-Cyr (Centre de recherche des Écoles de Coëtquidan).

Domaines d’études : pensée stratégique, systèmes de coopération forces militaires, polices et services de renseignement, intelligence, espionnage et surveillance : structures, technologies et pratiques. Pays d’application : Allemagne, USA.

Fabienne Hara (Sciences Po Paris)

Chargée de cours à PSIA-Sciences Po depuis 2014. Actuellement directrice France, Europe du sud, G7 pour la Fondations Bill et Melinda Gates (ad interim), ancienne vice-présidente pour les affaires multilatérales et directrice Afrique de International Crisis Group.

Thèmes de recherche : conflits, prévention et résolution des conflits, Médiation, Afrique, fragilité, migration Afrique-Europe, diplomatie multilatérale.

Daniel Hermant

Professeur agrégé et ancien directeur de l’Institut Français de Polémologie.

Thèmes de recherche : histoire militaire, violence politique, terrorisme, médiation et résolution des conflits.

Jef Huysmans (Queen Mary University of London)

He is Senior Lecturer in the Department of Politics and International Studies (POLIS) at the Open University (UK).

His research centres on the political significance of security practice in Western societies, the securitization of immigration, asylum and refugees, and the politics of fear and exception.

Julien Jeandesboz (Université Libre de Bruxelles)

Doctorant, IEP de Paris/CERI, chercheur associé, Centre d’études sur les conflits, équipe éditoriale et de communication, International Political Sociology (IPS), membre du c.a.s.e. collective.

Thèmes de recherche : Politiques européenne de voisinage, politiques européennes de sécurité intérieure, contrôle et surveillance des frontières européennes, approches critiques de la sécurité, rapports entre technologie et sécurité.

Bernard Lacroix (Université Paris Ouest Nanterre)

Professeur de science politique à l’Université de Paris Ouest Nanterre, membre senior honoraire de l’Institut universitaire de France, responsable scientifique du Groupe d’Analyse Politique (GAP EA1591).

Frédéric Lebaron (ENS Paris-Saclay)

Ecole normale supérieure Paris-Saclay. Informations personnelles disponibles sur : http://www.lebaron-frederic.fr/

Thomas Lindemann (Université Versailles Saint Quentin)

Chowra Makaremi (CNRS)

Chowra Makaremi est anthropologue à l’IRIS – Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Ses domaines de recherche incluent : l’anthropologie du Droit et de la violence, les contrôles migratoires en Europe, les mémoires et expériences post-révolutionnaires (notamment en Iran), la sécurité humaine et les interventions militaires.

Antoine Mégie (Université de Montréal)

Maitre de conférences en science politique à l’Université de Rouen, chercheur associé à l’Université de Montréal.

Thèmes de recherche : procès, lutte antiterroriste, magistrats, avocats, pouvoir pénal, coopération transnationale. Étude des phénomènes de transnationalisation des normes antiterroristes (Europe et Amérique du nord), ethnographie des procès du terrorisme en France.

Valsamis Mitsilegas (Queen Mary University of London)

Senior Lecturer, Department of Law, Queen Mary Unversity of London. Teaching : 1. EU Justice and Home Affairs, 2. Comparative Law, 3. Law of Economic Crime, 4. EU Law. Expert advice to a number of international organisations, parliaments and NGOs : includes advice to the European Commission, the European Parliament and the UK House of Commons.

Thèmes de recherche : EU Justice and Home Affairs ; Legal Responses to Terrorism, Organised Crime and Money Laundering ; Security, Legitimacy and Fundamental Rights.

Jacqueline Montain-Domenach (Université Paris Ouest Nanterre)

Professeur de droit public de l’université Paris-10 Nanterre. Directrice de l’UFR de sciences juridiques, administratives et politiques de l’université Paris-10 Nanterre.

Thèmes de recherche : L’essentiel des recherches de l’auteur est relatif au troisième pilier et au droit des collectivités locales.

Michel Peraldi (EHESS)

Directeur de recherche au CNRS, affecté depuis juillet 2015 à l’IRIS/EHESS. Michel Peraldi travaille sur les dynamiques urbaines transnationales, les économies informelles et criminelles, les circulations migratoires entre Europe et Maghreb.

Angelina Peralva (Université Toulouse Jean Jaurès)

Sociologue, professeur émérite, chercheur au LISST.

Thèmes de recherche : sociologie de la violence, de la démocratie et de la mondialisation

Gabriel Périès (Institut Mines-Télécom Business School)

Professeur (HDR) à l’Institut Mines-Télécom Business School (Évry). Membre de la Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles (CVPIP) de l’Institut Mines-Télécom ParisTech. Chercheur rattaché au Laboratoire LinX de l’École Polytechnique et au Centro de Estudios Latinoamericanos (CEL) de la Universidad Nacional San Martin (UNSAM Buenos Aires-Argentine), Docteur en Science politique et Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication (Université Paris I Panthéon-Sorbonne).

Thèmes de recherche : Méthodologies d’analyse des doctrines militaires contre-insurrectionnelles, Élaboration de l’espace urbain dans le cadre de la révolution cybernétique et numérique (Smart city/Ville intelligente/Ciudad inteligente), sociologie politique de l’Amérique latine.

Pierre Piazza (Université de Cergy-Pontoise)

Maître de conférences en science politique à l’université de Cergy-Pontoise et membre du CESDIP.

Thèmes de recherche : Ses travaux de nature socio-historique portent sur les dispositifs étatiques d’identification des individus et leurs enjeux. Il a publié plusieurs articles et ouvrages sur le bertillonnage, la dactyloscopie, l’encartement et la biométrie.

Julien Pomarède (REPI)

Docteur en sciences politiques et sociales, assistant de recherches et d’enseignement (Université libre de Bruxelles). Chercheur au centre Recherche et études en politique internationale (REPI). En charge de la rubrique des chroniques bibliographiques.

Thèmes de recherche : Études critiques de sécurité ; Contre-terrorisme ; sociologie des professionnels et expertises politico-militaires transnationales (contexte de l’OTAN) ; Guerre et légitimation de la violence organisée ; Secret et confidentialité chez les professionnels de la sécurité.

Nora El Qadim (Université Paris 8)

Doctorante en science politique, rattachée au Centre d’études européennes (Sciences-Po).

Thèmes de recherche : politiques migratoires, migrations ; sociologie du droit.

Francesco Ragazzi (Université de Leiden)

Francesco Ragazzi est assistant professor (maître de conférences) à l’Institut de Sciences Politiques de l’Université de Leiden (Pays-Bas) et chercheur associé à la Netherlands Film Academy (Académie de Cinéma des Pays-Bas).

Ses intérêts de recherche sont les politiques de diaspora, les migrations, la citoyenneté, les études critiques de sécurité et les méthodes visuelles. Ses recherches actuelles portent sur les effets sur la notion de citoyenneté des politiques de lutte contre le terrorisme et la radicalisation.

Grégory Salle (CLERSÉ)

Chargé de recherche au CNRS, rattaché au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (CLERSÉ, UMR 8019).

Thèmes de recherche : question carcérale, criminalité environnementale et gestion différentielle des illégalismes.

Amandine Scherrer (CCLS)

Docteur en Relations internationales - Sciences-po / CERI (2007), chercheur associée au Centre for Citizenship, Identities and Governance (Open University, Royaume-Uni) et au Centre d’Études sur les Conflits - Liberté et Sécurité.

Thèmes de recherche : expertise sur la criminalité internationale, stratégie européenne de sécurité intérieure, coopération judiciaire et policière au niveau européen en international.

Éric Soriano (Université Paul Valéry, Montpellier)

Maître de conférences en science politique à l’université Paul-Valéry-Montpellier et membre d’Art-De ARTDEV - UMR CNRS 5281.

Thèmes de recherche : sociologie de l’État colonial et post-colonial, sociologie des rapports sociaux de « race », anthropologie politique.

Samuel Tanner (Université de Montréal)

Anastassia Tsoukala (Université Paris-Sud)

Maître de conférences HDR à l’Université Paris-Sud, membre de PHILéPOL (Université Paris Descartes) et chercheuse associée au Centre d’Études sur les Conflits - Liberté et Sécurité.

Thèmes de recherche : politiques de sécurité intérieure en Europe, construction sociale de la menace. Terrains d’enquête : violence politique, immigration, violence dans les stades.

Nader Vahabi (EHESS)

Sociologue franco-iranien, attaché au CADIS de l’EHESS de Paris et au LISST (DR) de l’Université de Toulouse, il est l’auteur d’ouvrages et d’articles en français, anglais et persan sur les thèmes de la diaspora iranienne, de la mémoire, de la gestion du passé, de la transition démocratique et des flux migratoires mondiaux.

Jérôme Valluy (Université Paris 1)

Enseignant-chercheur, science politique, sciences de l’information et de la communication, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Ufr science politique), Université de Technologie de Compiègne (laboratoire Costech).

Thèmes de recherche : Action publique, protection de l’environnement, droit d’asile, réfugiés, migrations, enseignement supérieur & recherche, transition numérique, humanités numériques

Chloé Vlassopoulou (Université d’Amiens)

Maître de conférences de Science politique. Laboratoire de rattachement : CURAPP/CNRS ; université de rattachement : université de Picardie Jules Verne.

Domaines de recherche : politiques publiques comparées, histoire des politiques publiques et des problèmes publics dans le domaine de l’environnement.

Christophe Wasinski (Université Libre de Bruxelles)

Membre du Centre Recherche et Études en Politique Internationale (REPI) de l’Université libre de Bruxelles. Ses recherches portent sur les questions militaires et de sécurité.

R.B.J. (Rob) Walker (Université de Victoria)

Professor of Political Science at the University of Victoria in Canada and Professor of International Relations at Keele University in the UK.

He works in the fields of political theory and international relations.

Michael C. Williams (Université d’Ottawa)

Professor in the Graduate School of Public and International Affairs at the University of Ottawa. His research interests are in International Relations theory, security studies, and political thought. His most recent book (with Rita Abrahamsen) is Security Beyond the State : Private Security in International Politics (Cambridge University Press, 2011).

Equipe éditoriale

Monique J. Beerli

Docteure associée au CERI et boursière postdoctorale du Fonds National Suisse (FNS).

Thèmes de recherche : sociologie politique de l’international, organisations (non)gouvernementales internationales, expertise, groupes professionnels transnationaux, humanitaire, sécurité, théorie critique. Ses travaux ont été publiés dans des revues telles que International Political Sociology, Global Governance et International Peacekeeping.

Jawad Bouadjadja

Colombe Camus

Éditrice, secrétaire de rédaction (revue scientifique) et correctrice-relectrice indépendante, spécialisée en sciences humaines et sociales (plus particulièrement en science politique, RI).

Romane Camus Cherruau

Diplômée en Géographie (Lyon 2), en Environnement (Paris 7) et titulaire d’un Master culturel (IESA).

Chargée de missions dans le domaine culturel depuis de nombreuses années.

Julien Chandelier

Doctorant contractuel en Sociologie, Université Paris Descartes - Laboratoire Philépol

Thèmes de recherche : sociologie du numérique, théorie du pouvoir, stratification sociale, technologies de contrôle, pratiques de résistances.

Costa (Konstantinos) Delimitsos

Doctorant en sociologie (Paris8 - CRESPPA/GTM), formateur permanent à l’Institut Régional du Travail Social de l’Île-de-France Montrouge - Neuilly-sur-Marne.

Thèmes de recherche : délinquance, réaction sociale, politiques anti-criminelles, analyse de discours public.

Shoshana Fine

Docteure associée au CERI. Son approche s’inspire des études critiques des frontières et des études postcoloniales, elle s’intéresse aux pratiques associées à l’externalisation de la politique migratoire de l’Union européenne dans les « pays tiers ».

Magali de Lambert

Diplômée en Science Politique (Paris 8) et titulaire d’un Master en gestion de projet de développement spécialisé sur l’Afrique (Paris 11), chargée de mission dans le domaine de la protection des droits des enfants et des femmes puis juriste auprès des migrants et demandeurs d’asile.

Médéric Martin-Mazé

Titulaire d’un master de recherche en relations internationales de l’IEP de Paris, doctorant en science politique des relations internationales rattaché au Centre d’études et de recherches internationales (Sciences-Po/CNRS) et à la Délégation aux affaires stratégiques (Direction générale de l’armement).

Thèmes de recherche : études critiques de sécurité, sociologie politique de l’international, dynamiques de sécurité en Asie centrale, pratiques de la coopération internationale des polices aux frontières, dimension externe des politiques de sécurité intérieure de l’Union européenne et des Etats-Unis d’Amérique, rôle de l’OSCE en Asie centrale.

Elwis Potier

Psychosociologue, membre du CIRFIP (Centre international de recherche, formation, intervention psychosociologiques). Formateur et intervenant dans les champs de la fonction publique, de l’éducation et du travail sanitaire et social.

Domaines de recherche : le contrôle des foules ; les discours sur la foule et les masses, la psychosociologie critique et la formation professionnelle. A notamment publié « Le réel de la foule. Réflexions sur l’étrangeté du lien social » dans l’ouvrage Réel et réalité, coordonné par P. Martin-Mattera et édité chez Desclée De Brouwer en 2009.

Johanna Probst

Docteure, ATER à l’Université de Strasbourg et affiliée au Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe.

Thèmes de recherche : sociologie des migrations et des institutions, gestion administrative de l’asile, harmonisation européenne dans le domaine de l’asile, comparaisons internationales.