Navigation – Plan du site
La revue
Varia
Le comité de rédaction

Éditorial

p. 7-8

Texte intégral

1Ce numéro de Cultures & Conflits, une fois n’est pas coutume, ne présente pas un dossier thématique mais rassemble des contributions isolées qui chacune à leur manière éclairent des thématiques chères à la revue et trouvent des résonances avec des numéros antérieurs.

2La première d’entre elles, celle de Didier Bigo, propose un éclairage sur la notion de « guildes transnationales » que l’auteur utilise pour penser des formes de solidarités au-delà des frontières qui reposent sur des sociabilités professionnelles et des visons communes du monde. Cette approche permet de repenser les questions de souveraineté et de loyauté nationales qui, loin d’aller de soi comme le présupposent souvent les études de sécurité, sont travaillées par des logiques centrifuges, jusques et y compris chez les agents des bureaucraties étatiques.

3Dans un second texte, Ivan Manokha revient sur l’affaire Cambridge Analytica, cette société de conseil en stratégie qui a collecté et utilisé des données personnelles de quatre-vingt-sept millions d’utilisateurs de Facebook à des fins de campagne électorale, aux États-Unis notamment. Partant du scandale public qu’ont suscité ces révélations, Manokha montre que ce type de pratique est en réalité une caractéristique ordinaire du « capital de plateforme », dont l’objet est précisément de produire de la valeur en transformant les données personnelles en marchandise.

4Dans l’article suivant, Laurent Lardeux revient sur les « carrières militantes transnationales » des enfants de migrants. À partir d’entretiens, il essaie de reconstituer les modalités d’un engagement pour des causes qui concernent les pays d’origine et montre la pluralité des facteurs qui le déterminent, depuis l’histoire familiale à l’existence de structures et d’organisations dans la société d’accueil.

5Ensuite, dans une dernière contribution, Christophe Voilliot propose une réflexion originale sur l’étude des élections à partir de la sociologie de Norbert Elias. Utilisant le concept de configuration appliqué aux compétitions électorales, il propose un modèle d’analyse capable de rendre compte de situations différentes, dans le temps et dans l’espace. Cette possibilité de comparer des expériences que l’on pourrait juger singulières permet de tirer des conclusions tout à fait intéressantes sur la domination politique et le fonctionnement des régimes électifs.

6Enfin, ce numéro inclut également une présentation par Antonia García Castro des archives photographiques de Danilo Bahamondes, l’un des fondateurs de la Brigade Chacón, qui s’est fait connaître au Chili à la fin des années 1980 par ses célèbres papelógrafos, des messages politiques placardés sur les murs. Documents d’archives inédits, ils sont ici replacés dans leur contexte par l’auteure qui les a exhumés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 109, printemps 2018, p. 7-8

Référence électronique

Le comité de rédaction, « Éditorial », Cultures & Conflits [En ligne], 109 | printemps 2018, mis en ligne le 20 juillet 2018, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/conflits/19732

Haut de page

Auteur

Le comité de rédaction

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page