Navigation – Plan du site
La revue
Regards sur l'entre-deux
Antonia García Castro

Le fil de la Chacón

À propos des archives photographiques de Danilo Bahamondes (Chili, 1989-2001)
Chacón’s Journey: On the Photographic Archives of Danilo Bahamondes (Chile, 1989-2001)
p. 107-126

Résumés

À la fin des années 1980, le travail de la brigade Chacón consiste à rédiger un message politique, formulé sous forme de phrase unique, laquelle était peinte sur un rouleau de papier de grande dimension. Ce message était ensuite déroulé dans la rue et collé en quelques minutes sur un mur, toujours dans des lieux stratégiques, de manière à ce que la phrase soit lue par le plus grand nombre de personnes possible. Au Chili, ce message politique qu’on déroule dans la rue s’appelle depuis papelógrafo. Ce dossier revient sur les premières années de la brigade et l’importance d’un corpus de plus de trois cents photographies récemment retrouvées. Ces photographies prises par le créateur de la Chacón, Danilo Bahamondes, donnent à voir les murs de Santiago et des messages rédigés –peints et collés– entre 1989 et 2001.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une brigade, des brigades : quelques repères
Exposer une idée, protéger les corps
Écritures au pluriel. Le mur comme caisse de résonnance
Constitution et reconstitution des archives photographiques

Aperçu du début du texte

Ce dossier porte sur des aspects particuliers de l’affichage politique tel qu’entrepris par la brigade Chacón au Chili à la fin des années 1980. À l’occasion de la création de la rubrique Regards sur l’entre-deux, nous avions publié en 2005 un premier dossier consacré à cette brigade dont le travail consistait à rédiger un message politique, formulé sous forme de phrase unique, laquelle était peinte sur un rouleau de papier de grande dimension. Ce message était ensuite déroulé dans la rue et collé en quelques minutes sur un mur, toujours dans des lieux stratégiques, de manière à ce que la phrase soit lue par le plus grand nombre de personnes possible. Au Chili, ce message politique qu’on déroule dans la rue s’appelle depuis papelógrafo. L’une de ses caractéristiques est d’être éphémère : arraché par ceux qui pourraient trouver à redire ; couvert par d’autres papiers ; remplacé d’une semaine sur l’autre par les mêmes brigadistes. Or ces papelógrafos ont été photographiés par Danilo B...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 108, printemps 2018, p. 107-126

Référence électronique

Antonia García Castro, « Le fil de la Chacón », Cultures & Conflits [En ligne], 109 | printemps 2018, mis en ligne le 20 juillet 2018, consulté le 22 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/conflits/20035 ; DOI : 10.4000/conflits.20035

Haut de page

Auteur

Antonia García Castro

Antonia García Castro est docteure en sociologie, chercheuse associée à l’ISP, responsable de la rubrique Regards sur l’entre-deux – consacrée aux interactions de l’art et du politique – de Cultures & Conflits, traductrice spécialisée en sciences sociales et littérature. Ses travaux s’intéressent aux usages politiques du passé et aux rapports de l’intime et du politique. Dernière publication, en lien avec ce dossier : Danilo (el hacedor de papelógrafos), Santiago, Cuarto Propio, 2017, 158 p.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page