Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Emmanuel-Pierre Guittet

Les recours à l’état d’exception sous le régime franquiste (1956-1975)

States of emergency during the Francoist regime (1956–75)
p. 89-98

Résumés

L’article vise à éclairer le recours à l’état d’exception (estado de excepción) par le régime autoritaire espagnol de Francisco Franco (1936-1975). Entre 1956 et jusqu’à la mort de Franco en 1975, ce ne sont pas moins de onze états d’exception qui ont été déclarés. Pourquoi et comment, dans les années 1950 et suivantes, ce régime a-t-il eu recours aux pouvoirs d’urgence et aux lois martiales à l’encontre de manifestations ouvrières, estudiantines et indépendantistes ? De toute évidence, l’utilisation de pouvoirs d’urgence répondait à la raison d’être même du régime autoritaire espagnol. Débarrasser la population de tous ses éléments subversifs, restaurer et protéger l’unité de la nation étaient consubstantiels à l’idéologie du régime et de ses structures. Pourtant, l’utilisation des pouvoirs d’urgence par le régime franquiste ne peut être dissociée du contexte politique ouvert à la fin de la seconde guerre mondiale avec le triomphe de la démocratie libérale. Nous suggérons dans cet article que l’utilisation des pouvoirs d’urgence peut se lire à l’aune de la quête de reconnaissance internationale du régime franquiste. Il s’agit des lors d’interroger la nature symbolique de la promulgation de l’urgence et de la lire comme une réaffirmation de l’autorité souveraine, une tentative de faire oublier les origines et les brutalités d’un régime né d’un coup d’État.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Agir et réprimer
Au nom de l’ordre public
Exception, brutalité et effets non désirés

Aperçu du début du texte

La nécessité qu’il y aurait à agir en raison d’une situation exceptionnelle mettant en péril la survie collective de la nation n’est pas le propre des régimes démocratiques. Les régimes autoritaires n’échappent pas à ces logiques d’énonciation d’une menace à l’ordre qui serait telle qu’elle justifierait l’emploi de moyens dérogeant à l’ordinaire. La qualité du régime mis à part, il convient de constater que le recours à l’état d’exception ne va pas de soi et que tout régime s’aventure sur les terrains de l’exception avec plus ou moins de précaution et de retenue.

Le cas de l’Espagne franquiste (1939-1975) est à ce titre intéressant. En effet, le recours à l’état d’exception a constitué une des modalités clefs de ce régime autoritaire durant la période post-seconde Guerre Mondiale et ce jusqu’à la fin du régime avec la mort du Caudillo Francisco Franco en 1975. Entre février 1956 et décembre 1975, ce ne sont pas moins de onze états d’exception et/ou de prolongations qui ont été décrét...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 113, printemps 2019, p. 89-98

Référence électronique

Emmanuel-Pierre Guittet, « Les recours à l’état d’exception sous le régime franquiste (1956-1975) », Cultures & Conflits [En ligne], 113 | printemps 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 20 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/conflits/20829 ; DOI : 10.4000/conflits.20829

Haut de page

Auteur

Emmanuel-Pierre Guittet

Emmanuel-Pierre Guittet est chercheur qualifié à l’Université Catholique de Louvain, chercheur associé au Centre d’Études sur les Conflits, Liberté et Sécurité (CCLS, France), directeur de la collection New Approaches to Conflict Analysis aux Presses de l’Université de Manchester et co-directeur de la collection Routledge Studies in International Political Sociology.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page