Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Ákos Kopper, Zsolt Körtvélyesi, Balázs Majtényi et András Szalai
Traduction de Miriam Perier

Logiques d’(in)sécurité en Hongrie. Gouverner par le droit et par l’exclusion dans un régime illibéral

The Logic of (In)securities: Rule by Law and Rule by Exclusion in an Illiberal Regime
p. 99-123

Résumés

Cet article s’intéresse à la manière dont le régime hongrois a contourné les mécanismes formels de l’État de droit (rule of law) pour mettre en place un gouvernement par le droit (rule by law) qui assure légalement sa pleine souveraineté et limite les contre-pouvoirs. À partir du cas des réfugiés, nous montrons comment le gouvernement joue sur des processus de sécuritisation (au sens où l’entend Ole Waever), d’exclusion et d’incertitude, afin de conforter son pouvoir et d’affaiblir toute opposition. Il routinise et normalise ainsi des dynamiques habituellement observables dans le cadre des états d’urgence.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Cadrage et structure du régime illibéral
La création et le management des insécurités
L’exclusion, noyau du système illibéral
Un processus législatif instrumentalisé, ou comment gouverner par le droit
Quand instrumentalisation, incertitude et exclusion se combinent
Un respect de façade

Aperçu du début du texte

Monsieur N. G. déclare qu’il est persécuté dans son pays. Accusé de corruption, il a été condamné à une peine de deux ans de prison. L’homme transmet sa demande d’asile aux autorités hongroises depuis la Serbie. Avant que sa requête ne puisse être examinée, il est escorté par des diplomates hongrois et entre dans le pays par la frontière à Röszke, le 12 novembre 2018 à 5 heures du matin. À son arrivée, son dossier est rapidement examiné et en une semaine il obtient le statut de réfugié. Depuis, monsieur N. G. bénéficie de la protection de la Hongrie.

Monsieur A. D. déclare qu’il est persécuté dans son pays. Habitant une zone en guerre, il a fui des tentatives d’embrigadement militaire dans les deux camps en conflit. L’homme a payé des passeurs pour entrer en Europe. Il emprunte la route des Balkans et atteint la frontière hongroise lors d’une des premières vagues d’arrivées de demandeurs d’asile. Découragé par les récits de ses compagnons de route qui lui relatent des coups et des mo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 113, printemps 2019, p. 99-123

Référence électronique

Ákos Kopper, Zsolt Körtvélyesi, Balázs Majtényi et András Szalai, « Logiques d’(in)sécurité en Hongrie. Gouverner par le droit et par l’exclusion dans un régime illibéral », Cultures & Conflits [En ligne], 113 | printemps 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 19 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/conflits/20849 ; DOI : 10.4000/conflits.20849

Haut de page

Auteurs

Ákos Kopper

Ákos Kopper dirige le Département de Relations internationales et d’études européennes de l’Université ELTE, Budapest. Titulaire d’une thèse de la Jacobs University Bremen (2009), d’un MA de la CEU (2000), d’un BA de la ELTE (1999), il s’intéresse aux questions de citoyenneté, de sécurité, de diplomatie et aux relations internationales de l’Asie de l’Est. Il est co-rédacteur en chef du Journal of International Relations and Development, la revue de la Central and East European International Studies Association (CEEISA).

Zsolt Körtvélyesi

Zsolt Körtvélyesi est enseignant chercheur à l’Institut d’études juridiques de l’Académie des sciences de Hongrie, Centre des sciences sociales, et au Département des droits humains et des sciences politiques de la Faculté de sciences sociales d’ELTE, Institut d’études politiques et internationales. Ses recherches portent sur les questions de nationalisme et de droit constitutionnel comparé.

Balázs Majtényi

Balázs Majtényi dirige l’Institut d’études politiques et internationales de la Faculté de sciences sociales de la ELTE. Il est directeur de recherches et chercheur « Bolyai » à l’Institut d’études juridiques de l’Académie des sciences de Hongrie. Ses travaux portent sur des questions de construction de la nation, de droit constitutionnel et de droits de l’Homme.

András Szalai

András Szalai est maître de conférence au Département de Relations internationales et d’études européennes de l’Université ELTE, Budapest. Il est également chercheur associé au Central European University’s Center for European Neighborhood Studies (CENS). Ses travaux se consacrent à la théorie de la sécuritisation, à la sécurité nucléaire, aux théories de la politique étrangère européenne.

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page