Skip to navigation – Site map
The Journal
Dossier
Anthony Amicelle

Naissance d’une agence de renseignement : droits d’entrée dans les univers de la finance et de la sécurité

The Birth of an Intelligence Service: Capitals and Legitimacy in Finance and Security
p. 171-197

Abstracts

The world of intelligence has experienced major changes in the past three decades and one of them has, to date, been understudied: the birth of a new kind of intelligence service at the interface of finance and security. In connection with international mobilization against illicit financial flows, the number of ‘financial intelligence units’ (FIUs) has increased from 0 to over 160 across the world since 1990. Their unique position at the juncture of several social fields raises the critical question of their legitimacy as both recent and atypical state agencies. While several authors have analyzed the relations between these agencies and dominant actors in finance, their daily exchanges with security actors remain largely ignored. However, understanding how FIUs function and interact with the recipients of their ‘intelligence products’ is key for at least two reasons. On the one hand, the management of ‘dirty money’ (and related crimes) partly depends on power relations between FIUs, law enforcement agencies, judicial authorities, and national security services. On the other hand, the empirical focus on FIUs is also a way to more thoroughly examine the role of intelligence in contemporary modes of policing and social control. Drawing on empirical fieldwork in Canada, the article aims to highlight the conditions of entry and the impact of this new kind of intelligence service within the field of security.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2023.
Read it

Outline

Entre analogie ordinaire et analogie savante : la métaphore économique dans l’univers du renseignement
Le capital social
Le capital informationnel comme capital spécifique
Le capital culturel
Une position subalterne dans le champ de la sécurité

Text / first lines

Parmi les multiples changements ayant marqué l’univers du renseignement au cours des trois dernières décennies, il en est un – pourtant majeur par son ampleur – qui est demeuré peu étudié. Il s’agit de la naissance des « cellules de renseignement financier » (financial intelligence units). Inexistantes en 1990, elles sont aujourd’hui plus de cent-soixante à travers le monde.

Pour être comprise, leur émergence doit être resituée dans le cadre des normes internationales de lutte contre « l’argent sale  ». À l’instar de Tracfin en France, elles ont été créées pour être la clef de voûte opérationnelle des politiques mises sur pied au nom de la mobilisation contre les flux de capitaux illicites. En conséquence de ce rôle-pivot, ces nouvelles agences se distinguent par un positionnement inédit, à la jonction de diverses activités et, surtout, de différents champs sociaux.

D’une part, leur mission de renseignement dépend de l’acquisition d’informations transmises par des sources régulières, ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Cultures & Conflits, n° 114-115, été-automne 2019, p. 171-197

Electronic reference

Anthony Amicelle, « Naissance d’une agence de renseignement : droits d’entrée dans les univers de la finance et de la sécurité », Cultures & Conflits [Online], 114-115 | été/automne 2019, Online since 01 January 2023, connection on 04 August 2020. URL : http://journals.openedition.org/conflits/21147 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.21147

Top of page

About the author

Anthony Amicelle

Anthony Amicelle est professeur agrégé à l’Université de Montréal, chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM) et au Centre international de criminologie comparée (CICC). Dans un contexte marqué par la répétition des scandales boursiers, de corruption et d’évasion fiscale ainsi que par la prégnance des enjeux du terrorisme et de son financement, ses travaux portent principalement sur les dynamiques contemporaines de contrôle des activités financières illicites. Publications récentes : Amicelle A. et al., The Policing of Flows: Challenging Contemporary Criminology, Routledge, 2019 ; Amicelle A., Nagels C. (dir.), Les arbitres de l’illégalisme : Nouveau regard sur les manières de faire du contrôle social, Numéro spécial, Champ pénal, vol. xv, 2018.

By this author

Top of page

Copyright

Licence creative commons

Top of page