Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Frédéric Zalewski

Les Marches de l’Indépendance à Varsovie. Recompositions et transformations des droites extrêmes depuis les années 2000 en Pologne

Independence Marches in Warsaw: Reconfigurations and Transformations of the Far Right in Poland since the 2000s
p. 35-59

Résumés

Cet article s’intéresse aux processus de droitisation à l’œuvre dans les espaces politiques est-européens, en prenant l’exemple de la Pologne. Il étudie plus particulièrement l’essor, au cours des années 2000, des Marches de l’Indépendance, un défilé nationaliste organisé par des groupes d’extrême-droite, issus pour certains de la sphère néo-fasciste. Le succès de cet événement annuel est considéré dans ce texte comme une occasion de clarifier les logiques à l’œuvre dans le basculement autoritaire ayant suivi l’arrivée au pouvoir du parti Droit et Justice (PiS) en 2015, en particulier de mettre à l’épreuve la thèse d’une dérive fasciste. Une première partie explore l’entreprise de professionnalisation des groupes militants d’extrême droite depuis les années 2000, processus dont les Marches peuvent apparaitre comme un sous-produit. Une deuxième partie s’intéresse aux Marches elles-mêmes, comme dispositifs d’occupation de la rue, et revient sur les tentatives de les aligner sur le modèle de la manifestation. Enfin, une dernière partie pose les linéaments d’une analyse des collusions politiques et idéologiques entre la droite conservatrice et l’extrême droite en Pologne, dans une perspective d’analyse de l’identitarisme.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Les transformations de l’extrême droite nationaliste polonaise
Les Marches de l’Indépendance, du défilé néo-fasciste à la manifestation « pacifique » ?
Les transactions politiques entre la droite conservatrice et la droite « nationale »
L’échec du managed nationalism à la polonaise ?

Aperçu du début du texte

En Pologne, deux organisations d’extrême droite anticommuniste et néo-fasciste , l’ONR (Obóz narodowo-radykalny, Camp national-radical) et la Jeunesse panpolonaise (Młodzież Wszechpolska) , organisent chaque mois de novembre, depuis 2010, une grande parade nationaliste dans les rues de Varsovie. Sous l’appellation volontairement apolitique de Marche de l’Indépendance (Marsz Niepodległości), cette manifestation met à profit la date du 11 novembre, qui célèbre le rétablissement d’un État polonais en 1918. Les premières années, cette marche n’avait rassemblé que quelques centaines ou quelques milliers de participants, ne débordant ainsi guère des rangs des groupuscules d’extrême droite qui l’organisent. Après 2015, cependant, elle a progressivement pris de l’ampleur, au point de réunir plus de 50 000 personnes chaque année. Elle a alors attiré l’attention des acteurs politiques et des médias polonais, mais aussi internationaux, lesquels ont promptement lié ce regain de fréquentation à ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Zalewski, « Les Marches de l’Indépendance à Varsovie. Recompositions et transformations des droites extrêmes depuis les années 2000 en Pologne », Cultures & Conflits, 117 | 2020, 35-59.

Référence électronique

Frédéric Zalewski, « Les Marches de l’Indépendance à Varsovie. Recompositions et transformations des droites extrêmes depuis les années 2000 en Pologne », Cultures & Conflits [En ligne], 117 | printemps 2020, mis en ligne le 03 janvier 2023, consulté le 08 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/conflits/21432 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.21432

Haut de page

Auteur

Frédéric Zalewski

Frédéric Zalewski est maître de conférences de science politique à l’Université Paris-Nanterre, membre de l’Institut des sciences sociales du politique (ISP, UMR CNRS 7220). Il est également membre du comité de rédaction de la Revue d’études comparatives Est-Ouest où il a dirigé plusieurs dossiers sur les basculements autoritaires survenus en Europe centrale : « Révolutions conservatrices en Europe centrale et orientale » (vol. 47, n°4, 2016) ; « La “politique historique” en Pologne : la mémoire au service de l’identité » (vol. 51, n°1, 2020). Il a récemment publié avec Sophie Baby et Laure Neumayer, Condamner le passé ? Mémoires des passés autoritaires en Europe et en Amérique latine (Presses Universitaires de Nanterre, 2019).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page