Navigation – Plan du site

AccueilNuméros122DossierProxénètes en procès

Dossier

Proxénètes en procès

Pimps on Trial
Gilles Favarel-Garrigues et Lilian Mathieu
p. 67-93

Résumés

L’observation des procès pour traite des êtres humains et proxénétisme aggravé permet de saisir comment s’opère dans l’arène judiciaire le cadrage de cette figure de la délinquance qu’est le proxénète. Ces audiences donnent en effet à voir une scène sur laquelle les magistrats entendent prouver l’adéquation des faits à une catégorie pénale étendue. L’ambition d’assigner le label de proxénète aux prévenus est mise à l’épreuve par l’hétérogénéité des situations traitées : quels sont les faits jugés probants ? Quelles sont les informations retenues par les magistrats pour étayer leur raisonnement ? Sur quels aspects de l’activité incriminée portent les questions durant l’audience et quelles sont celles qui génèrent tensions ou incompréhensions ? L’assignation des prévenus à la catégorie de proxénète conduit les juges à apprécier d’une part si leur personnalité et leur activité correspondent à la catégorie, d’autre part si les relations qu’ils nouent au sein d’une configuration (avec la victime, avec le réseau criminel) renforcent le jugement du tribunal.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Une ethnographie des audiences correctionnelles
Une figure de la délinquance plurielle et polyvalente
Un proxénète ou des proxénètes ?
Que fait le proxénète ?
Le proxénète en configuration
Le proxénète et ses complices
Le coupable et ses victimes

Aperçu du texte

« Attendez, vous dites que Mme Li est standardiste et prend l’argent pour vous ? […] C’est compliqué, je sais que les fonctions sont poreuses, mais elle se prostitue, Madame Li  ! », s’écrie le président du tribunal, passablement désorienté, au cours d’un procès où la victime et ses bourreaux semblent a priori se distinguer clairement. Selon l’accusation, Mme Li, qui exerce son activité dans un appartement parisien, a en effet été séquestrée et torturée par une femme considérée comme la chef du réseau et assistée de plusieurs hommes, suite à un différend financier . Tels sont les faits qui sont jugés, mais cette distribution manichéenne des rôles s’effrite durant l’audience : la victime ne se prostitue pas tout le temps, elle est aussi « standardiste », voire considérée comme une « patronne » et donc comme proxénète. Dans les procès pour proxénétisme, les magistrats perdent fréquemment leurs repères, non seulement lorsque le prévenu est également une prostituée, mais aussi lorsqu’il...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Favarel-Garrigues et Lilian Mathieu, « Proxénètes en procès »Cultures & Conflits, 122 | 2021, 67-93.

Référence électronique

Gilles Favarel-Garrigues et Lilian Mathieu, « Proxénètes en procès »Cultures & Conflits [En ligne], 122 | été 2021, mis en ligne le 04 janvier 2024, consulté le 01 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/conflits/22919 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.22919

Haut de page

Auteurs

Gilles Favarel-Garrigues

Gilles Favarel-Garrigues est directeur de recherche au CNRS (Sciences Po-CERI). Ses travaux actuels portent sur les contributions de citoyens au maintien de l’ordre, à partir du terrain russe et dans une perspective comparée. Il a récemment coordonné avec Samuel Tanner et Daniel Trottier le dossier « Watchful Citizens: Policing from Below and Digital Vigilantism », Global Crime, 2020, et publié avec Laurent Gayer Fiers de punir. Le monde des justiciers hors-la-loi (Paris, Le Seuil, 2021).

Articles du même auteur

Lilian Mathieu

Lilian Mathieu est sociologue, directeur de recherche au CNRS (Centre Max Weber, École normale supérieure de Lyon). Ses travaux sur la prostitution incluent notamment Sociologie de la prostitution (Paris, La Découverte, 2015) et La fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l’abolition de la prostitution (Paris, F. Bourin, 2013).

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search