Navigation – Plan du site

AccueilNuméros123-124DossierDe la « guerre contre le terroris...

Dossier

De la « guerre contre le terrorisme » aux guerres sans fins : la co-production de la violence en Afghanistan, au Mali et au Tchad

From the “war on terror” to endless wars: The co-production of violence in Afghanistan, Mali and Chad
Bruno Charbonneau, Marielle Debos, Jean-Paul Hanon, Christian Olsson et Christophe Wasinski
p. 67-82

Résumés

Quels sont les effets des interventions armées menées au nom de la « guerre contre le terrorisme » ? Fondé sur des études de cas localisées, en Afghanistan, au Mali et au Tchad, l’article invite à repenser les présupposés de l’interventionnisme et montre pourquoi la « guerre contre le terrorisme » ne peut être « gagnée » au sens classique du terme et comment elle contribue à perpétuer les conflits et à miner leur résolution. Si chaque configuration est singulière, on retrouve dans ces trois pays des processus similaires de perpétuation des conflits et de co-production de la violence armée par un ensemble d’acteurs internationaux et locaux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Afghanistan : du mythe du sanctuaire enclavé à l’état d’intervention permanente
Des guerres sans fin à la fin d’une guerre
Sélections adverses et incitations perverses du failed state-building
Mali : l’évolution continue du dispositif militaire français en Afrique
Au-delà de la trame contre-terroriste
Tchad : L’armée française et la formation d’un État militarisé
L’étrange banalité de Barkhane
Un réservoir de main d’œuvre combattante

Aperçu du texte

Les interventions militaires menées au nom de la lutte contre le « terrorisme » par des États tels que les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne sont souvent conçues et présentées comme des solutions strictement exogènes aux problèmes d’insécurité qu’elles sont censées solutionner. Le terme même d’interventions laisse en outre penser que celles-ci seraient exceptionnelles, ponctuelles et purement réactives plutôt que routinisées, durables et/ou récurrentes . Cette conception des interventions comme solutions permet d’asseoir une interprétation souvent simpliste, anhistorique et localiste des causes de la violence transnationale. Ce faisant, elle jette un voile sur la manière dont l’interventionnisme s’imbrique dans les dynamiques conflictuelles. Cet article, qui s’inscrit dans les approches critiques des interventions internationales et de la « guerre contre le terrorisme  », vise justement à saisir cette imbrication. Il montre pourquoi la « guerre contre le terrorisme » ne pe...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Charbonneau, Marielle Debos, Jean-Paul Hanon, Christian Olsson et Christophe Wasinski, « De la « guerre contre le terrorisme » aux guerres sans fins : la co-production de la violence en Afghanistan, au Mali et au Tchad »Cultures & Conflits, 123-124 | 2021, 67-82.

Référence électronique

Bruno Charbonneau, Marielle Debos, Jean-Paul Hanon, Christian Olsson et Christophe Wasinski, « De la « guerre contre le terrorisme » aux guerres sans fins : la co-production de la violence en Afghanistan, au Mali et au Tchad »Cultures & Conflits [En ligne], 123-124 | Automne-hiver 2021, mis en ligne le 01 janvier 2025, consulté le 26 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/conflits/23194 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.23194

Haut de page

Auteurs

Bruno Charbonneau

Bruno Charbonneau est professeur titulaire en études internationales et directeur du Centre sur la gouvernance sécuritaire et de crise (CRITIC) au Collège militaire royal de Saint-Jean, Canada.

Articles du même auteur

Marielle Debos

Marielle Debos est maîtresse de conférences en science politique, chercheuse à l’Institut des Sciences sociales du Politique (ISP), membre junior de l’Institut Universitaire de France.

Articles du même auteur

Jean-Paul Hanon

Jean-Paul Hanon est chercheur associé au Centre de recherche des Écoles de Coëtquidan (CREC Saint-Cyr).

Articles du même auteur

Christian Olsson

Christian Olsson est professeur de science politique (relations internationales) à l’Université libre de Bruxelles (ULB) et directeur de son centre de recherche en relations internationales, le REPI (Recherche et études en politique internationale).

Articles du même auteur

Christophe Wasinski

Christophe Wasinski est professeur en sciences politiques (relations internationales) à l’Université libre de Bruxelles et membre du centre Recherche et études en politique internationale (REPI)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search