Navigation – Plan du site

AccueilNuméros125DossierLe mythe des sahwa comme modèle m...

Dossier

Le mythe des sahwa comme modèle milicien

La présence américaine dans le gouvernorat de Kirkouk (Irak, 2003-2011)
The Myth of the Sahwa Militia Model: American Presence in the Kirkuk Governorate of Iraq (2003-2011)
Arthur Quesnay
p. 71-93

Résumés

Basé sur plusieurs mois de terrain dans les zones arabes sunnites irakiennes entre 2009 et 2021, cet article revient sur le phénomène des milices tribales, les sahwa, aujourd’hui présentées comme un modèle positif de contre insurrection alors que le caractère artificiel de sa construction et la concentration du pouvoir entre les mains d’entrepreneurs de violences, autoproclamés chefs tribaux, a débouché sur une déstructuration de toute alternative politique et sociale dans les régions arabes sunnites. Il interroge la manière dont l’occupation américaine en Irak tente de contrôler la population arabe sunnite en construisant un mode de gouvernance transnational basé sur des dispositifs miliciens en charge du territoire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

La stratégie contre-productive de la montée en puissance du régime milicien
La construction d’une communauté imaginaire arabe sunnite
Le tournant du surge et la création des milices tribales, les sahwa
La fragmentation du tissu social par les dispositifs miliciens
La chute du modèle milicien sahwa et l’absence d’alternatives

Aperçu du texte

La stratégie contre-productive de la montée en puissance du régime milicien

Entre 2003 et 2011, l’occupation américaine en Irak pose la question de la pénétration sécuritaire de la société par une armée occidentale dans un contexte de guerre civile. Cette période met en exergue un mode de gouvernance transnational basé sur des dispositifs miliciens en charge du contrôle de la population et du territoire . Dès le début de l’intervention, le manque de connaissances politiques et l’approche communautaire de l’Irak ouvrent un jeu politico-milicien dont les autorités américaines deviennent dépendantes. Comme en Afghanistan à la même période, l’économie de la violence milicienne, soit des interactions basées sur des stratégies de violence, devient centrale dans le conflit et dans les questions de gouvernance des populations .

Débordés par « l’insurrection  », les États-Unis font le pari de s’appuyer sur les organisations politiques chiites et kurdes formées en exil. Fortement structurés, c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Arthur Quesnay, « Le mythe des sahwa comme modèle milicien  »Cultures & Conflits, 125 | 2022, 71-93.

Référence électronique

Arthur Quesnay, « Le mythe des sahwa comme modèle milicien  »Cultures & Conflits [En ligne], 125 | Printemps 2022, mis en ligne le 02 janvier 2025, consulté le 09 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/conflits/23628 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.23628

Haut de page

Auteur

Arthur Quesnay

Arthur Quesnay est docteur en science politique affilié à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il a notamment publié La guerre civile irakienne. Ordres partisans et politiques identitaires à Kirkouk (Karthala, 2021) et co-publié avec Adam Baczko, Gilles Dorronsoro, Syrie, anatomie d’une guerre civile (CNRS Éditions, 2016).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search