Navigation – Plan du site

AccueilNuméros126DossierAu-delà de la technicisation. Pro...

Dossier

Au-delà de la technicisation. Projets de développement, carrières d’« experts » et légitimation de pratiques autoritaires en Éthiopie

Beyond Technicization. Development projects, “expert” careers and the legitimization of authoritarian practices in Ethiopia
Mehdi Labzaé
p. 83-101

Résumés

Sur la base d’entretiens auprès d’experts internationaux et d’une enquête de terrain menée en Éthiopie entre 2013 et 2019, cet article revient sur l’idée de projets de développement comme « machines anti-politiques », proposée par James Ferguson, pour montrer que les projets financés par des bailleurs extérieurs peuvent aussi, en contexte autoritaire, avoir de solides effets de légitimation du régime en place. L’étude de projets fonciers en Éthiopie montre comment les experts en développement investissent à la fois dans des stratégies revendiquées d’évitement du politique et dans des discours de justification de l’autoritarisme au nom d’une téléologie du développement. Les projets et experts internationaux qui les peuplent sont avant tout inscrits dans des marchés concurrentiels de l’aide au développement, dont les enjeux priment sur ceux des sociétés d’intervention. La nécessité de conclure au succès des projets pousse les praticiens de l’aide à s’accommoder de pratiques violentes de leurs partenaires éthiopiens voire à organiser les conditions de leur ignorance de celles-ci lorsqu’elles sont rendues publiques.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Plan

Industrie de l’aide, marché du développement
La consultance dans le domaine foncier : un marché oligopolistique cloisonné
Réseaux et trajectoires d’experts
Stratégies d’évitement du politique en régime autoritaire
« Appropriation » et contours du politique
On n’a rien sans rien : téléologie développementale et autoritarisme
N’être ni dupe, ni responsable : les projets face aux pratiques autoritaires
Accommodements
Efforts de couverture : les visites de terrain

Aperçu du texte

« Là-bas aussi, les jeunes ont dit que la décision n’a pas été prise volontairement, mais pour éviter les problèmes. Ils disaient qu’ils finiraient en prison s’ils n’acceptaient pas. […] Dans les autres villages, il n’y a pas eu de discussions collectives sur le déplacement, ou d’alternative. […] Les femmes ont aussi raconté comment des responsables politiques ont brûlé des maisons et menacé de les brûler . »

Ce paragraphe est issu d’un rapport rédigé par une équipe de cinq consultants, dont deux Éthiopiens, remis à l’ambassade d’un pays européen sur le point de lancer un projet de formalisation des droits fonciers dans l’Ouest de l’Éthiopie. Avant de commencer l’enregistrement foncier, les diplomates du pays bailleur souhaitaient s’assurer que les programmes de villagisation d’une population jusqu’alors dispersée n’avaient pas été conduits de force et ne risquaient pas de compliquer l’action du projet. Le rapport les informait du caractère coercitif des déplacements et invitait même...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mehdi Labzaé, « Au-delà de la technicisation. Projets de développement, carrières d’« experts » et légitimation de pratiques autoritaires en Éthiopie »Cultures & Conflits, 126 | 2022, 83-101.

Référence électronique

Mehdi Labzaé, « Au-delà de la technicisation. Projets de développement, carrières d’« experts » et légitimation de pratiques autoritaires en Éthiopie »Cultures & Conflits [En ligne], 126 | été 2022, mis en ligne le 03 janvier 2025, consulté le 25 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/conflits/23945 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.23945

Haut de page

Auteur

Mehdi Labzaé

Mehdi Labzaé est chercheur au CEDEJ du Caire (USR 3123). Ses travaux portent notamment sur le rapport entre autoritarisme et politiques d’aide au développement, à partir du cas de l’Éthiopie. Il a récemment publié : “Gimgema: Civil Servants’ Evaluation, Power and Ideology in EPRDF Ethiopia”, Journal of Eastern African Studies, vol. 15, n°4, 2021, pp. 546-567 ; « Une politique “pré-conflit” ? Violences et politiques foncières », Revue internationale des études du développement, vol. 243, 2020, pp. 151-173.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search