Navigation – Plan du site

AccueilNuméros127-128Hors thèmeÉtudier les militaires pour compr...

Hors thème

Étudier les militaires pour comprendre l’humanitaire

Interprétations guerrières de l’aide par des soldats brésiliens en Haïti
Study the military, understand the humanitarian. Warlike interpretations of aid by Brazilian soldiers in Haiti.
Izadora Xavier
p. 123-140

Résumés

Cet article contribue à la sociologie militaire et les relations internationales à partir d’un cas d’utilisation des militaires pour la réalisation de tâches humanitaires : la participation des militaires brésiliens à l’opération onusienne de maintien de la paix en Haïti (MINUSTAH, 2004-2017. À partir de l’analyse de quarante entretiens semi-directifs avec des militaires brésiliens et de l’observation conduite dans la base militaire brésilienne, ainsi que dans les quartiers de Bel-Air et Cité Soleil en Haïti, cette étude montre que les militaires brésiliens reprennent l’interprétation de l’humanitaire inscrit dans le mandat des Nations Unies tout en insistant sur le caractère guerrier de l’opération. Cette interprétation guerrière a comme fondation les opérations de « lutte contre l’ennemi intérieur », caractéristiques de l’armée brésilienne depuis les années 1970, d’abord contre les guérillas urbaines contre la dictature, avant de devenir des opérations de « pacification urbaine » dans des quartiers à Rio de Janeiro.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

L’armée brésilienne, ses emplois usuels et son utilisation sur le territoire brésilien
L’armée brésilienne en Haïti : « pacification urbaine » et humanitaire
La « sécurité » est une forme d’aide
Un emploi réel de la force

Aperçu du texte

Cet article propose de montrer comment les militaires brésiliens reprennent à leur compte l’interprétation de l’humanitaire inscrite dans le mandat de la mission de Nations unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah), tout en insistant sur l’aspect guerrier de cette opération. Cette manière de percevoir et de comprendre leur activité de maintien de la paix s’oppose notamment aux opérations plus policières que sont les « luttes contre l’ennemi intérieur », que l’armée brésilienne mène régulièrement depuis longtemps. À ces opérations internes de l’armée s’ajoute son intervention plus récente dans le cadre de la « pacification urbaine » des communautés de Rio de Janeiro.

Cette opposition s’explique mieux encore lorsqu’on constate, comme nous le verrons plus loin, que le recours à la violence a été moins fréquent et moins létal en Haïti que sur le « front intérieur », y compris récemment à Rio de Janeiro. Cette insistance à souligner la nature « guerrière » de l’intervention contrast...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Izadora Xavier, « Étudier les militaires pour comprendre l’humanitaire »Cultures & Conflits, 127-128 | 2023, 123-140.

Référence électronique

Izadora Xavier, « Étudier les militaires pour comprendre l’humanitaire »Cultures & Conflits [En ligne], 127-128 | automne-hiver 2022, mis en ligne le 01 janvier 2026, consulté le 25 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/conflits/24469 ; DOI : https://doi.org/10.4000/conflits.24469

Haut de page

Auteur

Izadora Xavier

Izadora Xavier est chercheuse indépendante, docteure en sociologie de l’Université Paris 8, membre associée du Centre de Recherches Sociales et Politiques de Paris. Elle a été chercheuse junior à l’IRC-SCRIPTS de la Freie Universität.

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search