Navigation – Plan du site

Quelles données pour l’analyse phonologique de la parole aphasique ?

Which kind of data is best for the phonological analysis of aphasic speech?
Élodie Clayette et Naomi Yamaguchi

Résumés

Cette étude se focalise sur différentes méthodes utilisées pour l’analyse phonologique de la parole aphasique. Nous comparons des tâches expérimentales de répétition et de dénomination d’image, des tâches d’élicitation semi-structurées et de la parole naturelle. Nous montrons que le type de mots rencontrés, le type de consonnes ou encore le nombre de productions diffèrent selon la tâche. Si les protocoles expérimentaux permettent d’obtenir toutes les cibles voulues, les tâches d’élicitation semi-structurée permettent d’avoir un plus grand nombre d’occurrences de sons et de mots et des productions subissant des transformations différentes.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2019.

Plan

Introduction
1. État de l’art
1.1. Principaux paramètres nécessaires à l’étude phonologique
1.2. Types de données
1.3. Les perturbations phonologiques dans la parole aphasique
2. Méthodologie
2.1. Participants
2.2. Tâche et protocole
2.3. Durée des tâches
3. Transcription et analyses
4. Résultats
4.1. Phonèmes ciblés par tâche
4.2. Productions en fonction de la tâche
5. Transformations segmentales par tâche
6. Conservation et altération des traits phonologiques
Discussion et conclusion

Aperçu du texte

Introduction

L’aphasie est une pathologie du système nerveux central entraînant une perte partielle ou totale de la faculté de communication, au niveau de la compréhension et/ou de la production du langage, au niveau phonologique ou phonétique, lexical, syntaxique ou sémantique, selon les types d’aphasies et l’étendue des lésions (Lanteri 1995). Les aphasies sont majoritairement déclenchées par des accidents vasculaires cérébraux (AVC), mais aussi par des traumatismes crâniens, des tumeurs cérébrales ou encore des inflammations cérébrales.

L’étude des pathologies du langage permet de mettre en lumière le fonctionnement du langage à différents niveaux. L’article se focalise sur l’étude de la composante phonologique du langage chez la personne aphasique et cherche à répondre à la question suivante : quels sont les types de données nous permettant d’établir la description la plus complète du système phonologique des productions aphasiques ? Notre étude porte plus particulièrement sur l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Élodie Clayette et Naomi Yamaguchi, « Quelles données pour l’analyse phonologique de la parole aphasique ? », Corpus [En ligne], 19 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2019, consulté le 13 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/corpus/3771

Haut de page

Auteurs

Élodie Clayette

Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 & LPP UMR 7018

Naomi Yamaguchi

Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 & LPP UMR 7018

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • OpenEdition Journals