Navigation – Plan du site

AccueilNuméros7DossierChronologie

Dossier

Chronologie

Extrait de l’édition de La Mort de Danton présentée, traduite et annotée par Richard Tieberger, Aubier Flammarion, 1972
Gérard Jugan
p. 29-30

Texte intégral

1813

1Naissance de Richard Wagner, Otto Ludwig, Friedrich Hebbel, Soeren Kierkegaard, Guiseppe Verdi, et – le 17 octobre de Georg Büchner, fils ainé du médecin Ernest Charles Büchner à Goddelau (Hesse) et de sa femme, Louise Caroline Reuss.

1825-31

2Georg Büchner est l'élève du Ludwig-Georg Gymnasium à Darmstadt, l'année scolaire commençant à Pâques (Directeur, depuis 1826 : Charles Dilthey).

1831-33

3Premier séjour à Strasbourg. Etudes de médecine (immatriculation le 9 novembre). Büchner est logé chez le Pasteur J.-J. Jaegle, 66, rue Saint-Guillaume.

1833

4De Strasbourg, Büchner écrit à ses parents :

J'agirai toujours conformément à mes principes. Moi j'ai appris dernièrement que seuls les besoins pressants de la grande masse peuvent amener des changements, que l'individu isolé a beau se démener et s'égosiller : ce n'est que vaine sottise. Ils écrivent – on ne les lit pas ; ils crient – on ne les entend pas ; ils agissent on ne les aide pas.

5A la rentrée d'octobre, Büchner continue à Giessen ses études de médecine commencées à Strasbourg. En novembre, une maladie l'oblige à rentrer chez ses parents, à Darmstadt.

1834

6Retour à Giessen, en janvier.

7Fondation d'une Société des Droits de l'Homme. Rédaction avec le Pasteur Weidig, du Messager Hessois, tract révolutionnaire. Impression clandestine de ce texte, à Offenbach, puis à Marbach.

8Octobre : visite à Darmstadt de la fiancée Strasbourgeoise de Büchner.

1835

9La police hessoise s'intéresse à Georg Büchner. Rédaction hâtive de La Mort de Danton (janvier-février).

109 mars : Büchner passe la frontière française et rejoint Strasbourg. Il logera chez M. Siegfried, 18 rue de Douane.

11La mort de Danton paraît d'abord dans la revue Phoenix, hebdomadaire édité chez Sauerländer (à Francfort-sur-le-Main) par Gutzkow, du 26 mars au 7 avril. Puis le même éditeur publie le livre, mais dans les deux cas le texte en est sensiblement modifié par Gutskow et Duller.

12De Strasbourg, Büchner écrit à Gutzkow :

Le rapport entre les pauvres et les riches est le seul élément révolutionnaire dans le monde ; seule la faim peut devenir la déesse de la liberté.

1836

13Büchner donne lecture, à la Société d'histoire naturelle de Strasbourg, de son traité Sur le système nerveux du barbeau (séances des 13 et 20 avril et du 4 mai). Le traité est édité dans la même année (Strasbourg, Levrault).

14Visite à Strasbourg de la mère de Büchner et de sa sœur Mathilde. Rédaction de la comédie Léonce et Léna.

15Septembre : le travail de Büchner sur le système nerveux du barbeau, soumis à l'Université de Zurich est accepté par celle-ci, qui décerne à l'auteur le titre de Docteur en philosophie.

16Octobre : Büchner obtient une charge de cours à Zurich et s'y installe. Rédaction de Woyzeck.

1837

1719 février : Georg Büchner succombe à Zurich à une fièvre typhoïde.

1823 février : 1e pasteur Weidig se donne la mort en prison.

1838

19Léonce et Léna paraît au mois de mai dans le Télégraph fur Deutschland, dont Gutzkow est le directeur.

1916

2015 décembre : Max Reinhardt met en scène La mort de Danton au Deutsches Theater, à Berlin (avec Ferdinand Bonn et Werner Krauss). Cette représentation devient un événement retentissant dans l'histoire du Théâtre allemand. Elle fait à Büchner une place de premier rang des auteurs dramatiques du XIXème siècle.

1948

2115 juillet : Jean Vilar met en scène La Mort de Danton, au deuxième festival d'Art dramatique d'Avignon. C'est la découverte de Büchner pour la France.
Cette mise en scène passera au T.N.P., qui la représentera aussi en tournée à Berlin.

Léonce et Léna

Léonce et Léna

Viviane Bolland

Haut de page

Table des illustrations

Titre Léonce et Léna
Crédits Viviane Bolland
URL http://journals.openedition.org/coulisses/docannexe/image/2222/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gérard Jugan, « Chronologie »Coulisses, 7 | 1993, 29-30.

Référence électronique

Gérard Jugan, « Chronologie »Coulisses [En ligne], 7 | Printemps 1993, mis en ligne le 15 mars 2019, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/coulisses/2222 ; DOI : https://doi.org/10.4000/coulisses.2222

Haut de page

Auteur

Gérard Jugan

Maître de conférences de Littérature allemande à l’Université de Franche-Comté, il est l’auteur de plusieurs articles sur le théâtre allemand.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Coulisses

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search