Navigation – Plan du site

AccueilNuméros15Dossier : Théâtre et villeA Besançon, le théâtre…

Dossier : Théâtre et ville

A Besançon, le théâtre…

Marcel Ferréol
p. 5-6

Texte intégral

La Revue du Théâtre n°13

1Le théâtre occupe depuis longtemps maintenant une place importante à Besançon.
L'association Franc-Comtoise de Culture dont le champ d'action était pluridisciplinaire, avait en son temps fait connaître au public bisontin les plus grands metteurs en scène, les spectacles les plus singuliers, voire les plus audacieux.
Le Centre Dramatique National de Franche-Comté, sous l'impulsion de son premier directeur André Mairal, a progressivement enraciné l'activité théâtrale à Besançon et en région. Rappelons aussi qu'il est à l'origine du Centre de Rencontres qui a, par la suite, formé de nombreux animateurs de théâtre, comédiens, metteurs en scène, et a contribué à l'éclosion de la plupart des compagnies qui animent aujourd'hui Besançon et la région.

2Toutes ces structures qui ont suscité un véritable appétit de théâtre, ont toujours bénéficié de l'appui sans faille de la Ville de Besançon.

3Le paysage a évolué : le Centre Dramatique a emménagé dans l'ancien cinéma du Casino ; rénové avec l'aide du Ministère de la Culture et de la Région de Franche-Comté, cette salle est devenue un lieu théâtral adapté aux exigences d'un Centre Dramatique et lui a permis d'élargir son audience.

4L'Association Franc-Comtoise a disparu ; l'Espace Planoise créé en 1980 a petit à petit forgé son identité en tant que découvreur de jeunes compagnies dans le domaine du théâtre et de la danse, de jeunes metteurs en scène, chorégraphes, voire cinéastes ; il est devenu également le principal lieu d'action culturelle de la Ville favorisant la rencontre entre les champs d'expression artistique qui relèvent de sa compétence et le jeune public.

5Plus récemment, l'Opéra Théâtre a tenté – avec succès – de proposer au public des spectacles dramatiques de divertissement, de qualité, accueillant à Besançon de très grands comédiens.

6L'activité théâtrale est devenue extrêmement riche et diversifiée ; l'offre dépasse sans doute la demande et il y a lieu de s'interroger ; car, si le foisonnement peut paraître à certains une excellente chose, la concurrence entre tous les partenaires ne peut être à terme que préjudiciable à l'activité théâtrale elle-même, ainsi qu'au public.

7Il ne faut pas oublier que la production théâtrale est aussi une activité économique dans laquelle sont engagées les collectivités publiques et en premier lieu la Ville de Besançon et le Ministère de la Culture. La conjoncture n'est malheureusement pas propice, aussi y a-t-il lieu d'éviter la dispersion des moyens, tant matériels que financiers. Il est temps de raisonner en terme de complémentarité et non en terme de concurrence.

8Pour sa part, la Ville de Besançon reconnaît au Centre Dramatique la mission de création, de formation, de coproduction, d'accueil et de diffusion qui lui est confiée dans le cadre du contrat de décentralisation dramatique qui le lie au Ministère de la Culture. Il est naturellement essentiel que la capitale de la région de Franche-Comté soit le siège d'une telle structure, tant il est vrai que la création est l'essentiel d'une activité artistique.

9L'Espace Planoise doit conserver sa responsabilité dans la recherche de jeunes talents tant dans le domaine du théâtre que dans celui de la danse ou du cinéma ; la Ville de Besançon envisage du reste de lui confier l'organisation de Besançon Ville Ouverte aux Jeunes / Rencontres de la Jeune Création. Il restera l'outil d'action culturelle de la Ville, lieu de méditation entre l'expression artistique et le grand public. Cet axe sera développé de même que l'action entreprise depuis des années en faveur du jeune public.

10La direction de ces deux structures sera confiée à Michel Dubois, Directeur du Centre Dramatique ; il sera donc garant de cette complémentarité à laquelle la Ville de Besançon est attachée ; il lui appartiendra également de négocier avec l'Opéra Théâtre afin de construire avec lui cette programmation de théâtre de divertissement qui intéresse une partie du public.

11Notre souhait est aussi qu'au-delà de l'action, la complémentarité joue en ce qui concerne les lieux ; quel que soit l'organisateur du spectacle, il doit pouvoir utiliser la salle la mieux adaptée : Nouveau Théâtre, Opéra Théâtre de Besançon (Théâtre Municipal), Espace Planoise, Kursaal...

12Elle doit également se traduire dans l'édition d'une plaquette d'information commune à tous et la mise en place d'un lieu unique de billetterie. Le hall de l'Opéra Théâtre de Besançon pourrait être celui-ci.

13Mais le théâtre à Besançon n'est pas le seul fait de ces importantes structures, il est aussi celui de toutes ces petites compagnies que la Ville de Besançon soutient, soit par un apport financier, soit par un apport matériel (mise à disposition de locaux, prêt de matériel...), à titre permanent ou à titre ponctuel, sans lesquelles l'activité théâtrale ne serait pas aussi riche, aussi dense, aussi diversifiée. La Ville de Besançon y est attachée : elles contribuent à rendre le théâtre accessible à un public plus large et ainsi à former des spectateurs de plus en plus nombreux et exigeants.

14C'est dans ce cadre que je situe le Théâtre Universitaire de Franche-Comté, dont l'une des missions est de faire découvrir le théâtre, en premier lieu, à la population étudiante ; mais son ambition va sans doute au-delà avec la publication de sa revue COULISSES : outil d'information, mais outil d'analyse et de recherche, elle conduit le lecteur – et le spectateur – à s'interroger sur le sens du théâtre.

15Je ne citerai pas toutes les compagnies, mais je tiens à les remercier : il est difficile de vouloir « faire du théâtre » aujourd'hui et il est tellement courageux de s'engager chaque jour dans cette aventure si belle certes, mais si périlleuse !

Haut de page

Table des illustrations

Légende La Revue du Théâtre n°13
URL http://journals.openedition.org/coulisses/docannexe/image/4965/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcel Ferréol, « A Besançon, le théâtre… »Coulisses, 15 | 1997, 5-6.

Référence électronique

Marcel Ferréol, « A Besançon, le théâtre… »Coulisses [En ligne], 15 | Hiver 1997, mis en ligne le 26 avril 2019, consulté le 22 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/coulisses/4965 ; DOI : https://doi.org/10.4000/coulisses.4965

Haut de page

Auteur

Marcel Ferréol

Adjoint délégué à l'action culturelle

Haut de page

Droits d’auteur

Coulisses

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search