Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25Le théâtre universitaire de Franc...Le TUFC et Armand GattiMerci Gatti

Le théâtre universitaire de Franche-Comté
Le TUFC et Armand Gatti

Merci Gatti

p. 133

Texte intégral

1Merci Gatti d'avoir fait à Coulisses, revue du Théâtre Universitaire de Franche-Comté, l'immense honneur de lui confier la publication de votre pièce. Vous l'aviez d'ailleurs lue en première mondiale au colloque Temps scientifique, temps théâtral, avant même le festival d'Avignon. Pourquoi une telle largesse ? Peut-être par la sympathie de préoccupations communes, de la beauté du site de Fort Griffon, lieu du colloque, par une belle journée d'été. Mais on peut, sans doute, suivre quelques pistes plus raisonnables ; celle d'un présent actualisé : Gatti a travaillé à Montbéliard en 1975, où il a créé avec les ouvriers en grève de Peugeot un film vidéo de plusieurs heures Le lion, sa cage et ses ailes ; celle de la relation avec l'université. Gatti est en relation suivie avec Paris VIII qui avait organisé un colloque international : Salut Armand Gatti. Les étudiants d'Études théâtrales se sont lancés, en mars 2001, dans des mises en scène d'extraits de ses œuvres. Sa relation avec la jeunesse est d'ailleurs, constante, comme le montrent les multiples chantiers de théâtre, entrepris et menés à bien, avec des « publics difficiles », qu'il appelle affectueusement « ses loulous ». En offrant la publication d'Incertitudes ...à un théâtre universitaire associatif, Gatti poursuit sa voie généreuse à la rencontre de l'autre. Qu'est-ce qui nous attend, nous lecteurs, en lisant ces Incertitudes de la mécanique quantique devenant chant des oiseaux du Graal pour l'entrée des groupes (de Galois) dans le langage dramatique, pièce dont le titre même est un poème ? Être déboussolés et émerveillés. Déboussolés par notre ignorance de l'histoire des sciences et des théories de notre époque, par le torrent de notions et d'images. Émerveillés, subjugués, par cette expérience, par cette culture, par cette sensibilité qui nous offre la vie dans son exubérance exponentielle.

  • 1 Évariste Galois (1811-1832) Mathématicien, il a développé la théorie des groupes, Ces mémoires fure (...)
  • 2 Jean Cavaillès (1903-1944). À Strasbourg puis à la Sorbonne il mena de front ses travaux de logique (...)
  • 3 Emma Noether (1882-1935). Elle étudia les mathématiques à Erlangen comme auditrice libre, les femme (...)

2Le monde, son histoire, son devenir, sa quête du sens jamais assouvie, sa tension entre le mal et le bien, sont joués par des « groupes » et des personnages qui évoquent deux figures exemplaires par leur recherche scientifique et leur engagement politique jusqu'à la mort : Évariste Galois1 et Jean Cavaillès2. Le lecteur, nouveau Gauvain, est emporté dans cette épopée de « la quête du Graal » avec pour viatiques, comme Gatti, son expérience des êtres et des choses, sa culture, son imagination ; à lui de rentrer dans l'aventure de l'Inconnu n° 5, à la fois celle de Jean Cavaillès, et du chiffre 5, qui appartient au « groupe des numériques ». Somme du premier nombre pair et du premier impair (2+3), il se situe au milieu des neuf premiers nombres. Signe d'union et du centre il est présent dans toutes les civilisations aztèque, maya, chinoise, et dans la tradition judéo-chrétienne. Il est le nombre des cinq cathédrales Amiens, Chartres, Clermont, Paris, Strasbourg où s'inscrit la relation virtuelle de Jean Cavaillès et d'Emma Noether3. Il est le signe de l'homme qui s'inscrit dans un pentagramme : l'homme au terme de son évolution biologique et spirituelle. Ainsi, Gatti en nous invitant à la « traversée des langages » nous invite à nous transformer en « points d'interrogation » qui interrogent non pas un destin, mais une destination.

Haut de page

Notes

1 Évariste Galois (1811-1832) Mathématicien, il a développé la théorie des groupes, Ces mémoires furent égarés, et ses travaux ne furent connus qu'en 1870. Il participa activement au mouvement républicain. Il mourut dans un duel (d'après Enc. Larousse, 5 vol. 1988).

2 Jean Cavaillès (1903-1944). À Strasbourg puis à la Sorbonne il mena de front ses travaux de logique mathématique et son activité de résistant en tant que membre directeur de Libération Nord et Libération Sud. Arrêté en 1943, il fut exécuté par les allemands. Il a écrit notamment Remarque sur la formation de la théorie abstraite des ensembles (1938) (in Enc. Larousse, 5 vol. 1988).

3 Emma Noether (1882-1935). Elle étudia les mathématiques à Erlangen comme auditrice libre, les femmes n'étant pas admises comme étudiant régulier. En 1904, elle obtient son doctorat. Elle enseigna à Göttingen, et dut fuir en 1933 le national-socialisme. Elle se réfugia aux États-Unis et mourut dans la misère. D'après Abrégé d'histoire des mathématiques 1700-1900, Jean Dieudonné, Hermann éditeurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Merci Gatti »Coulisses, 25 | 2002, 133.

Référence électronique

« Merci Gatti »Coulisses [En ligne], 25 | Hiver 2002, mis en ligne le 24 octobre 2019, consulté le 17 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/coulisses/6156 ; DOI : https://doi.org/10.4000/coulisses.6156

Haut de page

Droits d’auteur

Coulisses

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search