Navigation – Plan du site

Présentation

Frédéric de Buzon
p. 9

Texte intégral

1Le présent volume reprend la plupart des interventions prononcées lors d’une journée d’étude organisée à l’Université de Strasbourg le 28 mars 2004, à l’occasion du 250e anniversaire de la publication du Neues Organon (Leipzig, 1764) de Johann Heinrich Lambert (Mulhouse, 1728-Berlin, 1777). Cette journée avait été organisée par le Centre de recherche en philosophie allemande et contemporaine (CREPHAC) de l’Université de Strasbourg.

2Quoi qu’il soit difficile dans le cas de cet auteur de tracer des frontières strictes entre la philosophie et les sciences, les études ici réunies ressortent essentiellement de l’histoire de la philosophie, plus particulièrement de la logique, l’ontologie et la philosophie de la connaissance. La contribution de Lambert est rarement bien connue pour elle-même, réduite qu’elle est souvent à la figure relativement contradictoire du précurseur de Kant. Le point commun de ces études est de porter spécifiquement sur la doctrine propre de Lambert, pour l’inscrire, comme le montre la contribution de M. Fichant, dans un axe de la philosophie allant de Leibniz à Bolzano voire à Meinong. L’étude d’Arnaud Pelletier étudie la relation critique de l’ontologie lambertienne à celle de la tradition wolffienne, à travers une étude des concepts, principes et rapports fondamentaux. Christian Leduc interroge l’architectonique lambertienne en s’intéressant au thème de l’harmonie des vérités. Yves-Jean Harder interroge le rapport entre l’optique lambertienne et sa doctrine de l’apparence.

3Nous avons ajouté à ces études l’édition de quatre textes français de Lambert publiés initialement par l’Académie de Berlin entre 1770 et 1777.

  • 1 Traduit par Gilbert Fanfalone, Paris : Vrin, 2002.

4Il est à souhaiter que ce Cahier puisse contribuer à la diffusion et à la connaissance d’un philosophe important, difficilement classable, et que, par exemple, il suscite le désir d’achever la traduction du Neues Organon, dont seule la quatrième partie, « Phénoménologie »1, est à l’heure actuelle accessible en français.

Haut de page

Notes

1 Traduit par Gilbert Fanfalone, Paris : Vrin, 2002.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric de Buzon, « Présentation »Les Cahiers philosophiques de Strasbourg, 44 | 2018, 9.

Référence électronique

Frédéric de Buzon, « Présentation »Les Cahiers philosophiques de Strasbourg [En ligne], 44 | 2018, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 01 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/cps/1000

Haut de page

Auteur

Frédéric de Buzon

Professeur émérite, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Cahiers philosophiques de Strasbourg

Haut de page
  • Logo Presses universitaires de Strasbourg
  • OpenEdition Journals